Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 368 fois

 

Valorisation du plurilinguisme et contes traditionnels

 

Ecole Albert Bayet

8 place DU 11 NOVEMBRE , 26000 VALENCE
Site : http://www.ac-grenoble.fr/ia26/spip/
Auteur : Guylaine MINODIER
Mél : guylaine.minodier@ac-grenoble.fr
  A l’occasion de la Semaine de la persévérance scolaire organisée dans l’Académie de Grenoble du 4 au 8 avril 2016, les écoles élémentaires Albert Bayet et Jules Michelet s’est mobilisée pour encourager chaque élève à poursuivre et à réussir sa scolarité. Cette action, à l’initiative de la Maison Des Solidarités Nelson Mandela de Valence, a été préparée avec les enseignants des écoles. Elle a pris la forme de deux interventions en classe menées par des adultes du Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile, et des jeunes allophones de 16 à 18 ans, scolarisés en Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire. Ces intervenants ont fait découvrir aux élèves un conte traditionnel dans leur langue d’origine (russe, albanais, turc, arabe, arménien, bambara et persan), ainsi que les caractéristiques de leur pays respectif. Deux séances d’art plastique, animées par une intervenante de l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Valence, ont permis un travail créatif sur la diversité des représentations des héros de contes. Les élèves ont enregistré des passages de récit du conte en français, et les intervenants allophones des passages de dialogue dans leur langue maternelle, afin de créer une version bilingue du conte. Un temps fort a réuni tous les acteurs du projet à la Maison Pour Tous du Plan à Valence, autour de la valorisation sonore des contes bilingues et l’exposition des productions artistiques.

  Plus-value de l'action
  N.R.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  131 élèves au total (6 CP, 36 CE1, 33 CE2, 56 CM1)
  A l'origine
  Constat du caractère plurilingue et pluriculturel du public scolaire d’une part, et d’autre part de l’enjeu de l’apprentissage de la langue française comme langue de scolarisation et de socialisation pour les élèves d’écoles élémentaires et les jeunes scolarisés en MLDS, ainsi que pour les adultes du CADA. Les partenaires font l’hypothèse qu’une action de valorisation des langues maternelles et d’ouverture sur la pluralité linguistique peut bénéficier à tous.
  Objectifs poursuivis
  •Valoriser le plurilinguisme des élèves dans les classes, des jeunes et des adultes allophones intervenants. •Placer le français comme langue d’échange et de cohésion sociale. •Permettre aux élèves de découvrir une langue étrangère au travers des contes plurilingues.
  Description
  Dans le cadre de la semaine académique de la persévérance scolaire (du 4 au 8 avril 2016), temps fort commun le 7 avril au matin, à la MPT du Plan. •Ecoute des enregistrements bilingues des contes. •Participation à un dernier atelier artistique. •Visite de l’exposition des productions artistiques réalisées en classe. •Table ronde et échanges entre tous les participants.
  Modalité de mise en oeuvre
  Modalités de mise en oeuvre du 1er au 24 mars 2016 : •Communication du projet aux parents d’élèves. •Rencontre entre les enseignants et les intervenants allophones pour préparer l’intervention en classe. •Séance de lecture du conte choisi en français, menée par l’enseignant(e) de la classe. •0ralisation du même conte par les adultes et jeunes allophones dans leur langue maternelle, en prenant soin d'impliquer les enfants par un "refrain" à répéter. Séance d’apprentissage des salutations du pays d’origine (30 à 45 mn). •Retour en classe des jeunes et adultes allophones pour un échange autour de leur pays et pour réactiver le vocabulaire appris la fois précédente. •Une à deux séances menées par une intervenante de l’ESAD en art plastique, sur la diversité des représentations des héros des contes. •Séance de travail des élèves de CE2-CM1-CM2 avec leur enseignant(e) sur la structure du conte. Préparation de l'enregistrement (transformation des dialogues à la forme indirecte). Enregistrement du récit en français par les élèves. Enregistrement des dialogues par les jeunes et adultes allophones, dans leur langue maternelle.
  Trois ressources ou points d'appui
  •Le conte, genre littéraire apprécié des élèves et bien adapté au projet. •Captation sonore inédite et formatrice pour les élèves. •Richesse des échanges et de la rencontre sur le temps de classe entre élèves, intervenants allophones et enseignants.
  Difficultés rencontrées
  •Temps d’initiation aux salutations en langue maternelle trop courts. •Nombre de séances de pratiques artistiques insuffisantes. •Difficulté à mobiliser les parents d’élèves sur le projet.
  Moyens mobilisés
  Moyens humains : •Enseignants : communication avec les parents, participation aux réunions préparatoires, préparation des séances, encadrement des élèves lors du temps commun. •Formatrices de Français Langue Seconde en MLDS : accompagnement des jeunes 16-18 ans sur le projet. •Personnels de la MDS Mandela : accompagnement des adultes allophones et des enseignants pour construire le projet (7 réunions préparatoires), organisation du temps fort. •Personnels du CADA : accompagnement des adultes allophones sur le projet. •Animateurs des Maisons Pour Tous du Plan et de Fontbarlettes : continuité de l’action dans le cadre du CLAS (Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité), encadrement d’ateliers périscolaires. •Intervenante de l’ESAD en arts visuels (co-financement Education Nationale et Mairie). •Personnels du SRE : relais en Mairie, montage son et vidéo des contes bilingues. Moyens techniques : •Contes en langues d’origines prêtés par l’Association FLE (Faciliter le Langage aux Enfants) de Montélimar. •Matériel son et vidéo prêté par les Maisons pour Tous et la MDS Mandela. •Locaux de la MPT du Plan pour l’accueil de l’action finale.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Partenariat Education Nationale (Ecoles élémentaires et MLDS – Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire) / Maison Des Solidarités Nelson Mandela à Valence (Action de terrain autour de la valorisation des langues maternelles) / CADA Diaconat (Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile) / Services de Réussite Educative / Maison Pour Tous
  Liens éventuels avec la Recherche
  N.R.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
 
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Réunion de bilan avec tous les acteurs du projet. Enonciation des points forts, des points à améliorer et des perspectives à mettre en œuvre dans le cas d’une reconduction de l’action.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : •Curiosité des élèves pour la découverte d’une langue inconnue, engagement fort dans le projet. •Valorisation des élèves allophones présents dans le groupe classe, sollicités pour partager leur expertise dans leur langue maternelle. •Effet très positif sur les jeunes allophones scolarisés en MLDS : valorisation des compétences en langue française dans la transmission aux élèves.
  Sur les pratiques des enseignants : Ouverture vers des activités plurilingues pour une approche différente du travail sur le conte.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : N.R.
  Sur l'école / l'établissement : N.R.
  Plus généralement, sur l'environnement N.R.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
CLG Couperin - Les classes chantantes : faire réussir les élèves grâce à un projet de création artistique
BESANCON
La LV2 Arabe au service des allophones et réciproquement
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte