Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 993 fois

 

Apprendre à Conter pour retrouver le plaisir de Lire et d'Ecrire 2016C #

 

Collège Paul Langevin

9 AVENUE D ESTIENNE D ORVES , 87205 SAINT-JUNIEN
Site : http://www.clg-langevin87.ac-limoges.fr/
Auteur : : Gérard Halimi
Mél : gerard.halimi@ac-limoges.fr
  C’est l’histoire d’une équipe d’enseignants engagés dans la réussite de ses élèves et de collégiens de sixième confrontés à de grandes difficultés de lecture. C’est l’histoire d’un collège rural et de professeurs, fermement décidés à combattre les inégalités et à prévenir l’illettrisme. De ces envies croisées naît le projet Lire-Ecrire, envisagé pour les élèves les plus en difficultés. Au fil des semaines, certains s’initient à des activités pédagogiques innovantes de création littéraire et artistique tandis que d’autres se voient accompagnés dans leur lecture par des bénévoles sensibilisés. Le plaisir de lire et d’écrire se déploiera lors d’un « Tour de France » des salons de littérature jeunesse : Montreuil, Brive, Limoges et Angoulême deviennent les salons de lecture de ces élèves, hier encore en mal de lire. Face à ce déferlement d’énergie, des partenaires rejoignent le projet et l’heure de lecture hebdomadaire se métamorphose, au fil des rencontres, en semaine littéraire puis en salon de littérature jeunesse, une première Faites des livres où les élèves se redécouvriront en lecteurs et auteurs, par la signature d’un livre collectif, La Fabrique, où les mots réapprivoisés seront les premières traces de leur réussite.

  Plus-value de l'action
  - Des élèves FIERS d’avoir contribué à la création du 1er livre La Fabrique, édité à plus de 2.000 exemplaires et encore plus fiers de le dédicacer lors du salon du livre, aux parents, aux visiteurs et à leurs pairs ! - Faire prendre conscience que les enseignants ont de réels talents d’innovation, qu’ils sont engagés à 100% contre l’échec scolaire et donc de leur donner les moyens et de leur faire confiance pour mener à bien leurs projets. - Des élèves ayant pris confiance, voire parfois surpris par leur réussite collective. - Des élèves devenant acteurs, ne redoutant plus de travailler avec des élèves différents. - Un projet ayant permis à chacun de porter un regard différent sur l’autre qu’il soit élève ou enseignant. - Un projet unificateur au sein de l’établissement. - De nombreux bénévoles qui sont venus tout au long de l’année scolaire au collège pour faire de l’accompagnement scolaire et offrir aux élèves de belles lectures pendant leurs temps d’étude. - L’insensée utopie d’une équipe qui l’entraîne à créer le premier salon de littérature jeunesse de la ville !
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  120 élèves de 6ème ordinaire, 6ème -5ème -4ème SEGPA et ULIS
  A l'origine
  Constat 1: Au sein de notre établissement se côtoient des élèves de Segpa, d’ULIS, des enfants du voyage et des élèves des classes dites « ordinaires ». On s’aperçoit qu’il y a peu de lien et de mixité entre ces différents publics, parfois même du rejet et beaucoup d’apriori négatifs envers les élèves les plus en difficulté et que la cour de récréation est le lieu où se concentrent ces conflits. Constat 2 : Depuis deux ou trois ans, l'établissement accueille dans toutes les classes de plus en plus d’élèves en grande difficulté dans les apprentissages notamment en lecture et en écriture. Ces difficultés s'accompagnent très souvent d'une perte d'estime de soi, d’un manque de confiance, de démotivation et de défiance par rapport à toute activité impliquant un temps de lecture ou d'écriture. Constat 3 : La grande majorité de ces élèves habitent en zone rurale et sont issus de milieux sociaux relativement défavorisés. L’immense majorité d’entre eux, ne bénéficie pas d'une ouverture culturelle et fréquente peu les institutions culturelles (cinéma, théâtre, médiathèque, ludothèque, Cyberbase, …..). Constat 4 : Les liens, les contacts avec les familles sont peu nombreux et sont insuffisants pour créer une relation école-famille positive, notamment pour les élèves en situation d’échec scolaire. Constat 5 : Les relations entre enseignants du premier degré et ceux du second degré sont jugées insuffisantes par les acteurs du projet. En effet, les projets menés en commun sont peu nombreux mais très recherchés, par les enseignants afin de créer du lien et des passerelles entre l’école primaire et le collège.
  Objectifs poursuivis
  Objectifs répondant au constat 1: - Favoriser la connaissance et la reconnaissance de l'autre dans ses différences. - Développer l’esprit de solidarité, d’entraide et créer un climat de respect. - Favoriser le « vivre Ensemble ». - Créer des passerelles pédagogiques entre les 3 «structures» : collège, SEGPA et ULIS Objectifs répondant au constat 2 : - Lutter contre l'illettrisme et à terme éviter le décrochage scolaire. - Améliorer des compétences en lecture et écriture chez des élèves en grande difficulté (savoirs fondamentaux non acquis à l'entrée en 6ème). - Modifier le rapport de l'élève à la lecture et à l'écriture : susciter et développer l'envie et le plaisir de lire et d'écrire. - Aider les élèves en difficulté à prendre confiance en eux pour qu’ils osent apprendre et parviennent à progresser. Objectifs répondant au constat 3 : - Favoriser une ouverture culturelle en créant des partenariats entre les différentes structures présentes sur notre Territoire : Cinéma, Centre culturel, Médiathèque, Ludothèque, Cyberbase,… Objectifs répondant au constat 4 : - Mettre en place des rencontres avec les familles pour les associer au projet et à la réussite de leurs enfants. - Mettre en confiance les parents qui ont été souvent eux-mêmes en échec scolaire. - Recréer du lien parents-enfants à travers la lecture. Objectifs répondant au constat 5 : - Développer les rencontres d'élèves inter-degrés : o Maternelle – collégiens (SEGPA, ULIS, …) o CM2 – 6ème o 3ème – 2nde - Mettre en place des formations de proximité permettant à des enseignants de la maternelle jusqu’au lycée de pouvoir se rencontrer et échanger sur leurs pratiques pédagogiques autour de la lecture et de l’écriture. - Favoriser l'harmonisation de certaines pratiques pédagogiques au cycle 3 sur le secteur (regards croisés 1er et 2nd degré). - Préparer et faciliter l'entrée des élèves au collège. - Préparer la mise en place du nouveau cycle 3.
  Description
  Démarche pédagogique, supports utilisés... Ce projet rentrera dans sa deuxième année expérimentale avec l’ambition affirmée des équipes pédagogiques et de direction de le pérenniser. Pour motiver et inciter nos élèves à reprendre plaisir de lire, des ateliers décloisonnés hété-rogènes ( 6è, 6è Segpa, Ulis) de lecture et d’écriture (Conte Expérimental/ Conte Etiolo-gique/ Conte objet-merveilleux/ Conte numérique, du conte au théâtre ) et des rencontres avec des auteurs seront proposés tout au long de l’année. Autres actions mises en place : • visites de plusieurs salons du livre (Montreuil, Limoges, Brive) • découverte de textes français par l'image et la lecture oralisée • visites guidées (préparées en amont) de différents musées de Limoges et de Paris • utilisation de supports multimédia dans le cadre de recherches documentaires sur des sites pour préparer les visites, de lectures de blogs d’auteurs, …) • rédaction de courts textes mis en ligne sur le site du collège • écriture de contes destinés à être lus aux élèves du primaire et de la maternelle ainsi qu’aux résidents d'une maison de retraite. Organisation pédagogique et modalités de mise en œuvre. o une heure complémentaire a été alignée dans l’emploi du temps des classes de 6ème pour les élèves proposé par les enseignants MAIS volontaires o une heure a également été alignée dans l’emploi du temps des enseignantes qui intervien-nent auprès des élèves volontaires Réalisation du projet Initié lors de l’année scolaire précédente, ce projet doit amener une soixantaine d’élèves volontaires de 6èmes ordinaires, de Segpa et d’Ulis à travailler ensemble, chaque semaine, autour de la Lecture et de l’Ecriture. Par ce Biais, ils pourront : - découvrir des textes littéraires Formulaire en ligne - Projets pédagogiques innovants - 2015-2016 https://ppe.orion.education.fr/academie/itw/answer/MeBcRxosk0lldF... 3 sur 6 09/04/2015 14:46 - participer à la journée de lutte contre l’Illettrisme - rencontrer des auteurs au collège et sur différents Salon nationaux - visiter des musées locaux et nationaux - assister à des spectacles, - écrire des contes - créer un livre multimédia - échanger des correspondances scolaires avec des auteurs et écoliers du 1er degré dans le cadre de la liaison inter-cycles. - Bénéficier d’un accompagnement scolaire par des bénévoles La fin de l’année scolaire sera - animée par Une semaine Littéraire : rencontres d’auteurs, illustrateurs, éditeurs ainsi que des projections, débats, expositions - et clôturée par l’organisation d’Un Salon Littérature Jeunesse à Saint-Junien où les élèves, auteurs parmi les auteurs, pourront exposer leurs travaux et faire découvrir leur propre recueil de contes illustrés.
  Modalité de mise en oeuvre
  Les ateliers ont commencé dès le mois de septembre, ils se sont déroulés régulièrement tous les vendredis pour une durée de 55 minutes. Dès le 20 septembre, nous avons participé à la Journée Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme, en organisant une quinzaine d’ateliers animés par les enseignants mais également par une dizaine de bénévoles qui ont proposé des ateliers autour de la lecture, de l’écriture et de la Bande dessinée. Les ateliers pédagogiques se sont mis en place dès le 25 septembre afin de créer la cohésion du groupe et préparer le voyage à Paris pour a visite du salon du livre de Montreuil. Ce voyage à Paris a eu lieu du mercredi 27 et vendredi 29 novembre 2014. Une soixantaine d’élèves ont visité le salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil et participer à deux ateliers: - rencontre avec des auteurs - visite d’une exposition Ils ont également pu découvrir le musée du Louvre et ses chefs-d’œuvre Ils ont parcouru le quartier de la rue Montmatre à la recherche des sorcières ! Au retour du voyage, les élèves ont réalisé une exposition et écrit des articles pour le blog du collège. Ils se sont ensuite consacrés à des ateliers d'écriture pour rédiger des textes destinés à être publiés sous forme de recueil. Lors de cette année scolaire, nous avons également amené nos élèves sur différents salons : la Foire du livre de Brive et à la manifestation Lire à Limoges en avril. Lors de chaque salon, les élèves ont également rencontré des auteurs. Le reste de l’année a été consacré à la préparation des rencontres avec les auteurs. Ces rencontres ont commencé en janvier et se sont terminées en mai 2015. TOUS les élèves ont préparé ces rencontres et ont réalisé des productions écrites et/ou vidéo et/ou numériques pour les présenter aux auteurs. TOUTES ces productions ont été collectées et figurent dans un LIVRE intitulé « La Fabrique » et distribué lors du salon ! La dernière étape du projet a été la mise en place, au mois de mai 2015, d'une "semaine littéraire" ainsi que du premier Salon de la Littérature Jeunesse de Saint-Junien. Ce fut un réel succès, plus de 3.000 élèves sont allés à la rencontre d’un ou de plusieurs auteurs, en classe, dans des ateliers pédagogiques et au sein du salon. Les travaux réalisés ont également été exposés à la médiathèque de la ville.
  Trois ressources ou points d'appui
  1 – Les différentes formations proposées au P.A.F. (Livre objet, Livre d’artiste, …..) mais surtout les stages de proximité sur les pratiques de lecture avec des intervenants de grande qualité : Yvanne Chenouf et Bernard Friot. A noter que ces stages ont été mis en place grâce à l’initiative et à la demande des enseignants (de la maternelle au lycée). 2 - Travail en étroite collaboration avec les auteurs tout au long de l’année : atelier d’écriture filé dans l’année, contacts réguliers entre enseignants et auteurs, la connivence créée entre élèves et auteurs. 3 – L’accompagnement et le suivi du projet par l’équipe CARDIE 4 - Le soutien et la participation actifs de la personne ressource au sein de l’établissement pour accompagner les enseignants ET les élèves à l’utilisation d’outils numériques : publication numérique, création du livre La Fabrique , formation à l’utilisation de logiciels.
  Difficultés rencontrées
  - La difficulté d’aligner les emplois du temps des enseignants et des élèves pour la mise en place de l’action. - L’impossibilité d’intégrer dans l’emploi du temps des enseignants un temps de concertation INDISPENSABLE pour le suivi et la cohérence du projet. Cet obstacle oblige les acteurs à se réunir sur des temps de repas ou à rester tardivement au sein de l’établissement. - Contrainte du calendrier scolaire et segmentation des emplois du temps parfois peu compatibles avec les temps de rencontre avec les auteurs (rencontres pouvant empiéter sur le cours d’un professeur non impliqué dans le projet et ne pouvant déplacer son cours). Cela induit l’importance d’une communication interne au sein de l’établissement en amont des actions. - Disponibilité des classes de cours au sein de l’établissement (une seule salle informatique et une seule salle théâtre pour plusieurs groupes).
  Moyens mobilisés
  • HSA : 0 Heure sur emplois du temps des enseignants = 0 heure • HSE =50 dont 30 HSE pour projet contractualisé et 20 HSE prises sur la DGH SEGPA • Heures bénévoles effectuées par les enseignants = 7 heures par semaine X 33 semaines = 231 heures • Financement : o 500 € du rectorat, o 1000 € sur fonds propres collège, o 1000 € de participation du FSE. Quels montants, en euros, souhaiteriez-vous obtenir de la part du rectorat ? • Indemnisation des enseignants = 231 heures X 20 € = 4620 €, • Financement pour le projet = 3000 € o Intervention des auteurs, création du livre « La Fabrique », achats de livres pour préparer les rencontres avec les auteurs. Justification détaillée de la demande en euros : - Interventions des enseignants bénévolement auprès des élèves sur leur temps libre, - organisation des visites des musées sur leur temps de vacances scolaires - Réunions de coordination prises sur leur temps personnel. Remarques complémentaires : Le coût global de ce projet est évalué à près de 30 000 € pour l'année scolaire. Pour financer ce projet, il a fallu trouver un grand nombre de partenaires.
  Partenariat et contenu du partenariat
  1 – Les organisateurs • Collège Paul Langevin, Mairie de Saint-Junien et le Lions Club de Saint-Junien. 2 – Partenaires Financier et logistique • Mairie de Saint-Junien et la Communauté de communes Vienne-Glane. 3 – Partenaires Financiers • Mairie de Saint-Junien, Communautés de Communes « Vienne – Glane », Le Conseil Départemental de la Haute-Vienne, La Fondation Nationale des Lions Club, La Fondation SNCF, La Fondation « Caisse d’Epargne Auvergne-Limousin», La Fondation Crédit Mutuel, La Fondation AREVA, Lions club de Saint-Junien, Le Rectorat de Limoges, La DRAC du Limousin, La Sofia, L’Ami Littéraire. 4 – Les structures partenaires • Prisme Limousin, Centre Régional du Livre, Cité des Métiers du Limousin, CANOPE Limousin, Association « Lire et Faire Lire » - UDAF 87, Association Mosaïque du Limousin, • Médiathèque de Saint-Junien, Ciné Bourse de Saint-Junien, Centre culturel La Mégisserie de Saint-Junien, Ludothèque « La Roulotte », Bulle Gantière de Saint-Junien, Association « Ami des Mots », Association « Les Amitiés de Saint-Junien », Association « Les amis de la bibliothèque de Saint-Martin de Jussac ». 5 – Les Librairies associées au salon • La librairie « La Maison Bleue » de Saint-Junien et La librairie Anecdotes de Limoges 6 Les entreprises partenaires • Imprimerie MaqPrint, Le Relais du Comodoliac, Les Porcelaines du site Corot, Entreprise Tipsac-Intersac. 7 - L’aide des bénévoles qui peut s’évaluer à plusieurs centaines d’heures
  Liens éventuels avec la Recherche
  Depuis la mise en place de ce projet, nous avons organisé des rencontres et des formations pédagogiques avec des chercheurs en pédagogie et des organismes de formation : - Interventions et formations avec : o Bernard FRIOT : enseignant, écrivain et chercheur en pédagogie o Yvanne CHENOUF : enseignante à l'Institut national de la recherche pédagogique o Azouz BEGAG : écrivain, cinéaste et ancien ministre - Partenariats avec : o L’A.F.L., o CANOPE Limousin, o Prisme Limousin, o ESPE de Limoges, o C.R.L Limousin. - Des fréquentes rencontres de travail et une supervision du projet ont été mises en place par l’équipe CARDIE de notre académie. - Une étudiante en Master 2 « Sciences du Langage et de la Communication » de l’université de Limoges a observé avec un regard critique, notre travail dans le cadre de son travail de recherche. - Notre équipe a été invitée par le Centre Régional du Livre, la DRAC et la région Limousin à participer à la création de la première Charte des Salons de Littérature Jeunesse de notre région. - A plusieurs reprises les enseignants sont intervenus lors de différents colloques pour présenter le projet et participer à des débats sur le thème de la lecture en milieu scolaire.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Evaluations répondant au constat 1 : Validation pour chaque élève des compétences du palier 2 du livret de compétences du Socle Commun en situation classique d'enseignement. Grille individuelle de suivi (prise de parole en groupe). Grille individuelle de suivi (prise de parole en classe) Cf. annexe Relevés trimestriels du nombre d'inscriptions au CDI. Relevés trimestriels du nombre de livres empruntés par chaque élève inscrit dans le projet (Logiciel documentaire). Nombre de productions finales abouties. Evaluations répondant au constat 2 : Questionnaire individuel en début et en fin de projet, destiné aux élèves, permettant d'apprécier d'éventuels changements de représentations sur les élèves des classes participant au projet. Relevés trimestriels des incidents impliquant des élèves des classes concernées par le projet. Evaluations répondant au constat 3 : Nombre d'élèves concernés par l'opération Faites de livres. Nombre d'élèves présents sur le salon Faites de livres. • venus avec leur classe le vendredi, • à titre individuel le samedi AVEC leurs parents. -Chiffre important en 2015 qui a largement dépassé toutes nos prévisions. -Nous avons pu dénombrer la visite de près de 1.000 personnes ce jour là. Evaluations répondant au constat 4 : Nombre de familles présentes à la soirée de présentation des productions et sur le salon Faites des livres. Nombre de connexions au blog du collège dédié au projet. Evaluations répondant au constat 5 : Nombre de projets communs inter-degrés. Nombre de rencontres d'élèves organisées au sein du collège. Nombre d'élèves du cycle 3 accueillis au sein du collège à l'occasion des rencontres d'auteurs.
  Documents
 
Titre action-projet
Condensé
URL http://faitesdeslivres.fr/index.php/2014/09/30/bonjour-tout-le-monde-2/
Type non précisé

Titre site établissement
Condensé
URL http://www.clg-langevin87.ac-limoges.fr/
Type non précisé

Titre réseau social
Condensé
URL https://www.facebook.com/Faites-des-livres-822067201197010/
Type non précisé

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Evaluations répondant au constat 1 : Validation pour chaque élève des compétences du palier 2 du livret de compétences du Socle Commun en situation classique d'enseignement. Grille individuelle de suivi (prise de parole en groupe). Grille individuelle de suivi (prise de parole en classe) Cf. annexe Relevés trimestriels du nombre d'inscriptions au CDI. Relevés trimestriels du nombre de livres empruntés par chaque élève inscrit dans le projet (Logiciel documentaire). Nombre de productions finales abouties. Evaluations répondant au constat 2 : Questionnaire individuel en début et en fin de projet, destiné aux élèves, permettant d'apprécier d'éventuels changements de représentations sur les élèves des classes participant au projet. Relevés trimestriels des incidents impliquant des élèves des classes concernées par le projet. Evaluations répondant au constat 3 : Nombre d'élèves concernés par l'opération Faites de livres. Nombre d'élèves présents sur le salon Faites de livres. • venus avec leur classe le vendredi, • à titre individuel le samedi AVEC leurs parents.  Chiffre important en 2015 qui a largement dépassé toutes nos prévisions.  Nous avons pu dénombrer la visite de près de 1.000 personnes ce jour là. Evaluations répondant au constat 4 : Nombre de familles présentes à la soirée de présentation des productions et sur le salon Faites des livres. Nombre de connexions au blog du collège dédié au projet. Evaluations répondant au constat 5 : Nombre de projets communs inter-degrés. Nombre de rencontres d'élèves organisées au sein du collège. Nombre d'élèves du cycle 3 accueillis au sein du collège à l'occasion des rencontres d'auteurs.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Année 2013/2014 - Des élèves de moins en moins réticents, certains reprenant même plaisir, pour participer à des activités autour de la lecture et de l’écriture. - Les élèves « ciblés » qui fréquentent régulièrement le CDI, pour lire sur leurs temps de pause et emprunter plus régulièrement des livres. - Des élèves qui sont fiers de présenter leurs productions et parlant naturellement de ce qu'ils ont fait en atelier et appris lors des visites et des rencontres. - Les élèves de SEGPA et d’ULIS qui tissent des liens avec leurs pairs et baisse des incivilités dans la cour de récréation. Année 2014-2015 - On constate que des élèves de 5ème (collège, ULIS, SEGPA) ayant bénéficié de ce projet l’année dernière, fréquentent plus régulièrement le CDI mais surtout se sont inscrits au Comité des Lecteurs de l’Etablissement. - Les élèves n'appréhendent plus de se rendre dans des lieux culturels . - Ils sont plus à l'aise et ont appris comment être, comment faire. - Des élèves qui n'appréhendent plus de travailler ensemble mais au contraire s'investissent dans de nouveaux projets communs avec un esprit de communauté déjà constitué. - Les liens instaurés entre eux continuent souvent à persister.
  Sur les pratiques des enseignants : - L’étroite collaboration entre les professeurs du collège et les Professeurs des Ecoles d’ULIS et de SEGPA a permis de faire évoluer les pratiques de différenciation et d’individualisation au sein des classes ordinaires du collège. - Ce projet a permis aux enseignants de développer le travail en pluridisciplinarité et de mettre en pratique la co-intervention. - Découverte de l’autre dans sa diversité et prise en compte de situations professionnelles différentes. - Mise en commun de pratiques et de réflexions pédagogiques. - Les différents partenariats et actions inter-degrés mis en place ont induit une forte demande de la part des enseignants du premier degré de poursuivre dans cette voie qui permet et facilite la mise en place du nouveau cycle 3. - Les rencontres qui se sont déroulées au cours des projets leur ont permis de poser des regards croisés sur les pratiques pédagogiques spécifiques de chaque degré, permettant ainsi un enrichissement professionnel et personnel.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : - Une véritable collaboration est née entre les enseignants participant au projet. Des relations de confiance, voire de connivence se sont établies et tout naturellement un leadership collectif est apparu avec une très bonne répartition des rôles. - La grande force de cette action est de permettre à des enseignants d’origines professionnelles différentes et à des auteurs de travailler ENSEMBLE, de s’enrichir mutuellement et de vivre une expérience d’une grande richesse humaine et pédagogique. - La nécessité, voire l’obligation, d’avoir un des membres de l’équipe de direction (en l’occurrence le directeur de la SEGPA) pour piloter le projet. - Ce pilotage permet ainsi de maintenir le lien entre les enseignants des différentes structures, des différents intervenants extérieurs mais il permet aussi de soulager les enseignants de la tâche ingrate de recherche de partenaires et de subventions. - On peut observer une prise de confiance des enseignants qui ont OSÉ se lancer dans la création d’une Semaine Littéraire et du PREMIER SALON DE LITTERATURE JEUNESSE de la ville !
  Sur l'école / l'établissement : - Pratique généralisée de la démarche de projet. - Véritable temps d’inclusion pour tous les élèves de Segpa et tous les élèves bénéficiant du dispositif Ulis au sein du collège. - Notre collège est devenu une référence au plan académique pour ses pratiques innovantes et ses actions permettant le Vivre Ensemble et d’éviter le décrochage scolaire - Suite à ce travail, une grande partie des enseignants du collège ont été désignés par leur tutelle comme formateur ou personne ressource dans le cadre de la réforme du collège 2016.
  Plus généralement, sur l'environnement - Valorisation du partenariat entre les équipes pédagogiques du 1er et du 2nde degré. - Rayonnement de l’institution scolaire dans son environnement proche. - Reconnaissance et valorisation de la SEGPA et du dispositif ULIS auprès des élèves et des enseignants du collège. - Valorisation des élèves en difficulté auprès de leurs familles. - Réussite du partenariat mis en place, dense et très riche dans sa diversité. - Engagement d’entreprises locales dans le projet notamment dans sa lutte contre l’illettrisme qui est également un fléau pour elles. - Véritable maillage territorial : ouverture du collège à de nouveaux partenaires impliqués localement dans différentes actions en faveur de la lutte contre l’illettrisme notamment. - A notre grande surprise, nous n’avons eu aucune difficulté à trouver les partenaires nécessaires pour mener notre action. Ils ont pris fait et cause pour notre projet en s’engageant à nos côtés avec enthousiasme ! - La ville de Saint-Junien a été également mise en lumière, grâce la grande couverture médiatique. En effet, notre projet a fait l’objet de plusieurs reportages à la télévision régionale et de fréquents articles dans la presse locale. - Le salon de littérature jeunesse après la première édition est devenu incontournable dans le paysage local grâce au soutien infaillible des collectivités locales.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
CORSE
L’activité voile au cycle des apprentissages fondamentaux
CORSE
Cross the borders : TICE un monde solidaire
REUNION
Ecole Flora Tristan : «La marmite des parents » « Dane nout tite marmite »
RENNES
ÉVALUATION DES COMPÉTENCES panorama des pratiques en bassin brestois
TOULOUSE
Favoriser les apprentissages par l’enseignement modulaire et les TICE en lycée professionnel (2015)
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques
NANCY-METZ
#Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels » 2016B
NICE
Apprentissages en espace et en mouvements avec le numérique-#2016FB
ORLEANS-TOURS
# 37 - Ecole de Druye - Apprendre à apprendre en cycle 3
NANCY-METZ
Maternelle, des coins-jeux aux espaces-jeux comme lieux d’apprentissage
Contexte