Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 479 fois

 

Mobilisation pour le cours préparatoire. Prévenir l'illettrisme

(Expérimentation terminée)
 

A COMPLETER

1 allée DES FRENES , 57600 FORBACH
Site : http://www4.ac-nancy-metz.fr/pasi/spip.php?article236
Auteur : Dominique Veillon
Mél : ce.ia57@ac-nancy-metz.fr
  Sur le plan national, la mobilisation pour le CP s’inscrit dans le cadre plus large qui est celui de la prévention de l’illettrisme. Le dispositif mis en place vise à améliorer les conditions d’apprentissage de la lecture en réduisant les effectifs des CP ou en renforçant l’encadrement par un maître supplémentaire ou un assistant d’éducation. En Moselle, parmi les écoles bénéficiant depuis janvier 2004 des services d’un assistant d’éducation, trois classes font l'objet d'un suivi particulier. Les maîtres de CP bénéficient de l’accompagnement de l’équipe de circonscription et se réunissent périodiquement pour confronter leurs expériences, mutualiser leurs supports de travail et construire des outils d’évaluation communs. L’objet de ce travail est de focaliser l’attention sur trois CP pour recueillir les regards croisés des enseignants et des assistantes d’éducation sur cette expérimentation. L’objectif est également d’amener les enseignants à analyser ce que le fait de travailler avec l’assistant d’éducation modifie dans leur pratique et ce que cela change pour les élèves. Enfin, il s’agira de faire le bilan de ce dispositif, de voir quels sont les points positifs et les dérives possibles, et d’évaluer les incidences sur les apprentissages des élèves dans le domaine de l’écrit.

  Plus-value de l'action
  Le poste d’Assistant d’Education, centré sur le combat contre l’illettrisme, est un poste à multiples facettes, demandant au postulant une grande capacité d'adaptation, de la rigueur, de la précision et surtout une grande humilité. L’épanouissement dans ce travail passe par l’aide et le soutien apportés aux élèves en difficulté et par la fierté des acquis de ces élèves, aussi minimes soient-ils. Le rôle d’assistant d’éducation prend tout son sens ici.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Les élèves du Cp des 6 écoles suivantes : Ecole élémentaire Erckmann-Chatrian 1 et 2, Metz Ecole élémentaire Maurice Barrès, Metz Ecole élémentaire Louis Pergaud, Metz Ecole élémentaire du Bas-Steinbesch, rue de la Nied, Faulquemont Ecole primaire du Bruch, Forbach Ecole de Vieille-Verrerie, Petite-Rosselle.
  A l'origine
  L’évaluation des Contrats de Réussite du REP de Metz Hauts de Blémont et de Forbach laisse apparaître qu’en français, les écarts avec les résultats nationaux des REP se creusent sensiblement, en régressant par rapport aux résultats de l’enseignement public. C’est pourquoi, dans le cadre général des directives nationales mais aussi du contrat de réussite 2003-2006, des actions spécifiques sont mises en oeuvre. Ainsi, un dispositif de lutte contre l’illettrisme est-il mis en place dans les écoles élémentaires du REP.
  Objectifs poursuivis
  Lutter contre illettrisme et améliorer la maîtrise de la langue.
  Description
  Après les réunions avec l’équipe de circonscription, une réflexion a été menée sur les formes de travail que l’on pouvait mettre en oeuvre avec une assistante d’éducation. Notre souci premier était de rechercher des activités pour l’assistante d’éducation afin qu’elle nous aide dans notre tâche d’enseignante. Après une journée d’observation dans chaque classe, nous avons décidé de confier à l’assistante d’éducation des groupes, ce qui, avec le recul, était prématuré car la gestion d’un groupe, même réduit, est une chose difficile pour une personne sans formation. Afin de profiter au maximum de la personne-ressource, nous avons donc pris la décision d’organiser des ateliers de lecture-écriture. L’assistante d’éducation a en charge un atelier qu’elle reproduit dans l’autre classe, le même jour. Dans son emploi du temps, l’assistante d’éducation a une demi-heure en début de matinée pour prendre connaissance de l’atelier qu’elle va mener. Une fiche, très détaillée dans les premiers temps, lui donne la marche à suivre. Exemple : redonner la consigne lorsque tous les élèves sont attentifs. Trois ateliers de lecture-écriture sont donc mis en place à partir de 8H30. Un atelier est en autonomie, un autre travaille avec l’AE alors qu’un atelier regroupant les élèves les plus en difficulté travaille avec la maîtresse.
  Modalité de mise en oeuvre
  Pendant ces ateliers où deux personnes interviennent en même temps, la classe ressemble à une ruche, c’est-à-dire que tous les élèves sont en activité mais le niveau sonore est plus élevé que d’habitude. Ceci ne veut pas dire que lorsque l’enseignant est seul, les élèves ne sont pas en activité ! Mais le fait d’être deux dans une classe multiplie par deux l’aide que l’on peut apporter aux élèves. Ceux-ci attendent donc moins longtemps le petit « coup de pouce » qui les fait progresser dans leur activité.
  Trois ressources ou points d'appui
  - Les maîtres ou les AE supplémentaires, - les effectifs réduits, - Les élèves sont sollicités plus souvent de manière individuelle, - L’implication des élèves est plus forte du fait de la diversité du déroulement de la journée (personnes, lieux, activités, rythmes, supports), - L’enseignante connaît mieux les difficultés des élèves et peut mieux cibler l’aide, - Regards croisés sur les élèves (dans le cadre de décloisonnement par exemple), - Le travail en atelier est facilité, - Les temps de lecture oralisée sont plus nombreux et le travail en petits groupes permet de travailler davantage la courbe mélodique, - Les moments d’écriture sont plus nombreux et plus efficaces (aide en situation).
  Difficultés rencontrées
  - Manque d’informations de l’inspection académique sur les fonctions réelles d’un assistant d’éducation autrement que par écrit (des réunions communes aux enseignants de C.P. et aux assistants d’éducation devraient avoir lieu et non pas être différenciées comme elles l'ont été jusqu’à présent). - Manque d’organisation de la part des enseignants eux-mêmes, mis devant le fait accompli, ayant subitement une personne dans la classe, mais ne sachant pas toujours quoi en faire. L'arrivée d'un assistant d'éducation en plein milieu de l'année scolaire a gêné et chamboulé le "programme" de leur C.P., déjà défini pour toute l’année. - Manque de concertation entre les divers protagonistes (enseignants, assistant d’éducation, maître E ou spécialistes) lors du décloisonnement, pour la leçon du jour et l’objectif à atteindre… - Manque de repères par rapport à l’expérience d’autres assistants.
  Moyens mobilisés
  Enseignants, maîtres supplémentaires et assistants d'éducation pour les CP des 6 écoles précédemment citées.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Pilotage : Inspection académique de la Moselle Coordination : Laurent Salm, coordonnateur du REP, Evelyne Auer, conseillère pédagogique, circonscription de Forbach, Bernard Stock, conseiller pédagogique, circonscription de Château-Salins.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Non
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Maîtrise de la langue.
  Documents
 
Titre Mobilisation pour le cours préparatoire
Condensé 2 synthèses issues de 2 secteurs mosellans
URL http://www4.ac-nancy-metz.fr/pasi/spip.php?article236
Type document

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Evaluations externe et interne. Elles portent sur l’impact de ce dispositif sur les apprentissages des élèves : - Evaluations internes : comparer avec les résultats des années précédentes aux mêmes épreuves à la même période, - Evaluations externes (construites avec les enseignantes à partir des évaluations GS-CP) : mesurer les progrès réalisés par les élèves au cours de leur année de C.P. et comparer avec des groupes témoins, - Evaluations nationales CE2 : analyse de l’évolution des écarts par rapport aux moyennes nationales.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Après quelques mois de pratique avec mon assistante d’éducation, j’ai pu constater que mon groupe en difficulté a énormément progressé en lecture, en écriture, mais également en autonomie. Ces élèves ont totalement rattrapé le retard en lecture. Pour ce qui est de la compréhension, un retard subsiste pour mon élève allemand, mais ceci est compréhensible, car il ne maîtrise pas le vocabulaire français. Les quatre autres élèves sont à peu près au même niveau que le grand groupe classe.
  Sur les pratiques des enseignants : Le fait d’être deux dans une classe, quotidiennement, facilite la continuité dans les apprentissages des élèves. Aucun élève ne ressort de la classe sans avoir communiqué avec l’adulte, c’est bien là un préalable pour entrer dans la lecture et l’écriture. Ce que ça change pour l’enseignant (répercussions sur la pratique) - Un travail plus individualisé : « j’adapte plus la difficulté de la tâche aux capacités des élèves », - Un travail par petits groupes : « avant, je ne travaillais pas en atelier… », - Une continuité plus forte avec la pédagogie de l’école maternelle (regroupements, travail par ateliers, place de l’oral…), - Une prise de distance plus grande (introduction d’écrits variés) par rapport à la méthode de lecture qui demeure néanmoins le fil rouge de la progression du maître et un repère pour les élèves et leur famille, - L’introduction de logiciels de lecture en complément des autres outils, - Plus de travail de préparation.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Travail de concertation basé sur : - l'harmonisation des contenus et des supports entre les 2 classes de chaque école, - la concertation avant l’arrivée des élèves et petit temps de préparation matérielle pour l’AE, - l'information-bilan en fin de séance : ce temps est parfois trop court d’où la nécessité d’instituer des temps de bilan dans l’emploi du temps de l’AE, - L’AE observe et écoute l’enseignante en classe, analyse ses pratiques pour les reproduire (modalités d’aide par exemple).
  Sur l'école / l'établissement : L'arrivée d'une personne supplémentaire a obligé les enseignants à une concertation au quotidien. Au-delà de l'entente sur la répartition des masses horaires des AE sur chacun des CP, les enseignants ont été amenés à expliciter leurs pratiques, et à réfléchir ensemble sur les contenus et les démarches qu'ils mettent en oeuvre. De plus, dans l'une des écoles, les deux enseignantes de CP ont profité de l'arrivée de l'AE pour modifier leur organisation de classe et introduire une plage quotidienne de travail en ateliers de lecture-écriture. Ces deux aspects, plus grande souplesse et évolution des pratiques, nous semblent être des éléments particulièrement positifs. L'arrivée des AE a permis de relancer une dynamique professionnelle.
  Plus généralement, sur l'environnement Le succès de l’opération (près de 85 % des élèves en situation de pleine de réussite face à la lecture au bilan de fin d’année) entraîne non seulement sa reconduction, mais tout naturellement son élargissement au cours de la prochaine année scolaire. Le travail collectif d’accès au sens se poursuivra au CP avec le maître surnuméraire alors que dans le même temps se mettra en place au CE1 une consolidation individuelle sur la base de groupes de besoin(s) précisément définis avec les enseignants et l’appui des maîtres E du RASED et des assistants d’éducation.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
AIX-MARSEILLE
Éduquer à l’autonomie avec « La Leçon de Professeur Hibou »
CLERMONT-FERRAND
Le 13ème travail d'Hercule
AIX-MARSEILLE
ACE-Arithmécole ; une ressource évolutive conçue dans la coopération enseignant et chercheur
CLERMONT-FERRAND
Travailler l'oral par le théâtre sur tout le cycle 3
CLERMONT-FERRAND
Utiliser les outils nomades en classe pour les élèves à BEP
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
Apprentissages en espace et en mouvements avec le numérique-2017B
LILLE
# Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne 2017A
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte