Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 993 fois

 

Suivi des Parcours singuliers (SPS)

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Collège Départemental Jean Rostand

34 boulevard JACQUES MENARD , 79101 THOUARS CEDEX
Site : http://etab.ac-poitiers.fr/coll-jean-rostand-thouars/
Auteur : CHARRE Emmanuel
Mél : emmanuel.charre@ac-poitiers.fr
  #AP Face à l’absentéisme, au décrochage voire à quelques cas de déscolarisation, le dispositif cherche, pour les élèves concernés, à redonner du sens à la scolarité. *La démarche se déploie sur l'ensemble de l'année. Tout commence par une phase de diagnostic débouchant sur la prise en charge de certains élèves. Un contrat signé est ensuite passé entre l’élève, la famille et l’établissement. En remplacement de certaines des heures inscrites à l'emploi du temps du reste de la classe, plusieurs aides sont alors proposées à l’élève. Il les choisit avec l’aide d’un professeur référent : tutorat, soutien disciplinaire (mathématique, français, histoire-géographie, anglais), séances d'ateliers de l'EGPA (hygiène-alimentation et service, habitat, production industrielle, espace rural environnement), visites en entreprises ou découverte de lycées professionnels. *Le dispositif est ouvert : des entrées et des sorties sont possibles tout au long de l’année. L’élève est évalué par compétences, une attention particulièrement grande étant portée à l’autonomie et l’initiative. La réussite du dispositif est visible lorsque les élèves acquièrent une meilleure estime d’eux-mêmes, ont un meilleur rapport à l’adulte ou se motivent à nouveau grâce à l’ouverture sur le monde professionnel. *Le dialogue avec les parents est une des clés de voûte du dispositif : Plusieurs rencontres ont donc lieu dans l’année, en présence du professeur référent et du professeur principal. *Ce dispositif nécessite une concertation entre les professeurs du dispositif, les professeurs principaux et l’ensemble de l’équipe pédagogique afin que l'ensemble de l'équipe pédagogique puissent faire un point sur le parcours singulier construit pour chacun des élèves et suivre ses effets. Ces échanges s'accompagnent d'une prise de conscience de la nature des difficultés rencontrées par les élèves ainsi que d'une évolution de certaines pratiques pédagogiques : valorisation de l'implication de l'élève dans sa scolarité, sans tenir compte de ses seuls résultats scolaires (recherche de projet de formation, implication en ateliers, stages, ...)

  Plus-value de l'action
  Un dispositif qui répond aux besoins de quelques élèves mais qui ne résout pas tout bien sûr. Il a évité cependant la fuite du collège de certains élèves et a permis une orientation choisie. *Il participe à la sensibilisation de beaucoup de collègues au profil de certains élèves, à la nécessité d’essayer de s’adapter à chacun durant sa pratique en classe, même si les conditions ne sont pas toujours idéales (nombre d’élèves dans la classe, classes très hétérogènes…) *Il sert de soupape de sécurité pour certains élèves et évite des situations conflictuelles.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Une dizaine d’élèves de 4e et 3e sont concernés par ce projet sur un total de 565 élèves.
  A l'origine
  Population accueillie : *Recrutement sur 11 écoles dont 7 en milieu rural, *CSP défavorisée en augmentation (rentrée 2014 56%, soit +15% par rapport au département des Deux-Sèvres), *Transports scolaires de longue durée (< = 1h), *Boursiers en grand nombre (33% en 2014, soit +9% par rapport à l’académie) *DP pour la majorité (96,4% en 2014, soit +12% par rapport au département), *SEGPA à 2 classes/niveau avec recrutement large, *2 ULIS, *Distorsion entre les décisions d’orientation et les parcours de formation. **Pour un élève : TOUT se passe au collège. **Situation d’élèves : *Absentéisme important (3% sept, 4% oct…) *Décrochage d’élèves. *Passages infirmiers AS et COP très nombreux. *Sortie en cours de scolarité (MFR, 16 ans….) **La scolarité n’est pas une priorité, ni pour les élèves, ni pour les familles
  Objectifs poursuivis
  Dans le courant du premier trimestre scolaire 2012 lors de la rédaction du projet d’établissement, l’occasion est donnée à tous les personnels, y compris les agents, de réfléchir aux réponses à apporter à la problématique de l’établissement. **Il en ressort deux priorités : *La nécessité d’une prise en charge globale et individuelle de l’élève. *La nécessité de répondre aux besoins de chaque élève. **Par ailleurs, constat est fait (et pas uniquement dans l’établissement) que les dispositifs extérieurs, bien que répondant à certaines attentes des élèves, posaient de réels problèmes lors du retour des élèves au collège. *Quant aux dispositifs internes, associés à une structure classe, ils manquaient de souplesse et créaient une différence entre les divisions d’un même niveau. **Le projet d’établissement développe donc deux axes : *La prise en charge et l’accompagnement de chaque élève en 6ème et 5ème (aide personnalisée) *Le suivi des élèves potentiellement décrocheurs en 4ème et 3ème afin de les maintenir dans le cursus scolaire et de les aider à préparer un projet de vie.
  Description
  CONSTRUCTION DU DISPOSITIF SPS autour de 2 axes : -Accompagnement pédagogique -Accompagnement du projet de l’élève **Une équipe développée sur la base du volontariat : 6 enseignants disciplinaires (français, mathématiques, anglais et histoire-géographie, SVT et EPS), le professeur documentaliste, 4 professeurs d’EGPA, la conseillère d’orientation-psychologue, le conseiller principal d’éducation et l’équipe de direction. *Tout était à construire, chacun avec son vécu de la gestion des élèves en difficulté ou décrocheur. *Les incontournables de la réalisation : *-La contractualisation avec les familles et l’élèves (document spécifique inspiré des PPRE, des dispositifs relais et des parcours dérogatoires) *-La mise en place d’un référent (tuteur) pour chaque élève *-La concertation de l’équipe *-Le lien avec les familles *-Une annualisation des horaires (novembre à mai) *-La formation des personnels (intervention auprès de l’équipe de Philippe Péaud et Dominique Bellec)
  Modalité de mise en oeuvre
  *a)Une phase de repérage *-annualisation du dispositif nécessaire *-demande faite aux professeurs principaux et aux collègues. **b)Dialogue famille / élève / équipe (direction + professeur principal) : *-nécessité d’adhésion de tous, contractualisation avec l’élève et la famille, dispositif maintenu si comportement positif (« donnant donnant – gagnant gagnant !) ; *-dispositif ouvert : entrées et sorties possibles en fonction de la motivation de l élève et des efforts fournis (on attend par exemple une amélioration de l’attitude en cours, une assiduité et une ponctualité vis-à-vis du dispositif, …) **c)Mise en place effective : *-Heures sur l’emploi du temps de l’élève, pas des heures en plus. *-tutorat (dialogue avec l’élève) ; *-interventions disciplinaires (maths, frs, HG, anglais, SVT et EPS) ; *-immersion dans les ateliers EGPA (hygiène, alimentation et service, habitat, production industrielle, Espace Rural Environnement) ; *-visites en entreprises, découverte des lycées et de lieux de formation par apprentissage (avec DP3 ou autres). **d)Communication avec l’équipe pédagogique : *-au sein de l’équipe du SPS (pour inscriptions soutien-accompagnement disciplinaire / planning salle profs / planning donné à l’élève et signé par les parents / réunions régulières pour faire le point sur les élèves du dispositif et pour échanger avec les collègues qui les ont en ateliers) ; *-la COP (redonner du sens aux apprentissages en vue d’une orientation choisie et cohérente) ; *-les collègues qui ont les élèves appartenant au dispositif (pour préparer les heures de soutien, pour s’informer de l’évolution de l’élève en classe)
  Trois ressources ou points d'appui
  -
  Difficultés rencontrées
  Des doutes … *S’adapter à des profils d’élèves très différents : difficultés de l’élève, ses besoins, dialogue avec les collègues qui ont l’élève… ; *seuls quelques élèves sont touchés, des élèves qu’il faut porter ; on ne voit pas le bénéfice tout de suite (propre de l’enseignement !) ;). **... mais aussi des améliorations : *dialogue avec ensemble de l’équipe pédagogique : les collègues commencent à prendre l’habitude du dispositif, sont globalement prêts à échanger pour les séances soutien disciplinaire ; *travail en amont sur le contrôle à venir de plus en plus efficace ; il ne s’agit pas de faire le contrôle avant mais de guider l’élève dans ce qu’il a à revoir, d’insister sur les points importants (= méthodologie) ; *nécessité pour certains élèves d’être davantage sortis du contexte « collège » ; *le dialogue avec les parents : point négatif bilan au début s’est amélioré. Ce qui est prévu : entretien entrée dispositif + RV janvier + RV pour un bilan. *Pour les enseignants, nécessité d’être davantage formés, de savoir ce qui se passe ailleurs (cela se fait peu à peu)… afin d’appréhender de nouvelles façon pour prendre en charge tous les élèves dans leur spécificité.
  Moyens mobilisés
  En 2015 - 2016 : 6HP et 180 HSE En 2014 2015 : 4HP et 140 HSE (2013-2014 : 4 HP et 98 HSE)
  Partenariat et contenu du partenariat
  *Mise en place possible d’un PIRE entre l’EPLE en partenariat avec les EPCI Ville de Thouars et Communauté de communes du Thouarsais. *Certains élèves très décrocheurs sont accueillis par les services techniques de la ville. Ils sont encadrés par un tuteur qui les suit et est en relation permanente avec le responsable de la collectivité accueillante. *Renforcer l’ouverture Ecole – entreprises, certaines entreprises facilitent aussi les visites d’élèves et accueillent certains d’entre eux lors de stages de 3e (cabinet d’architectes TRIADE, Menuiserie ASSELIN, Heuliez Bus, Transports Landry …) **Rencontre avec l’association « Elles bougent » L'objectif de l'association est de faire découvrir les métiers d'ingénieures et techniciennes et de faire découvrir les métiers de l’industrie (participation possible à la semaine de l’industrie avec les 3e DP3). **Rencontre avec des professionnels au parcours scolaire atypique pour montrer à ces élèves que rien n’est joué, même s’ils sont à la peine au collège et qu’il est quand même indispensable de se former tout au long de sa vie !
  Liens éventuels avec la Recherche
  Pas formalisé pour l'instant.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  Bien-être des élèves : besoin d'écoute, passage à l'infirmerie, assistante sociale, retard.. *Réalisation d'une orientation choisie.
  Documents
 
Titre Mise en place d’un blog sur les différentes activités du dispositif SPS accessible sur le site internet du collège :
Condensé
URL http://lewebpedagogique.com/spsjeanrostandthouars/
Type non précisé

Titre Présentation de l'accompagnement personnalisé au collège Rostand
Condensé Perspectives dans le cadre de la réforme du collège
URL http://ww2.ac-poitiers.fr/meip/spip.php?article292
Type document

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Auto-évaluation Evaluation croisée avec le CARDIE
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Décrochage enrayé (pas de déscolarisation totale jusqu’à aujourd’hui).
  Sur les pratiques des enseignants : Prise en compte par les enseignants des spécificités des élèves SPS dans les séquences disciplinaires.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Echanges et concertations accrus.
  Sur l'école / l'établissement : Baisse des absences et des comportements déviants.
  Plus généralement, sur l'environnement Reconnaissance extérieure du dispositif de la part des parents.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
DIJON
71 Dispositif 3ème « Ambition Pro » Clg P. FAURE
DIJON
L’apprentissage de deux langues vivantes au cycle 3 (CM1, CM2, 6ème)
DIJON
Parcours créatif dans le monde du jeu vidéo
DIJON
2015:POUR L EGALITE DES CHANCES: EN ZONE RURALE UN ENT COMMUN ECOLE COLLEGE POUR UNE AMBITION COMMUNE
DIJON
89: Réforme du collège:Clg Mallarmé Sens: Accompagnement Personnalisé
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
Apprentissages en espace et en mouvements avec le numérique-2017B
LILLE
# Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne 2017A
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte