Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 648 fois

 

Tremplin

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Collège Victor Hugo

21 RUE DU DOCTEUR BOUCHERON , 27250 RUGLES
Site : http://hugo-rugles-col.spip.ac-rouen.fr/
Auteur : Emmanuel Lemonnier
Mél : emmanuel.lemonnier@ac-rouen.fr
  Mise en place d'un dispositif inexistant sur le territoire afin de favoriser la persévérance scolaire et de prévenir le décrochage.

  Plus-value de l'action
  -
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Environ 10 élèves en voie de décrochage ou en décrochage (20 en 2014/15). Les collégiens repérés sont issus du cycle central et se trouvent en situation de risque de décrochage scolaire caractérisé par une absence d’investissement dans le travail scolaire, un absentéisme perlé, une attitude passive ou au contraire perturbatrice pendant les cours. Comparativement à la première année de l’expérimentation (2013-2014) qui a réuni un public mixte (perturbateurs/passifs), il s’agit ici d’un public au profil homogène. Les élèves perturbateurs sont pour beaucoup partis en MFR à la fin de l’année précédente. Les élèves retenus pour la poursuite du projet sont tous potentiellement décrocheurs à moyen et long terme. Nous ciblons les élèves fragiles, inhibés, en situation de retrait, appelés aussi présents/absent.
  A l'origine
  Le collège Victor Hugo, de Rugles compte 315 élèves, en septembre 2013. Beaucoup sont issus de CSP défavorisées, avec parfois un rapport au savoir difficile. C’est un secteur rural, isolé au niveau des axes routiers et des transports, ce qui ne facilite pas l’accès à des structures spécialisées ou adaptées à des élèves à besoins particuliers. Une quinzaine d’élèves est en rupture ou en risque de décrochage scolaire, caractérisé un comportement inadapté face aux règles de vie au collège et une distance importante avec les exigences scolaires, en terme de travail. Une réflexion a été entamée pour proposer une solution alternative aux sanctions disciplinaires, avec l’aide de nos partenaires locaux.
  Objectifs poursuivis
  Il s’agit de mettre en place un dispositif inexistant sur le territoire afin de palier les difficultés de mobilité et de distance vis-à-vis des lieux permettant d’aider les élèves en rupture. Valoriser l’estime de soi, développer l’évaluation positive en valorisant des compétences « ce que je sais faire ».
  Description
  Le programme d’activités avait pour objectif le développement de l’estime de soi, de l’initiative et de la coopération. Plusieurs approches ont été pratiquées : - Dominer ses appréhensions et développer une relation de confiance avec un animal (équitation) Apprendre en favorisant l’aspect technique et manuel (réalisations de jeux en bois). - Développer différents modes d’expression (travail avec un journaliste sur la mise en valeur d’un musée local). - S’imposer tout en respectant l’autre (initiation au judo). - Développer son imaginaire (atelier d’écriture avec une auteure jeunesse qui a servi de base à un stage de 3 jours à La Source encadré par Vivian Van Blerk, artiste plasticien reconnu sur le plan international). La maquette du pays imaginaire (et son impression sur bâche) a été réalisée lors de ce stage puis a été exposée aux Portes ouvertes du Collège ainsi qu’au Salon du Livre Jeunesse de Rugles. Les élèves ont activement participé à la mise en place technique de cet évènement culturel.
  Modalité de mise en oeuvre
  - Entretien avec les familles pour rechercher leur adhésion. - Dialogue avec le jeune, pour qu’il prenne la pleine mesure de ce dispositif. - Mise en place d’ateliers à l’extérieur de l’établissement, avec des partenaires extérieurs (Ville, Communauté de Communes, associations, etc.). - Réunion de synthèse individualisée avec le Principal et la famille. - Équipe engagée et répartition des tâches par le groupe de pilotage. - Coopération avec les professeurs principaux des élèves concernés. Calendrier prévu : - Septembre 2014 : repérage des élèves et réunion du comité de pilotage. - Octobre 2014 : réunion avec les partenaires concernés et élaboration du calendrier et des modalités de prise en charge des jeunes. - Novembre 2014 à avril 2015 : mise en œuvre du projet. - Mai/juin 2015 : évaluation de l’action et réunion du comité de pilotage pour le bilan annuel et l’évolution du projet.
  Trois ressources ou points d'appui
  - Qualité des intervenants et des partenaires choisis (ACR, La Source, Communauté de communes). - Disponibilité et investissement très important des enseignants porteurs du projet. - Confiance voire reconnaissance des familles même si certaines se sont inquiétées à juste titre du nombre d’heures manquées.
  Difficultés rencontrées
  Le moindre déplacement représente un coût financier important. Le lien avec les apprentissages faits en classe n’a pas suffisamment été pensé. Les élèves se sont investis avec une intensité variable selon les activités. Une attitude consumériste et de l’absentéisme ont pu être remarqués. La mise en place de créneau de rattrapage des cours a découragé certains élèves et n’a pas permis de garantir une continuité pédagogique. Les résultats scolaires n’ont pas progressé et il a été parfois difficile d’évaluer les élèves tant certaines parties des programmes ont été suivies de façon discontinue. Le projet a paru parfois surdimensionné par rapport à l’effectif de l’établissement.
  Moyens mobilisés
  Nous avons obtenu un financement important du Conseil Général de l'Eure, et certains de nos partenaires ont agit gracieusement. Une partie des HSE a été consacrée à la rémunération partielle des enseignants investis dans le projet.
  Partenariat et contenu du partenariat
  - Mairie de Rugles. - Communauté de Communes du Canton de Rugles. - Associations sportives et entraineurs. - Association Culturelle Rugloise (atelier d’écriture). - Les Francas. - La Source, à La Gueroulde. - Terrain de Jeux (animations journalistiques). - Lycée agricole de Chambray (initiation à l’équitation).
  Liens éventuels avec la Recherche
  Aucun
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  LES EFFETS ATTENDUS : Amélioration du climat scolaire : diminution de la violence, des incivilités. Maintien de la scolarité. LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS : • Absentéisme, retards. • Punitions, sanctions, commissions éducatives, conseils de discipline. • Passage à l’infirmerie. • Évolution des résultats scolaires (% d’élèves sortis sans CFG, DNB).
  Documents
 
Titre Vidéos rendant compte du travail réalisé par les élèves
Condensé
URL https://1drv.ms/f/s!AtaGWDr3J9JRgTPBHpFZER4EolU1
Type

Titre Les élèves au travail
Condensé Après un atelier d'écriture, il s'agissait de modéliser un pays imaginaire.
URL http://cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/sites/cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/IMG/pdf/rugles_clg_hugo_tremplin_2016-04_photos.pdf
Type image

Titre Planning 2015/2016
Condensé
URL http://cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/sites/cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/IMG/pdf/rugles_clg_hugo_tremplin_2016-02_planning.pdf
Type document

Titre Projet 2015/2016
Condensé
URL http://cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/sites/cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/IMG/doc/rugles_clg_hugo_tremplin_2016-02_projet_2015.doc
Type document

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Pour analyser les indicateurs, il est nécessaire de prendre en compte que les effets positifs sont attendus à long terme, d’une part parce qu’ils sont liés à des dispositions psychologiques complexes à déceler (confiance, estime de soi, autonomie) et d’autre part parce que le projet de formation et d’orientation, initié dans le dispositif ne peut s’accomplir qu’en classe de 3ème (générale, Prépa-pro ou DIMA). En effet, les élèves cibles du dispositif sont issus du cycle central. L’absentéisme au sens propre du terme n’est pas une caractéristique essentielle du public ciblé. Les décrocheurs en question étaient dans nos murs, mais pas en cours (passivité, effacement.) Les indicateurs retenus ne permettent pas de remarquer une amélioration sensible des résultats scolaires, notamment parce qu’une majorité des élèves du dispositif montrent de très lourdes difficultés scolaires et relèvent de l’enseignement adapté. L’objectif des activités portait davantage sur l’estime de soi et la valorisation de tout type de compétence.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Une confiance en soi retrouvée ainsi qu'une reconnaissance aux yeux des autres élèves notamment lors des Portes ouvertes du collège. Progressivement, les élèves du dispositif se sont centrés sur leur projet et ont montré petit à petit une attitude positive, plus ouverte, des regards plus assurés. Cependant les modalités d’organisation ont suscité beaucoup de questionnements au sein des équipes et du groupe de pilotage. Les activités ayant lieu sur le temps scolaire, de nombreux cours ont été manqués, ce qui a accentué les difficultés scolaires des élèves à leur retour (le rattrapage des leçons s’est avéré insuffisant et inadapté). Les élèves ont gagné sur un plan personnel ce qu’ils ont perdu sur le plan scolaire. Le réinvestissement des savoir-faire n’a pas suffisamment été travaillé.
  Sur les pratiques des enseignants : Le regard sur ces élèves a changé, certains enseignants ont accompagné des sorties ou des ateliers et ont pu voir les élèves dans une autre forme d'apprentissage. Toutefois les difficultés mentionnées ci-dessus ont suscité des interrogations sur la pertinence du projet. Hormis la restitution du projet artistique, peu de compétences évaluables à court terme ont été validées. Les limites du projet sont vite apparues : les activités du dispositif ont pu apparaître déconnectées de l’activité scolaire ordinaire. L’impact sur les pratiques enseignantes reste limité puisque le dispositif a en quelque sorte sous-traité aux intervenants extérieurs l’accompagnement spécifique dont les élèves avaient besoin. Le projet aurait gagné en efficacité dans un établissement rompu à l’évaluation par compétences.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Cette expérimentation a nécessité la mise en place d’un groupe de pilotage pluricatégoriel (enseignants, documentaliste, CPE, secrétaire, Principal) et a initié la réflexion sur les missions d’un référent décrochage dans l’établissement.
  Sur l'école / l'établissement : Le dispositif permet aux élèves de maintenir un investissement scolaire minimum et les aide à prendre confiance et se mobiliser autour de leur projet. Le dispositif jouit d’une bonne image auprès de la population scolaire si bien que certains élèves ont fait la démarche de se porter volontaires. Ce dispositif qui se concentrera sur le niveau 5ème en 2015-2016 complète d’autres dispositifs institutionnels (PIAD).
  Plus généralement, sur l'environnement Le dispositif Tremplin permet aussi d’entretenir des partenariats et de sensibiliser les institutions coopérantes aux problématiques scolaires et sociales de nos élèves. Cette expérimentation peut servir de base à l’élaboration d’un PEDT.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
2018G# Neurosciences et pédagogie : dynamique d’un territoire apprenant.
CAEN
J'intègre le dispositif "MTA pour les MTA" à l'école EMPU Henri Sellier à Colombelles 2018A
PARIS
2018CEFG# LEARNING BY DOING:enseignants et élèves produisent des documents multimédia en maths.
LILLE
# 2018 E - Les mini-conférences scientifiques au cycle 3 : « Sciences, on tourne ! »
REIMS
Apprendre autrement avec le jeu vidéo Minecraft® ou comment l’utilisation du jeu vidéo en classe peut participer à la validation des compétences du socle, 2018A
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte