Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 1434 fois

 

Groupes de compétence en Lettres-Histoire-Géographie et Education Civique en 2nde professionnelle

(Expérimentation terminée)
 

Lycée polyvalent Clément Ader

CÔTE ARISTIDE BRIAND , 27305 BERNAY CEDEX
Site : http://cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/spip.php?article289
Auteur : Sébastien FRIMONT
Mél : ce.0271581X@ac-rouen.fr
  L’enseignement par compétences en Lettres Histoire et Géographie est encore balbutiant, il nécessite au sein de l’établissement un travail de fond de l’équipe pédagogique pour développer des outils de diagnostic et d’évaluation des élèves. Fonctionner par groupes dans un premier temps permettra d’analyser les difficultés contextuelles quant à la réunion d’élèves de filières très variées en 2nde bac professionnel et de créer ces outils en fonction du contexte.

  Plus-value de l'action
  L’expérimentation des groupes de compétences LHG-EC en Seconde au Lycée Clément Ader de Bernay menée depuis deux années a rempli ses objectifs. Des groupes à l’ambiance sereine, dans lesquels les élèves remédient à leurs difficultés, tout en développant de nouvelles compétences en lien avec les programmes officiels. Les collègues impliqués ont également développé des compétences professionnelles depuis ces deux années, en particulier autour du travail en équipe, par la nécessaire création d’outils liés aux compétences, et la réalisation de séquences aux objectifs communs.
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  Élèves de 2nde bac professionnel (filières : commerce, cuisine, service, gestion-administration, chaudronnerie, usinage, électronique).
  A l'origine
  Les 6 formations professionnelles du lycée fonctionnent de façon étanche entre les domaines industriels et tertiaires, avec une forte dévalorisation des élèves dans le premier domaine. De nombreux élèves arrivent de 3ème avec des difficultés de lecture et d’écriture que le fonctionnement par classe ne permet pas de prendre en charge. Les professeurs ont un sentiment d’inefficacité face aux problématiques de l’hétérogénéité, de l’absence de motivation et de dévalorisation des élèves. Le fonctionnement par classe liée à la filière sépare de fait les garçons et les filles.
  Objectifs poursuivis
  - Mixer les élèves selon leur formation professionnelle et leur sexe, afin d’obtenir des groupes équitables, sans pour autant forcément rechercher une homogénéité en terme de niveau. - Cerner les difficultés des élèves (par une évaluation diagnostique en début d’année) et travailler en profondeur les compétences qui posent problème. - Cerner également leurs points forts, pour se baser ensuite sur ces leviers dans l’objectif de redonner confiance aux élèves, en leur montrant qu’ils disposent de connaissances et de certains savoir-faire. - Développer les liens professionnels entre les collègues impliqués, par un travail en équipe fréquent et efficient. - Permettre aux élèves et aux enseignants de travailler efficacement dans un groupe stable au climat scolaire apaisé.
  Description
  Cadre annuel alternant quatre périodes de cours de 6 semaines chacune entre lesquelles s’intercale une semaine de concertation des enseignants. Afin que les élèves disposent du nombre de cours qui leur est dû, une heure de plus est effectuée chaque semaine (5 heures à l’emploi du temps, contre 4 théoriquement). Les périodes de concertation ne sont donc pas déduites des heures d’enseignements dues aux élèves, mais constituent un « rattrapage » d’heures déjà effectuées.
  Modalité de mise en oeuvre
  Cours commun à l’ensemble des classes de 2nde, avec 4 professeurs volontaires permettant la mise en place de groupes en parallèle. Découpage de l’année scolaire prévoyant des plages de concertation en équipe. Réunion d’information en direction des familles en début d’année. Absence de « notes » au moins pendant un trimestre. 4 professeurs de Lettres Histoire-Géographie sont engagés dans cette innovation : C. Faverjon, A. Piffeteau, B. POISSON et A. VAILLANT. Les tâches d’organisation, de concertation et d’élaboration des outils incombent à l’ensemble de l’équipe. Les groupes d’un effectif maximum de 18 élèves sont constitués à l’avance par les enseignants à partir des listes de classes, en veillant à respecter la mixité des filières et l’équilibre filles/garçons. Il ne s’agit donc pas de constituer des « groupes de niveaux », qui pourraient mettre à mal les objectifs initiaux du projet rappelés plus haut, en risquant de voir se reconstituer les groupes classes autour de difficultés communes.
  Trois ressources ou points d'appui
  - IEN Lettres Histoire-Géographie pour l’élaboration du contenu. - Expérimentation construite sur le projet déjà mené en Anglais à la rentrée 2012. - Basé sur un système anglo-saxon de dissolution des classes au profit des compétences.
  Difficultés rencontrées
  - Complexité de mise en place dans l’emploi du temps. - Nécessité de temps d’échanges importants en équipe. - Poids sur la DGH du lycée : la mise en place de ces groupes nécessite l’emploi de 4 heures de plus que ce que nécessitaient les 6 classes de Bacs Pros, dédoublements compris.
  Moyens mobilisés
  4 heures ajoutées aux moyens prévus pour l’enseignement des Lettres Histoire-Géographie ECJS pour l’ensemble des 2ndes. 20 HSE pour rémunérer les périodes de concertation. Mise en place de salles équipées (vidéoprojecteurs, informatique, audio).
  Partenariat et contenu du partenariat
  -
  Liens éventuels avec la Recherche
  - Une journée de conférence et d’ateliers, menée par M. Dominique Raulin, ancien secrétaire du CNP, a été mise en place pour initier une réflexion sur l'évaluation. - Travaux du pédagogue québécois Gérard Scallon (L’évaluation des apprentissages dans une approche par compétences, éditions du Renouveau Pédagogique, Montréal).
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  LES EFFETS ATTENDUS : - Une meilleure intégration des élèves des différentes filières, et une plus grande motivation pour des disciplines fondamentales. - Une plus grande cohésion dans l’équipe disciplinaire, notamment en lien avec les enseignants du collège pour établir les diagnostics au préalable. - Parvenir à mettre en place un enseignement par compétences, valorisant les réussites et les progrès des élèves, plutôt que les difficultés ou les échecs, et ainsi valoriser les élèves. LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS : - Indicateurs non chiffrés : progrès en lecture et écriture (en l’attente de la mise en place d’outils d’évaluation précis). - Indicateurs chiffrés : baisse du nombre de réorientation en fin de 2nde, à terme meilleure réussite aux examens.
  Documents
 
Titre Bilan 2014/2015
Condensé
URL http://cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/sites/cellule-innovation.spip.ac-rouen.fr/IMG/pdf/bernay_lpo_ader_competences-l-hg-ec_2015-06_bilan-1.pdf
Type document

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Auto-évaluation.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : L’objectif premier était un retour à une sérénité indispensable en classe et à lutter contre le sentiment d’inefficacité des enseignants. La sérénité est un acquis évident dans ce dispositif qui bénéficie à tous : élèves plus motivés et attentifs, équipes plus détendues et donc à même de s’interroger sur les pratiques pédagogiques et la remédiation à apporter aux difficultés individuelles constatées. L’hétérogénéité est gérée par la mise en place de groupes relevant de difficultés identifiées, similaires, et donc la construction des cours est élaborée autour de la remédiation de ces principales difficultés. Le premier constat avait été que les résultats n’avait pas augmenté, mais que l’équipe pédagogique avait pu cerner pour la plupart des élèves les difficultés rencontrées. En fin de seconde année, l’analyse des résultats par classe sans puis avec les groupes de compétences met en évidence une réduction des écarts de résultats entre les classes (5 points d’écart en 2011-2012, 2 points en 2013-2014 et 2014-2015). De plus, une sensible augmentation des résultats est visible cette année. Les indicateurs mettent en évidence l’absence d’érosion des résultats pour les élèves passés en Première. Les élèves ont donc globalement acquis les bases nécessaires à leur réussite dans la classe supérieure, année de la certification intermédiaire.
  Sur les pratiques des enseignants : Le travail d’équipe, notamment à travers des périodes régulières de concertation, a été valorisé, mettant en évidence une nécessité d’échanger sur les pratiques et de construire ensemble des contenus visant au même objectif. L’un des axes ouverts pour l’année prochaine est d’essayer d’évaluer les élèves sans les noter, au moins pour un des groupes.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Là aussi, la nécessité d’un fonctionnement en équipe a permis d’aller au-delà du travail disciplinaire et des interrogations pédagogiques : décrochage, harcèlement, mal-être scolaires ont également pu être détectés ou discutés.
  Sur l'école / l'établissement : De l’avis des élèves et des enseignants, l’ambiance au sein des groupes est davantage sereine, et le travail nettement plus efficace. Les élèves sont plus attentifs. Le fait de travailler avec un effectif constant, sans alternance entre classe entière et heures par groupes, permet de proposer des activités variées, ludiques et utiles, en particulier des activités TICE sur postes informatiques (effectif des groupes adaptés aux salles équipées). Davantage motivés, les élèves travaillent plus efficacement, et les punitions (retenues ou exclusions) sont sensiblement moins fréquentes.
  Plus généralement, sur l'environnement 90% des élèves ont un avis positif sur l’organisation en groupes.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
REUNION
2018E Collège Juliette Dodu. Courir pour la transition énergétique.
PARIS
2018G# Neurosciences et pédagogie : dynamique d’un territoire apprenant.
LILLE
# 2018 C - F - Une école sans classes, organisée en cycles, avec des espaces dédiés aux activités proposées
CAEN
J'intègre le dispositif "MTA pour les MTA" à l'école EMPU Henri Sellier à Colombelles 2018A
LILLE
# 2018 D - Apprendre ensemble et vivre ensemble : des collégiens s’engagent dans le projet de rénovation urbaine de leur lieu de vie.
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte