Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 881 fois

 

Module de prévention du décrochage scolaire

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Lycée polyvalent Clément Ader

CÔTE ARISTIDE BRIAND , 27305 BERNAY CEDEX
Site : http://www.lyceeader-bernay.fr/
Auteur : Sébastien Frimont
Mél : sebastien.frimont@ac-rouen.fr
  Cette expérimentation vise à déceler précocement les cas de décrochage par lassitude ou démotivation, pour permettre une rescolarisation progressive, en travaillant sur l’orientation et l’accès à l’emploi avec les élèves concernés. Il s'agit également d'identifier les causes de lassitude ou de démotivation chez les élèves concernés et de modifier l’approche globale de l’enseignement pour ces élèves (questionner les méthodes, les formats et les contenus).

  Plus-value de l'action
  -
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  6 à 10 élèves maximum compte-tenu de la charge que représente le suivi individuel. Tous niveaux sauf 3ème : CAP, Bac Professionnels.
  A l'origine
  Le décrochage scolaire est un problème lourd pour l’établissement, en moyenne ce sont autour de 30 élèves qui quittent chaque année le lycée sans qualification (7% de l’effectif) pour diverses raisons (emploi, situation familiale, déménagement, lassitude du système éducatif,…). A cela s’ajoutent entre 20 et 30 élèves qui échouent aux examens et ne trouvent pas de place en redoublement compte-tenu des effectifs des classes montantes.
  Objectifs poursuivis
  - déceler précocement les cas de décrochage par lassitude ou démotivation, pour permettre une rescolarisation progressive, en travaillant sur l’orientation et l’accès à l’emploi avec les élèves concernés ; - identifier les causes de lassitude ou de démotivation chez les élèves concernés ; - modifier l’approche globale de l’enseignement pour ces élèves (questionner les méthodes, les formats et les contenus). Il s’agit de démontrer au niveau de l’établissement que l’abandon en cours de formation est « anormal » et que des remédiations sont possibles.
  Description
  L'expérimentation vise à déceler précocement les cas de décrochage par lassitude ou démotivation, pour permettre une rescolarisation progressive, en travaillant sur l’orientation et l’accès à l’emploi avec les élèves concernés. Il s'agit également d'identifier les causes de lassitude ou de démotivation chez les élèves concernés et de modifier l’approche globale de l’enseignement pour ces élèves (questionner les méthodes, les formats et les contenus).
  Modalité de mise en oeuvre
  - Mise en place d’un partenariat large autour de la problématique de l’emploi des jeunes sur le secteur de Bernay. - Réflexions autour des méthodes pédagogiques : comment enseigner autrement face au manque de motivation ? - Ciblage des élèves dès le 1er trimestre, mise en place des modules dès le mois de janvier, jusqu’à la fin de l’année scolaire. Mise en place d’un emploi du temps personnalisé. Équipe engagée et répartition des tâches : Vie scolaire pour le diagnostic et ciblage des élèves absentéistes, avec les professeurs principaux. Professeurs intervenants : M. Cantelli (Construction Mécanique), Mme Poradka (Anglais), Mme Hamon (Maths-Sciences) et plusieurs enseignants souhaitant intervenir ponctuellement (aide à la réalisation de CV, aide à la recherche de stages,…).
  Trois ressources ou points d'appui
  Participation du Proviseur-adjoint au groupe FOQUALE du BEF de Bernay-Pont Audemer. Implication de la MLDS.
  Difficultés rencontrées
  Souvent le phénomène de décrochage est visible lorsque l’élève n’est déjà plus joignable.
  Moyens mobilisés
  - La vie scolaire pour le diagnostic et ciblage des élèves absentéistes, avec les professeurs principaux. - Les professeurs intervenants : M. Cantelli (Construction Mécanique), Mme Poradka (Anglais), Mme Hamon (Maths-Sciences) et plusieurs enseignants souhaitant intervenir ponctuellement (aide à la réalisation de CV, aide à la recherche de stages,…). - Une enveloppe d’heures supplémentaires pour les enseignants volontaires.
  Partenariat et contenu du partenariat
  CIO, MGI, Mission locale, Pôle Emploi, MJC, GRETA et divers professionnels dans les branches présentes au lycée.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Aucun.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  LES EFFETS ATTENDUS : Baisse des démissions en cours de formation. LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS : Nombre d’élèves partant sans qualification.
  Documents
  Aucun
  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Autoévaluation.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Nombre d'élèves partis en cours d'année sans solution : - 2015/2016 : 3 - 2014/2015 : 7 - 2013/2014 : 15 - 2012/2013 : 25 - 2011/2012 : 23
  Sur les pratiques des enseignants : La vigilance de chacun quant aux signes de décrochages et les vecteurs d’alerte ont bien fonctionné. Les échanges en équipe sont cruciaux et restent à pérenniser.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : La constitution d’une équipe dédiée à la prévention du décrochage, active dès les premiers signes d’un abandon ou d’une lassitude, permet d’endiguer la majorité des cas de décrochage. Passés de 25 à 3 élèves décrocheurs par an a également permis aux équipes de prendre conscience de la fragilité du public accueilli, et de l’impact du suivi individuel, de l’importance de relations à la fois bienveillantes et exigeantes.
  Sur l'école / l'établissement : Le décrochage est perçu par les élèves comme un acte aux conséquences importantes. L’appui sur la solidarité des élèves est fondamental, et c’est un élan fédérateur pour l’établissement.
  Plus généralement, sur l'environnement Plus avant, le décrochage scolaire est établi comme une priorité pour la plupart des partenaires locaux (sous-préfecture, SPEL, mission locale, Pôle Emploi) et ce projet a permis de structurer des liens avec ces différents partenaires.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
PARIS
2018G# Neurosciences et pédagogie : dynamique d’un territoire apprenant.
CAEN
J'intègre le dispositif "MTA pour les MTA" à l'école EMPU Henri Sellier à Colombelles 2018A
PARIS
2018CEFG# LEARNING BY DOING:enseignants et élèves produisent des documents multimédia en maths.
LILLE
# 2018 E - Les mini-conférences scientifiques au cycle 3 : « Sciences, on tourne ! »
REIMS
Apprendre autrement avec le jeu vidéo Minecraft® ou comment l’utilisation du jeu vidéo en classe peut participer à la validation des compétences du socle, 2018A
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte