Accueil Consultation d'une fiche
fiche consultée 585 fois

 

Enseignement modulaire et parcours personnalisé en sixième et cinquième - mars 2014

(expérimentation art.34)
(Expérimentation terminée)
 

Collège Pasteur

41 RUE SAINT NICOLAS , 78200 MANTES LA JOLIE
Site : http://www.clg-pasteur-mantes.ac-versailles.fr/
Auteur : Frédéric Hervé
Mél : frederic.herve@ac-versailles.fr
  Valider toutes les compétences du socle commun en suivant les enseignements qui me plaisent : c'est possible grâce aux modules et à mon parcours individualisé.

  Plus-value de l'action
  Innover pour se sentir libre et mieux vivre dans des établissements qui restent très difficiles. Innover pour se ressourcer. Les parcours individualisés nous semblent être de plus en plus la solution. Nous nous prenons à rêver d’un collège dans lequel il n’y aurait plus de cycles ni de niveaux, mais un parcours sur mesure à effectuer en quatre ans pour valider un maximum de compétences. Nous rêvons…
  Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
  En 2013/2014 : tous les sixièmes et cinquièmes de l’établissement : 81 élèves de sixième (4 divisions) 73 élèves de cinquième (3 divisions)
  A l'origine
  Le collège Pasteur est entré dans l’expérimentation ECLAIR à la rentrée 2011, concomitamment à l’arrivée dans l’établissement du nouveau principal. La phase de diagnostic découlant sur un nouveau contrat de réseau et un nouveau projet d’établissement a montré des points satisfaisants à solidifier (fluidité des parcours, orientation et réussite au DnB…) mais aussi des marges de progrès (prise en compte de l’individualisation des élèves, évaluation du socle, usages numériques, apport culturel, sportif et scientifique…). Il s’ajoute à ça une année particulièrement éprouvante avec les trois classes de sixièmes (énormes difficultés scolaires, agitation permanente, pas de repères d’élève) et un certain désœuvrement avec les plus grands, malgré une réelle volonté des équipes en place. Profitant de la liberté offerte par le programme ECLAIR et l’article 34 de la loi d’orientation, nous avons décidé d’innover, en mettant surtout l’accent sur les sixièmes et cinquièmes.
  Objectifs poursuivis
  Arriver à capter l'attention des élèves en adaptant l'enseignement (mise en place de la démarche expérimentale), donner le goût d'apprendre en personnalisant les parcours (possibilité de passer plus de temps dans ses disciplines préférées), commencer à valider les compétences du socle dès la sixième, répondre à l’hétérogénéité des groupes.
  Description
  Il y a deux grands volets à l'expérimentation : 1- le temps 2- l'enseignement modulaire
  Modalité de mise en oeuvre
  1- Le temps (pour tous, y compris les quatrièmes et troisièmes par soucis de cohérence et de logistique à l’échelle de l’établissement) : nouveau rythme journalier : séquences plus concentrées de 40-45 mn (3+2 le matin, 2+3 l'après-midi) qui permettent aussi des séquences plus longues d’1h25 voire de 2h10 afin d’envisager du travail en groupe (dans la classe) par exemple. Le temps du midi a été allongé pour permettre d'avantage d'actrivités dans le cadre de l'accompagnement éducatif et favoriser les échanges informels entre adultes. C’est en fait se caler plus ou moins sur le rythme du primaire. Une heure bleue « de concertation » a été installée pour tous le jeudi midi. 2- L’enseignement modulaire : la division de la journée en deux temps pédagogiques distincts : le matin, enseignement d’un “tronc commun”. Cela représente les 2/3 du temps hebdomadaire de l’élève, et donc des programmes disciplinaires ; l’évaluation est traditionnelle : chiffrée. Tous les après-midi de 14h à 15h30, un enseignement par spécialités : le 1/3 de moyens restant est décliné en modules de 15 heures (1,5 heure par semaine pendant 10 semaines) en parcours individualisés avec des séquences basées sur deux ou trois compétences du socle à acquérir avec une pédagogie liée à la démarche expérimentale. Les élèves quatre modules par semaine (soit douze dans l’année). L’évaluation n’est pas chiffrée mais uniquement par validation des acquis. Les modules sont alignés ensemble afin de pouvoir totalement décloisonner les groupes.
  Trois ressources ou points d'appui
  - La souplesse du dispositif ECLAIR qui permet de casser les bridages institutionnels et laisse donc toute liberté à l’imagination - Notre IA-IPR référent d’établissement - Le CARDIE et la Mission d’appui aux expérimentations (MAE)
  Difficultés rencontrées
  - La difficulté organisationnelle du suivi des parcours : malgré la nomination cette année de deux préfets des études (un par niveau), la mise en cohérence des parcours individuels reste difficile. - La communication aux familles de l’avancée de la validation des compétences - La mise en commun et en cohérence des compétences mises en oeuvre dans chaque module, qu'elles soient transversales ou disciplinaires.
  Moyens mobilisés
  Les modules sont financés à 100% sur la DHG. Les heures professeur affectées normalement à une division ont été réparties sur la base des heures élèves en 2/3 pour le tronc commun et 1/3 pour l’enseignement modulaire. C’est la disparition de tout dédoublement qui permet de créer plus de modules qu’il n’y a de classes afin de pouvoir alléger les effectifs. Un accompagnement est effectué par la Mission d’appui aux expérimentations, par l’IA-IPR référent de l’établissement, par les autres inspecteurs disciplinaires par la DAFPA - formation continue d’établissement.
  Partenariat et contenu du partenariat
  Pas de partenariat spécifique dans ce cadre là, si ce n’est un renforcement des actions de réseau.
  Liens éventuels avec la Recherche
  Pas de lien avec la recherche pour l’instant, malheureusement.
 
Evaluation
  Evaluation / indicateurs
  - validation du socle commun pour chaque élève sortant du collège - climat scolaire : exclusions de cours, rapports d'incidents - assiduité : retards notamment
  Documents
 
Titre Feuille de choix de modules par les élèves
Condensé Dans le cadre du parcours personnalisé, nous avons testé la possibilité du choix de module laissée à l'élève à l'aide du document joint. 80% des élèves ont été satisfaits sur leur premier voeu.
URL
Type document

  Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
  Le dispositif touchant la structure même de la pédagogie mise en œuvre dans l’établissement, l’ensemble des indicateurs classiques est indiqué pour apprécier les effets de cette expérimentation : pourcentage de validation du palier 3 du socle commun, taux d’accès en seconde de la cohorte, taux de réussite an DnB, taux de passage en seconde générale et technologique… Mais comme tous ces chiffres ne seront pas disponibles avant quelques années, nous pouvons déjà nous concentrer sur des indicateurs plus propres au climat scolaire, comme le nombre d’exclusions de cours, de rapports d’incidents, de sanctions, de retards… Avec une approche plus fine, nous pouvons mesurer aussi au quotidien le déroulement du dispositif, les difficultés de mise en œuvre ou les réussites. Nous souhaiterions inventer une évaluation qui permette aussi de mesurer le taux de satisfaction des élèves et de leur famille.
  Effets constatés
  Sur les acquis des élèves : Il est difficile de pouvoir évaluer de façon prématurée de tels acquis mais force est de constater que les classes de sixième et de cinquième sont sont particulièrement apaisées, même si la concentration des difficultés inhérente aux établissements ECLAIR subsiste.
  Sur les pratiques des enseignants : La conception des modules par les enseignants crée une émulation extraordinaire. Un travail très important sur les programmes et les compétences du socle a par ailleurs été mené pour dégager du tronc commun ce qui serait abordé dans les modules en sachant que tous les élèves d’une classe ne travaillent les mêmes compétences dans les mêmes disciplines : c’est l’apprentissage de l’individualisation. Mais surtout, les professeurs se sont massivement emparés des technologies numériques que ce soit avec du matériel fixe comme les TNI ou mobile comme les Ipads ou la balladodiffusion. Ils essayent constamment de nouvelles pratiques, de nouvelles configurations de salles, de nouvelles formes de travail avec les assistants pédagogiques ou en co-enseignement. C’est une attitude réflexive de tous les instants.
  Sur le leadership et les relations professionnelles : Un net rapprochement entre la direction et les équipes enseignantes ainsi qu'entre les professeurs entre eux, tendant à amoindrir nettement les conflits.
  Sur l'école / l'établissement : En expérimentation pour la deuxième année, l'établissement est clairement labellisé comme pilote cet qui crée une dynamique et surtout un sentiment d'appartenance très positif de la part des personnels comme des élèves et de leurs parents.
  Plus généralement, sur l'environnement De nombreux modules se déroulent dans le cadre des actions inter-degrés selon le projet de réseau.




Recherche multicritères
Recherche plein texte

Les expérimentations d'une académie
Les 5 dernières fiches
ORLEANS-TOURS
MACHine à INVenter l'Absurde
ORLEANS-TOURS
Création d’un film d’animation
ORLEANS-TOURS
45-attention et concentration
ORLEANS-TOURS
Ambition écoles / lycée
ORLEANS-TOURS
Les intelligences multiples à l’école
Les fiches les plus consultées
BORDEAUX
Travaux en sciences assistés par des tablettes numériques 2012
ORLEANS-TOURS
2016B - 37 - Ecole de Druye - Azay Augmenté : pour une visite enrichie du château d’Azay-le-Rideau
NICE
#2018AC-Learn-O : La première tablette tactile géante, kinesthésique, collaborative et sociale.
LILLE
# 2018 C - F - Badges Numériques de Compétences et auto-évaluation par formulaire en ligne
NANCY-METZ
Une démarche innovante « L’école des savoirs essentiels »
Contexte