Retrouvez toute l'information sur le site education.gouv.fr

Accueil > Formation > Base de connaissances - Formation > Les passagers > Être passager dans un transport collectif

Être passager dans un transport collectif

lundi 10 octobre 2016


 Monter dans l’autobus  

L’autobus circule en milieu urbain. La circulation est souvent dense et le conducteur doit prêter attention à tous les usagers de l’espace de circulation.

L’arrêt du bus n’est pas non plus un espace de jeux, car il y a d’autres personnes qui peuvent être gênées et les conducteurs d’autobus risquent d’être surpris par des enfants jouant devant leur véhicule  .

Les passagers doivent attendre patiemment devant l’arrêt du bus et doivent se positionner perpendiculairement au bus à l’arrêt afin d’être vus.

Attention :
même en retard, il ne faut pas courir après le bus ou traverser la chaussée  , car souvent l’attention est portée vers l’autobus et non autour, vers les autres usagers.

 Monter dans l’autocar  

Les règles pour la montée dans l’autocar sont identiques. Il n’y a pas souvent d’arrêt, sauf pour les autocars de ramassage scolaire. Il faut veiller à ne pas se positionner à l’arrière de l’autocar, ni de courir dans sa direction car le conducteur a de nombreux angles morts et il ne peut pas voir tous les passagers qui se dirigent vers le car durant sa manœuvre (voir l’affiche de l’ANATEEP   sur les angles morts).

Car en mouvement.

Une vidéo des minutes de sécurité routière « C’est pas sorcier » sur les dangers aux abords d’un autocar.

 Les « devoirs » du passager  

Le passager doit monter dans le bus ou le car dans le calme, en veillant aux autres, notamment en attendant la descente des autres passagers avant de monter ou en laissant passer les personnes âgées, les femmes enceintes, les familles avec de jeunes enfants ou encore les personnes handicapées.

Les sacs ne doivent pas être posés dans l’allée centrale pour le laisser le passage et permettre une éventuelle évacuation rapide. Les sacs doivent être disposés sous le siège, à ses pieds.

Dans cette image, les passagers sont attachés mais les sacs gênent la circulation dans l'allée centrale.

Dans les autocars, la ceinture de sécurité   doit être bouclée par le conducteur et tous les passagers.

Il ne faut pas non plus crier, gesticuler, lancer des objets dans le car qui n’est pas une aire de jeux. Le conducteur doit pouvoir conduire calmement.

ANATEEP - 24e Campagne nationale (2010-2011) Education à la sécurité dans les transports de jeunes

 Descendre

Il existe aussi des règles pour descendre d’un bus ou d’un car ...

Il ne faut pas descendre avant l’arrêt complet du véhicule afin d’éviter toute chute.

Il faut descendre calmement afin de ne pas provoquer de bousculades.

Après la sortie du véhicule, il faut attendre son départ avant de traverser la rue : si le piéton   traverse devant le car, les véhicules qui doublent le car ne verront pas le piéton. De plus le conducteur peut être surpris de voir des piétons devant son véhicule en redémarrant.

Traverser derrière l’autocar ou l’autobus est aussi dangereux car le bus est un obstacle cachant les piétons pour les véhicules arrivant en sens inverse et le conducteur du bus ne voit pas les piétons derrière son véhicule s’il faisait une manœuvre de recul.

 Évacuer, en cas de danger ...

En cas d’urgence (accident  , arrêt du car ...), il faut suivre les consignes d’évacuation : sortir du car en file indienne, dans le calme et s’éloigner du véhicule en groupe en faisant attention à la circulation. L’évacuation ne doit pas durer plus de 30 secondes.

En cas de blocage des portes : il faut passer par les issues du secours ou casser les fenêtres avec le marteau adapté.