Retrouvez toute l'information sur le site education.gouv.fr

Accueil > Formation > Base de connaissances - Formation > La réglementation > Le cycliste, réglementation

Le cycliste, réglementation

jeudi 10 juillet 2014


Le cycliste est un usager comme les autres et doit connaître un minimum la signalisation   (stop, sens interdit….) et des quelques bases du code de la route (priorité à droite, arrêt au feu rouge…)

- Il doit emprunter bandes et pistes cyclables lorsqu’un tel aménagement se présente à lui.Certaines zones lui sont réservées sur la chaussée  

Parfois un espace est réservé au feu pour les deux roues : le sas vélo  .
Le cycliste est prioritaire sur ces espace mais il doit veiller au comportement   des autres usagers au démarrage.

- Il ne doit pas emprunter certaines voies à trafic important (quatre voies, autoroutes), sur les autres voies il doit respecter le code de la route (visibilité  , circulation seul ou en groupe).

- Tout conducteur qui s’apprête à apporter un changement dans la direction de son véhicule   ou à en ralentit l’allure, doit d’abord s’assurer qu’il peut le faire sans danger (regarder) et avertir de son intention les autres usagers, le cycliste fait un geste du bras pour indiquer la direction vers laquelle il se rend.

Le cycliste A a la bonne position : elle a vu la voiture qui s’approche et elle reste sur la droite de la chaussée. Si elle désire tourner à gauche, elle devra attendre le dépassement du véhicule, regarder qu’il n’y a pas d’autres usagers, indiquer son intention de tourner à gauche en tendant le bras gauche, puis en se déportant vers la gauche, en veillant constamment à l’éventuelle arrivée d’un autre véhicule.

La sonnette est obligatoire, notamment pour signaler sa présence auprès des piétons, sans les brusquer.

Le transport des passagers sur un vélo est réglementé

-  Plus de 14 ans c’est interdit

-  Moins de 5 ans avec siège et courroie

-  Le vélo doit être équipé convenablement ( voir article sur l’équipement des vélos) en particulier un système de freinage en bon état afin de pouvoir s’arrêter face à un obstacle.

Stationnement

Dans la pratique, en ville on ne peut stationner que sur la chaussée (comme les autos) et sur les emplacements désignés.

Toutes les autres possibilités ou presque entrent dans le champ du stationnement gênant : trottoirs, passages piétons, aires piétonnes, zones de rencontre en dehors des emplacements spécialement aménagés, bandes et pistes cyclables, voies vertes, emplacements réservés aux transports publics, taxis et tous autres services publics, ponts, tunnels, passages souterrains, au droit des bouches d’incendie, etc.

Le code précise que le stationnement en double file est gênant sauf s’il s’agit de cycles à deux roues.