Retrouvez toute l'information sur le site education.gouv.fr

Accueil > Formation > Base de connaissances - Formation > La réglementation > Le roller - réglementation

Le roller - réglementation

mardi 10 juillet 2012, par Corinne Ritter


Réglementation pour rollers et trottinettes

Un site de référence : Legi-Roll


Rue Tom et Lila "Comme sur des roulettes" par assureurs-prevention

Le Code de la route assimile les rollers et trottinettes aux piétons.

Le patineur doit emprunter le trottoir  , sauf si ce dernier est inexistant ou impraticable. Il peut alors utiliser la chaussée   en se tenant près du bord droit en agglomération et gauche hors agglomération sauf si cela est de nature à compromettre sa sécurité, dans une zone où la visibilité   n’est pas bonne par exemple comme un virage.

Dans le cas de figure ci-dessus le patineur n’a aucune raison d’être sur la chaussé, même s’il y a du monde sur le trottoir !

Comme tout piéton  , le patineur doit traverser perpendiculaire à l’axe de la chaussée, utiliser les passages piétons lorsque ces derniers sont placés à moins de 50m en aval (en dessous) ou en amont (au-dessus) et traverser au vert s’il y a lieu.
Sa vitesse n’est pas limitée, à l’instar du joggeur. Toutefois, il est évident qu’un minimum de civisme implique de faire attention aux autres usagers présents sur le trottoir, en particulier les plus vulnérables, et d’adapter son allure : ainsi face à une poussette ou une personne âgée, le patineur doit-il ralentir son allure et pas question de faire la course avec un ami sur un trottoir bondé !

Les pistes et bandes cyclables lui sont interdites sauf si la voie est classée « voie verte » (indiqué par un panneau et par un marquage au sol). Dans ce cas, tous les véhicules non motorisés peuvent l’emprunter.

Évolution de la réglementation ?

. La règlementation en vigueur contraint des patineurs qui atteignent aisément la vitesse de croisière d’un cycliste à utiliser le trottoir. Ceci est dangereux autant pour le patineur (le trottoir est parsemé de nombreux obstacles( poubelles, livraisons, fleurs et piéton !!..), chaque traversée de chaussée dans le sens du trottoir est plus dangereuse en raison de la vitesse d’approche que pour les autres usagers.

Depuis 2006, le ministère des transports et de l’équipement a lancé une démarche de concertation nommée « Code de la Rue ». Celle-ci rassemble au sein de groupes de travail l’Etat, les collectivités locales et une large partie des associations d’usagers. Son objectif est de proposer des évolutions du Code de la Route pour mieux prendre en compte les modes de transport doux et améliorer la sécurité de l’ensemble des usagers.

Pour en savoir plus

Legi-Roll