Retrouvez toute l'information sur le site education.gouv.fr

Accueil > Mener une action > Exemples d’actions > En route pour l’Aper

En route pour l’Aper

Ecole Jean Moulin - Auxonne - Côte d’Or - Académie de Dijon

vendredi 1er juillet 2011


Depuis plusieurs années, l’équipe enseignante a inscrit dans son Projet d’École des ateliers d’éducation à la sécurité qui accompagnent les élèves durant leurs cinq années de scolarisation élémentaire. L’implication forte des parents dans ce projet, dont certains sont professionnels de la sécurité ou des secours, permet d’articuler sensibilisation et enseignement.

Directrice de l’école Jean Moulin depuis 2009, je coordonne et planifie pour la deuxième année les activités qui permettront de valider les compétences de l’Attestation de Première Éducation à la Route de nos futurs citoyens et usagers de la route.

Le projet présenté concerne les classes de CM1 et CM2 et met l’accent sur la sécurité en vélo   : les élèves de la ville se rendent majoritairement au collège en deux roues.

En route pour l’APER

École Élémentaire Jean Moulin
21 130 AUXONNE
9 classes, 204 élèves.

Coordinatrice :
Dominique Arbeltier, directrice.
Professeures des écoles :
Dominique Arbeltier/ Florence Mazué, 25 CM2
Stéphanie Morgaud, 25 CM2
Lydie Erhard, 23 CM1
Hollaine Fahrner, 23 CM1

Les objectifs

La mise en œuvre des programmes et la validation des compétences imposent une programmation rigoureuse.
La sécurité routière étant un enseignement obligatoire à caractère transdisciplinaire, il appartient de veiller à ne pas « l’oublier ».

Objectif général du projet :

Inscrire une continuité pédagogique dans l’acquisition des règles et comportements validés par l’ APER   en programmant chaque année et pour chaque classe des ateliers transdisciplinaires.

Objectifs opérationnels :

Organiser des temps forts spécifiques en éducation à la sécurité routière pour mobiliser et approfondir les connaissances des élèves.
Favoriser les échanges et interactions en proposant des ateliers.
Impliquer et informer les parents d’élèves sur les règles de sécurité routière.

Préparation du projet

Détermination des contenus :

Les enseignants de cycle 3 ont déterminé [1] quelles situations pédagogiques, permettant d’acquérir ou de conforter des compétences nouvelles, n’étaient pas mises en place au sein de la classe par manque de moyens matériel et humain ou de connaissances spécifiques.

La pratique du vélo, l’utilisation transdisciplinaire des TICE, l’apprentissage des gestes de premiers secours étaient peu effectués (seule une enseignante a participé à un stage de Formation aux Premiers Secours).

Organisation : Aucun moyen financier n‘est nécessaire.

Matériel :

Prêt par l’Inspection de Circonscription Auxonne - Val de Saône : Mallette « Sécurité routière pour l’école élémentaire ».
Mallette « Apprendre à Porter Secours ».
Casques cyclistes.
Jeu : « Permis à points ».
Affiches de la Prévention Routière  

Livret élève A.P.S. à photocopier : Inspection Académique - Côte d’Or

Vélo à démonter : don à l’école.

Prévention MAE : Logiciel interactif « Arthur, apprends-moi à porter secours ».

École : Ordinateurs. Cerceaux, anneaux, planche, tôle ondulée, plots, haies…

Partenariat : Gendarmerie   Nationale d’ Auxonne ; Gendarmerie Nationale, Escadron départemental de Sécurité Routière ; Inspection de Circonscription Auxonne - Val de Saône ; MAE Prévention ; Prévention MAIF   Comité Départemental Prévention Routière.

Intervenants et bénévoles : Enseignants retraités ; Parents professionnels : gendarme, infirmière, inspecteur permis de conduire ; Parents non professionnels.

Mise en œuvre :

Les ateliers sont pratiqués deux semaines avant la venue des gendarmes de l’Escadron départemental de Sécurité Routière, et se déroulent dans les bâtiments et dans la cour de l’école.

La directrice planifie et fédère le projet à partir des objectifs définis en conseil de cycles : sollicitation d’intervenants extérieurs et de parents bénévoles, déroulement précis de la journée, répartition des élèves (Annexe 2), matériel à rassembler ou à réserver auprès de la circonscription de l’éducation nationale, vérification du fonctionnement des supports informatiques.

Les ateliers et leurs objectifs.
- Piste de maniabilité en vélo (parcours installé dans la cour) :
Maîtriser la conduite du vélo en alternant vitesse, changement de trajectoire et freinage précis.

- Piste de circulation en vélo (reproduction réduite d’un ensemble de rues avec signalisation  ) : Identifier la signalisation routière en se déplaçant à pied sur la piste puis circuler en vélo en tenant compte des autres et des règles du code de la route.

- La sécurité s’affiche :
Comprendre le rapport texte-image pour replacer les slogans sur des affiches de la prévention
routière. Insister sur la nécessité de Voir et être vu.

- L’équipement du vélo :
Connaître son vélo et les dispositifs obligatoires. Entretenir son vélo.

- Logiciel « Hector, apprends-moi à porter secours » :
S’entraîner à donner l’alerte dans les situations d’accidents les plus courantes.

- Jeu « Permis à points » :
Répondre en équipes à des questions de sécurité routière concernant le piéton  , le rouleur ou le passager  .

- Saynètes A.P.S. :
Sensibiliser et entraîner aux gestes de premiers secours.
Placer une personne inconsciente en position latérale de sécurité.

- Permis « Théorie » : Réinvestir le champ lexical des espaces de circulation et le code de la route lors de situations théoriques après en avoir vécu la pratique.

Les annexes du projet

Évaluation :

Un premier bilan est effectué lors de la venue de l’Escadron pour le traditionnel « examen » théorique et pratique. Les résultats sont très positifs cette année : tous les élèves ont obtenu l’agrément et cinq d’entre eux ont obtenu la note maximale qui peut leur permettre de participer en juin à la finale départementale.

Alors que les dossiers de passage au collège viennent d’être transmis aux familles, le conseil de cycles a validé l’Attestation de Première Éducation à la Route pour tous les élèves de CM2.

Actions de communication :

Les ateliers sont présentés lors du conseil d’école, cette action étant intégrée au projet d’École. Le blog de la ville, mis à jour par la classe de CM1 de Mme Erhard, présente le projet. (Annexes 7 et 8) Le quotidien Bien Public relaie également l’information lors de l’intervention des gendarmes pour leur auprès des élèves de CM2. (Annexe 9) Les photos effectuées lors de cette journée sont exposées et visibles sur le « Panneau d’activités » à l’entrée de l’école. (Annexes 3 à 6) Un cédérom a été édité et offert aux partenaires qui soutiennent les actions de Prévention Routière dans notre école.

Bilan

Depuis 2006, l’équipe enseignante prépare des ateliers pour permettre à tous les élèves de progresser. Les élèves de CE2 ont effectué ce mois-ci leur première formation aux gestes de premiers secours avec les sapeurs-pompiers du Centre de Secours. En mai, les gendarmes viendront pour finaliser la préparation du permis piéton. En juin, les élèves de CP se déplaceront dans le quartier avec des bénévoles, à la recherche de l’itinéraire le moins dangereux pour rejoindre le gymnase.

La planification de ces ateliers, comme de tout projet, implique beaucoup de préparation. Mais les résultats et l’implication de tous permet déjà d’envisager la reconduite du projet alors que le Projet d’École doit être réécrit pour les trois prochaines années.

Durant sa scolarité à l’école Jean Moulin, chaque élève participera à 20 ateliers. Cette continuité crée une forte motivation des élèves dans leurs apprentissages. La volonté seule de l’équipe enseignante ne suffit pas : sans les partenaires, rien n’est possible.

Il ne s’agit pas que d’enseigner mais de former des citoyens et des usagers autonomes, prudents et responsables.

Notes

[1BOEN n°40 du 31/10/02 ; « La sécurité routière à l’école primaire » Ministère de l’ E.N. ; « APER » Inspection Académique de Côte d’Or.