Éduscol
Accueil    S'informer    Les enseignements particuliers    Les CPGE - Option musique

Les CPGE - Option musique

Les Classes Préparatoires Littéraires aux Grandes Écoles (CPGE) proposent une formation de haut niveau dans le domaine des sciences humaines, sociales et artistiques. Elles s’inscrivent dorénavant dans le cadre de l’architecture européenne des diplômes (LMD), notamment pour ce qui concerne les équivalences de Licence. Elles se sont ouvertes aux domaines artistiques dès 1982 (musique et arts plastiques). En 2003, trois nouveaux domaines sont venus enrichir l’offre existante (théâtre, cinéma et audiovisuel, histoire des arts).

Hypokhâgne et Khâgne option musique

Téléchargez le document au format pdf

Ce qu’il faut savoir pour choisir cette voie de formation après le baccalauréat

Les Classes Préparatoires Littéraires aux Grandes Écoles (CPGE) proposent une formation de haut niveau dans le domaine des sciences humaines, sociales et artistiques. Elles s’inscrivent dorénavant dans le cadre de l’architecture européenne des diplômes (LMD), notamment pour ce qui concerne les équivalences de Licence. Elles se sont ouvertes aux domaines artistiques dès 1982 (musique et arts plastiques). En 2003, trois nouveaux domaines sont venus enrichir l’offre existante (théâtre, cinéma et audiovisuel, histoire des arts).

Une formation en CPGE induit la mobilisation et le développement de méthodes de travail rigoureuses permettant l’acquisition de solides connaissances dans les différents domaines des lettres, des sciences humaines et des arts (français, philosophie, histoire, géographie, langues anciennes et vivantes, arts).

Après une première année globalement indifférenciée, l’étudiant oriente sa formation en seconde année en fonction de ses goûts, de ses aptitudes et de son projet. Les arts et la musique prennent une place particulière dans cet ensemble, car ils peuvent être choisis à titre optionnel dès la première année d’étude en CPGE, puis éventuellement abandonnés en seconde année au profit d’une autre option.

Les CPGE préparent aux concours d’entrée dans les Écoles Normales Supérieures (Concours A/L de l’ENS Ulm ou concours littéraire de l’ENS Lyon Sciences Humaines) et aux concours d’entrée des différentes écoles intégrées à la Banque d'Épreuves Littéraires (BEL). Celle-ci permet dorénavant d’élargir les débouchés des classes préparatoires littéraires offrant à de nombreux candidats la possibilité d’intégrer des écoles ou formations variées avec lesquelles les ENS ont passé des conventions dans cette perspective (cf. Annexes). La BEL se compose de cinq épreuves d’admissibilité. Quatre sont communes à toutes les écoles supérieures concernées et une reste spécifique à chaque école.

En ouvrant le champ de la formation dispensée en CPGE littéraire aux arts et à la culture, les enseignements artistiques proposés contribuent également à élargir le spectre des débouchés envisageables. Dans cet esprit, l’option musique s’adresse particulièrement aux étudiants souhaitant poursuivre un parcours musical inscrit au cœur d’une formation générale de haut niveau.

L’après ENS

La réussite aux concours des ENS puis le suivi des enseignements qui y sont dispensés débouchent a minima sur les métiers de la recherche et de l’enseignement. Lorsque cette réussite repose pour partie sur les épreuves correspondant à l’enseignement musical, les lauréats :
-     Peuvent envisager de présenter dans les meilleures conditions le CAPES ou l’agrégation de leur choix (musique, lettres, sciences humaines, etc.) s’ils sont admis à l’ENS Ulm.
-     Doivent présenter le CAPES éducation musicale et chant choral ou l’agrégation de musique s’ils sont admis à l’ENS LSH.

L’après écoles relevant de la BEL

Les étudiants en seconde année et suivant l’option musique peuvent présenter les concours des différentes écoles intégrées à la BEL. Accessibles par des procédures complémentaires et spécifiques, celles-ci ouvrent de nombreuses perspectives professionnelles :
-     Métiers de l'information et de la communication (journalisme, attaché de presse, interprète-traducteur, chargé de projet multimédia, publicitaire, etc.) ;
-     Métiers des ressources humaines (responsable de formation, directeur des ressources humaines, etc.),
-     Métiers du marketing, de la vente et de la finance (directeur commercial, contrôleur de gestion, conseiller financier, gestionnaire d'entreprise, etc.) ;
-     Métiers des affaires publiques (administration publique [ENA] d’état ou territoriale),
-     Métiers de la culture (management de la culture et des médias, conservateur, patrimoine, archives, etc.)

L’après CPGE en Université

Au terme des années d’études en CPGE, le conseil de classe est en mesure de proposer aux étudiants qui le souhaitent une double équivalence pour intégrer directement le niveau L3 en université. Son acceptation par l’université permet aux étudiants de poursuivre des études dans le domaine des sciences humaines (musique, lettres, histoire, etc.)
Perspectives particulières ouvertes aux étudiants des CPGE ayant suivi l’enseignement musical optionnel
Le suivi de l’enseignement musical en CPGE enrichit et élargit les perspectives offertes par les classes préparatoires littéraires. C’est notamment le cas pour ce qui concerne :
-     La recherche au sein du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) ou au sein des grands centres nationaux de recherche et création dans le domaine de la musique et du son (IRCAM, CICM, GRAME, CIRM, GRM, MIM, etc.).
-     La pratique musicale de haut niveau alliant technicité et solide culture générale : interprète, compositeur, chef de chœur ou d’orchestre, etc.
-     Les secteurs de l’édition et de la critique d’art.
-     Les domaines de la gestion culturelle (de l’organisation d’événements à la gestion des politiques publiques en ce domaine).

Dans tous les cas, face à un monde de l’art mouvant et en constante évolution, une formation en CPGE apporte la culture générale et artistique, les méthodes intellectuelles et la distance critique nécessaires à l’appréhension d’une société complexe, compétences seules à même de permettre la construction d’un parcours professionnel au plus près de ses envies, de ses atouts et de ses talents.

L’enseignement de la musique en CPGE

Le programme d’enseignement de la musique en CPGE se développe sur les deux années de formation.

-     Première année : encore généraliste, elle propose une formation théorique et pratique basée sur des approches historiques, culturelles, esthétiques et l’apprentissage de méthodes de travail. Les contenus d’enseignement y sont structurés selon les entrées suivantes :

o    Histoire de la musique, esthétique et culture musicale générale
o    Musique et société
o    L’œuvre et son langage
o    L’œuvre, sa réalisation et son interprétation

(Cf. Annexes : programme de l’option musique en hypokhâgne)

-     Seconde année : tirant parti des acquis de l’année précédente, elle est plus spécifiquement orientée vers la préparation des épreuves des concours des ENS et de la BEL.

Cette orientation se décline en enseignements spécifiques, certains répondant aux exigences de chaque concours :

o    Histoire de la musique et des arts
o    Esthétique
o    Analyse musicale,
o    Écriture musicale
o    Commentaire d’écoute (Ulm)
o    Culture générale et artistique (LSH)
o    Interprétation instrumentale ou vocale (LSH)
o    Pratique musicale collective
Durant les deux années de formation, des artistes et professionnels de la musique sont invités à travailler avec les étudiants (master classes, conférences, ateliers, etc.). Des concerts et spectacles de différentes natures sont régulièrement proposés en lien avec le travail mené et permettent d’en rencontrer les acteurs (musiciens, metteurs en scène, directeur artistique, administrateurs de structures culturelles, etc.). Ces diverses rencontres avec le monde professionnel des arts offrent également de nombreuses occasions de découvrir puis connaître les métiers de la musique, du spectacle et de la gestion de la culture.

Les épreuves de musique des concours.

Admissibilité
-     Il s’agit d’une dissertation portant sur l’une des deux questions d’histoire de la musique au programme limitatif annuel renouvelé par moitié chaque année. Le travail demandé s’appuie sur l’analyse d’œuvres imposées par ce même programme et en illustrant les questions.
Admission
-     Épreuve d’écriture : réalisation d’un court « chant donné » imposé par le sujet dans un style tonal classique et pour quatuor à cordes ; cette réalisation est ensuite l’objet d’un entretien avec le jury. Le niveau attendu est identique pour les épreuves des deux ENS.
-     Épreuve spécifique au concours de l’ENS Ulm : commentaire d’écoute d’une courte pièce enregistrée ; sans programme, cette épreuve vise à évaluer la culture générale musicale du candidat, ses capacités de perception et d’analyse auditives, ses capacités à problématiser l’écoute d’une pièce musicale au regard de grandes questions dont elle peut témoigner. L’exposé du candidat est suivi d’un entretien avec le jury.
-     Épreuve spécifique au concours de l’ENS Lyon : interprétation instrumentale ou vocale suivie d’un entretien avec le jury ; il n’est pas ici demandé d’être un virtuose mais bien davantage un « bon musicien », témoignant d’une culture solide et d’un certain recul critique à l’égard de l’œuvre choisie et de l’interprétation qu’il présente au jury. L’entretien est alors particulièrement important.

Conditions de réussite en CPGE littéraire, option musique

La première condition requise pour qu’un élève de terminale envisage sereinement une scolarité en CPGE est certainement la solidité de son profil scolaire en sciences humaines dont témoigne son parcours au lycée puis ses résultats au baccalauréat.
Autre condition essentielle de sa réussite, la qualité et l’équilibre de sa formation musicale préalable. Elle doit allier une pratique musicale effective (vocale ou instrumentale) et diversifiée (esthétiques, formations, etc.) à des compétences et connaissances relatives aux techniques et cultures de la musique. Les chemins permettant de construire ce profil équilibré sont nombreux mais restent la plupart du temps adossés au suivi d’un cursus en conservatoire et au choix parallèle d’un enseignement musical au lycée (enseignement facultatif toutes séries générales et technologiques, enseignement de spécialité de série L).
Sur un plan plus personnel, l’importante charge de travail comme la perspective des concours exigent un certain équilibre psychologique permettant à l’étudiant de se prendre au jeu d’un travail certes soutenu mais aboutissant sans cesse à des découvertes passionnantes. A ce titre et pour tous ceux qui pratiquent cet art sous une forme ou une autre, le suivi d’une option musique en CPGE apparaît comme une précieuse respiration malgré la charge de travail supplémentaire qu’il induit. Car l’ensemble de la formation ainsi dispensée ne cesse de concilier enrichissement d’une passion personnelle et développement d’une culture générale dans une interaction perpétuelle dont l’un et l’autre sortent renforcés.
Les lycées proposant l’option musique en CPGE littéraire
Cinq pôles proposent à ce jour des classes préparatoires littéraires avec option musique :
-     Toulouse : lycées Pierre de Fermat (préparation à l'ENS Ulm et LSH) et Saint-Sernin (ENS LSH)

-     Paris : lycée Fénelon (ENS Ulm et LSH)

-     Saint-Quentin : lycée Henri-Martin (ENS LSH)

-     Savigny-sur-Orge : Lycée Jean-Baptiste Corot en partenariat avec l’Université d’Evry Val d’Essonne (ENS LSH)

-     Montluçon : lycée Madame de Staël (ENS LSH)

Chaque année, à l’occasion de portes ouvertes organisées dans chaque établissement, les étudiants peuvent rencontrer les professeurs en charge de ces classes et les étudiants en cours de scolarité. Pour l’année 2016, les dates prévues sont les suivantes :

  1. Lycées Pierre de Fermat et Saint-Sernin, Toulouse : samedi 21 janvier 2017, de 9h à 12h30.
    Professeur référent : jean-sebastien.cambon@ac-toulouse.fr
  2. Lycée Fénelon, Paris : samedi 28 janvier 2017, à partir de 14h.
    Professeur référent : gerald.budzinski@ac-paris.fr
  3. Lycée Henri-Martin, Saint-Quentin : samedi 04 février 2017, de 9h à 16h.
    Professeur référent : david.hudry@ac-amiens.fr
  4. Lycée Corot, Savigny-sur-Orge : samedi 28 février 2017, à partir de 13h30.
    Professeur référent : ines.guittard@ens.univ-evry.fr
  5. Lycée Madame de Staël, Montluçon : samedi 11 mars 2017, de 9h à 17h
    Professeur référent : jean-francois.sciau@ac-clermont.fr

Candidater en CPGE option musique

Au cours de l’année de Terminale, les lycéens intéressés par une CPGE littéraire avec option musique doivent présenter leur candidature dans le ou les lycées de leur choix grâce à la procédure APB (Admission Post-Bac) ouverte à partir du 20 janvier 2017. http://www.admission-postbac.fr

Annexes

Présentation des CPGE sur le site du Ministère de l’enseignement supérieur :
Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche

Procédure Admission Post-Bac (APB)
Admission Post-Bac

Textes réglementaires

Accéder à la page