Éduscol
Accueil    S'informer    Les enseignements et l'éducation artistique    Rapports officiels à propos de l'ÉAC

Rapports officiels à propos de l'ÉAC

Rapport « Doucet » (Janvier 2017)

Les territoires de l'EAC - Rapport au Premier ministre établi par Sandrine Doucet, Députée de la Gironde (Janvier 2017)
Pour répondre aux défis auxquels la France doit faire face, l’éducation demeure le bien le plus précieux que la République doit à ses enfants. Pour affronter notre monde qui parfois inspire davantage de crainte que de confiance, le triptyque « lire, écrire, compter » constitue toujours l’outil le plus efficace et le plus juste. J’ai eu la chance durant cette mission, au cours de ces mois intenses de rencontres et d’entretiens, de mesurer combien l’éducation artistique et culturelle pouvait être un soutien précieux dans ce combat, combien l’indispensable pouvait aussi se situer ailleurs...

L'Art pour l'Art ? Rapport de l'OCDE sur l'impact de l'éducation artistique (Octobre 2014)

Alors que les compétences sont en passe de devenir la principale monnaie d’échange internationale du 21e siècle, nos systèmes éducatifs se doivent de fournir aux élèves et étudiants les compétences requises par une économie globalisée fondée sur la connaissance. L’éducation doit notamment mettre l’accent sur les compétences qui favorisent l’innovation au sein de nos économies et de nos sociétés : créativité, imagination, communication et travail en équipe, pour n’en citer que quelques-unes. L’éducation artistique est particulièrement bien placée pour favoriser ces compétences. Certains considèrent que l’enseignement artistique favorise également l’acquisition de compétences fondamentales telles que la lecture ou les mathématiques.

Cet ouvrage a pour objectif d’évaluer l’impact de l’éducation artistique sur un vaste éventail de compétences en examinant de manière critique l’ensemble des travaux de recherche menés actuellement dans ce domaine. Une interprétation approfondie et nuancée des résultats nous amène à conclure que la prudence est de mise lorsque l’on avance certaines allégations concernant l’impact de l’éducation artistique sur les disciplines non artistiques et le transfert de compétences de manière générale.

Lire la suite...

Winner, E., T. Goldstein et S. Vincent-Lancrin (2014), L’art pour l’art ? : L’impact de l’éducation artistique, La recherche et l’innovation dans l’enseignement,
Éditions OCDE
.

État des lieux des dispositifs d’éducation artistique et culturelle (Octobre 2012)

En date du 4 septembre 2012, les ministres de l’éducation nationale et de la culture et de la communication ont conjointement confié aux inspections générales de leurs ministères l’expertise des dispositifs d’éducation artistique et culturelle. L’objet est d’en faire un état des lieux, d’en évaluer les coûts et de préconiser les axes de progrès susceptibles d’offrir à tous les élèves un parcours artistique et culturel.

L’éducation artistique et culturelle doit ici être considérée dans sa globalité. L’éducation nationale assure à chacun des élèves un enseignement artistique. Pour ce faire, sont mises à disposition 81 heures de pratique artistique et d’histoire des arts en cycle 2 et 78 heures en cycle 3 du primaire, deux heures hebdomadaires en collège assurées par 17 000 enseignants spécialisés en musique et en arts plastiques ainsi que les compétences des professeurs d’éducation physique et sportive encadrant les vingt heures de danse inscrites dans les programmes d’enseignement d’EPS et réparties sur les quatre années de collège de l’élève. Depuis 2009, l’histoire des arts, dans un cadre réglementaire, est enseignée au collège en prenant appui sur l’ensemble des disciplines...

Lire la suite

Rapport de Jean-Yves Moirin, Inspecteur général de l’éducation nationale, Anne-Marie Le Guevel, Inspectrice générale des affaires culturelles, Jean-Marc Lauret, Chargé de mission d’inspection générale des affaires culturelles.

La mise en oeuvre de l’éducation artistique et culturelle dans l’enseignement primaire (Mai 2007)

L’intitulé de la commande embrasse un très large champ compte tenu de l’objet et des niveaux concernés. L’étude s’applique à l’école primaire, c’est-à-dire à l’école maternelle et à l’école élémentaire. Son thème, l’éducation artistique et culturelle, est défini par la circulaire relative aux Orientations sur la politique d’éducation artistique et culturelle des ministères de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et de la culture et de la communication du 3 janvier 2005. L’ensemble ainsi désigné comprend aussi bien les enseignements artistiques stricto sensu, obligatoires et programmatiques, que les activités dites artistiques et culturelles, facultatives ; dans l’un et l’autre cas, les domaines artistiques en cause sont nombreux.

Lire la suite...

Rapporteurs : Viviane Bouysse, Vincent Maestracci, Jean-Yves Moirin, Christine Saint-Marc, Inspecteurs généraux de l'éducation nationale.
Avec la contribution de Jean-Louis Durpaire, Jean Hébrard, Christine Juppé-Leblond,
Christian Loarer, Inspecteurs généraux de l'éducation nationale.

Les pôles nationaux de ressources (Juillet 2005)

L’éducation artistique s’est définie et affirmée au fil des politiques des ministères de l’Education nationale et de la Culture, comme le rappelle l’historique qui ouvre la récente circulaire interministérielle du 3 janvier 2005 : « Circulaire d'orientation sur la politique des ministères de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche et de la culture et de la communication en matière d'éducation artistique et culturelle ». Elle demeure cependant une aventure du quotidien pour des artistes et des enseignants engagés dans des formes inédites de sensibilisation, convaincus de la nécessité de faire, à l’école, place à la création et à la connaissance du patrimoine.

Les connaissances relatives à l’art et aux pratiques artistiques et culturelles ne sont pas encore reconnues dans le monde scolaire au même titre que les autres savoirs. Aussi l’éducation artistique fait-elle l’objet d’une revendication permanente, portée par ceux qui, trop souvent qualifiés d’utopistes – politiques, administratifs, artistes et enseignant – s’efforcent de la développer, dans un mouvement permanent d’avancées et de reculs.

Lire la suite...

Rapporteurs : Jean-René Marchand, Inspecteur général de l’administration des affaires culturelles, Anita Weber, Inspectrice générale, de l’administration des affaires culturelles, Pascal Charvet, Inspecteur général de l’éducation nationale, Jean Geoffroy, Inspecteur général de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche.

L’Éducation aux Arts et à la Culture (Janvier 2003)

Du colloque « pour une école nouvelle », tenu à Amiens en mars 1968, à la recherche d’une nouvelle pédagogie où la formation culturelle, l’éducation artistique et l’ouverture au monde moderne seraient intégrées à la formation générale jusqu’à la mise en oeuvre, en décembre 2000, du « Plan de cinq ans pour l’Art et la Culture », ce sont plus de trente années qui se sont écoulées au cours desquelles les collectivités publiques et les acteurs culturels n’ont cessé de se confronter à ce grand défi de société, que le XXème siècle n’aura finalement pas permis de relever : offrir à chaque jeune Français, un égal accès à la culture.

Cependant, l’utopie des précurseurs, portée par la parole des différents gouvernements et l’action militante de beaucoup d’enseignants et de professionnels sur le terrain, semble s’être enracinée dans notre conscience collective pour être désormais reconnue comme un véritable droit.

Lire la suite...

Rapporteurs : Christine Juppé-Leblond, Inspectrice générale de l’éducation nationale, Gérard Lesage, Inspecteur général de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche, Anne Chiffert, Inspeáctrice générale de l’administration des affaires culturelles, Marie-Madeleine Krynen, Inspectrice générale de la création et des enseignements artistiques.

La place des enseignements artistiques dans la réussite des élèves (Avril 1999)

Le groupe des enseignements artistiques de l’inspection générale a proposé comme thème de travail commun aux cinq enseignements artistiques, arts plastiques, musique, cinéma-audiovisuel, théâtre-expression dramatique et histoire des arts, une étude portant sur la place des enseignements artistiques dans la réussite des élèves. Cette étude, conduite par les inspecteurs généraux, s’est déroulée sur deux années scolaires : au lycée pendant l’année 1996-1997, au collège au cours de l’année 1997-1998. Les enseignements artistiques ont en effet considérablement évolué depuis 1981 : ils se sont rénovés, diversifiés et sont mieux assurés dans l’ensemble des établissements français. Renforcés par la loi sur les enseignements artistiques de 1988, ils semblent aujourd’hui faire partie des projets et des cursus des élèves. La question qui cependant reste posée est la réalité de cette évolution, la réalité de cette inscription des enseignements artistiques.

Qu’apporte l’École en réponse à la fois à une demande sociale d’éducation artistique, demande très forte et pourtant imprécise, et à une exigence d’éducation artistique pour tous que se donne l’École elle-même ?

Lire la suite...

Rapporteurs : Le groupe des enseignements artistiques de l’inspection générale de l'éducation nationale.