Compte rendu de la journée de travail du 17 mars 2006

Le groupe de travail chargé de l’élaboration du document recensant les usages TICE en STG et les solutions associées s’est réuni le 17 mars 2006. Cette réunion a permis de faire le point sur l’enquête réalisée par les différents membres du groupe dans leur académie respective et d’organiser la préparation d’une nouvelle version du document qui doit intégrer les usages en enseignement professionnel, des témoignages sur des usages recensés en classe de première ou terminale cette année, ainsi que des propositions d’indicateurs d’évaluation de la contribution des TIC à l’enseignement.

La journée de travail a été ouverte par Alain Séré, inspecteur général du groupe économie-gestion.

Orientation et portée du référentiel TICE, Alain Séré - IGEN
La portée du référentiel TICE n'est pas limitée à la description d'usages de produits logiciels. La démarche référentielle a pour objet de rendre compte d'activités mobilisant des technologies, d'activités de veille et d'expérimentation.
Sur ce dernier point, de nombreux professeurs d'Économie et gestion sont des pionniers et il est important de faire partager leur expérience et contribuer ainsi au développement des usages des TIC en classe.

Si le groupe de travail mobilisé autour du référentiel des solutions TICE n'a pas vocation à produire des conclusions à caractère prescriptif sur le plan des moyens matériels ou humains, il doit rendre compte de besoins au travers de descriptions d'usages réels des TIC.
Le référentiel des solutions TICE est un support de communication et d'animation autour des TIC pour l'ensemble des professeurs de la discipline.

La synthèse des besoins identifiés constitue un cadre technologique de référence qui fera l'objet de propositions à la DESCO.
Synthèse de l'enquête en académie
Le référentiel TICE STG est un document résultant de l'examen des besoins TICE lors la mise en place de la de la série STG sur le plan des usages des TIC. Il identifie un ensemble de solutions numériques mobilisées dans divers scénarios illustrant les différents enseignements d'Économie et gestion.
Il convenait de soumettre la pertinence des conclusions formulées à l'épreuve des premiers usages  en classe de première et plus généralement de recueillir les avis des professeurs de la discipline.
Voir le détail de l'enquête
Présentation d'usages des TIC
La maintenance des postes de travail utilisés par les élèves constitue un frein à l'enseignement des protocoles réseau et à la mise en place de situations de simulation d'organisations dans les sections STG. Mis en situation d'intervenir de façon effective sur les configurations des systèmes ou des applications, les élèves risquent de compromettre la disponibilité des ordinateurs utilisés en classe.

Deux expérimentations montrent que des solutions existent et sont facilement mobilisables par les professeurs d'Économie-gestion : la virtualisation (présentée par Serge Vial) et la restauration d'images système (présentée par Roland Le Stum).
Découvrir les protocoles réseau, Serge Vial -  académie de Grenoble
L'Académie de Grenoble et la Région Rhône-Alpes ont pris l'initiative de mener conjointement une expérimentation du logiciel de virtualisation VMWare.
Cet outil permet de simuler un ordinateur sur un PC sous Windows XP :
- le logiciel VMWare player est installé sur le poste de travail ;
- un fichier représentant un PC virtuel est copié dans un dossier de l'ordinateur.
Lorsque VMware player est lancé, le PC virtuel et le système hôte sont isolés : les modifications apportées au PC virtuel n'impactent pas le système l'hébergeant.
Ainsi, les élèves appréhendent les protocoles réseau en modifiant la configuration du PC virtuel, testent la connectivité IP, interrogent des serveurs DNS ; ils réalisent des exercices réseau indépendamment des règles imposées par l'administrateur de réseau.
En fin de séance, chaque élève peut décider de conserver son PC virtuel en l'état pour le retrouver à l'identique au prochain cours, ou au contraire de charger le fichier original du PC virtuel à la suite de manipulations malheureuses.

Cette solution présente deux avantages significatifs :
- le système de base de l'ordinateur n'est pas affecté par les actions de l'utilisateur sur le PC virtuel ;
- le fichier représentant un PC virtuel peut être utilisé sur tout ordinateur, indépendamment de ses propres composants matériels.
Restaurer les postes de travail à l'Université de Rennes, Roland Le Stum - académie de Rennes
La présentation est réalisée à distance au travers de l'outil Centra. Depuis Vannes Roland Le Stum développe son exposé en projetant simultanément un diaporama.
Cette présentation est inspirée de l'expérience "Rembo" à l'Université de Bretagne Sud, sur le site de Vannes. Le parc géré par la solution Rembo compte 2 500 postes répartis sur 5 sites.

En classe de STG, le professeur doit pouvoir gérer l'état des postes de travail de la salle de travaux dirigés même s'il n'a pas de compétence d'administration de réseau.
La solution REMBO répond à ce besoin : elle permet de créer des images physiques ou logiques de systèmes installés sur le poste de travail, de déployer rapidement un logiciel ponctuellement ou sur un sous-ensemble des PC du réseau.
La restauration des postes de travail d'une salle de classe est effective en quelques minutes.

Cet outil permet également de créer des systèmes de base très peu volumineux (quelques Mo), particulièrement adaptés aux exercices réseau.
Par sa facilité d'utilisation et sa rapidité de mise en œuvre cette solution constitue une alternative intéressante à la virtualisation.
Indicateurs de la contribution des TIC aux enseignements d'Économie et gestion, Catherine Dugarin - académie de Créteil
Quels indicateurs sélectionner pour évaluer l'influence des dispositifs TIC sur la réussite des élèves ?
Qu'entendons-nous par réussite des élèves ?

Au-delà de la maîtrise des connaissances et compétences définies par les programmes et référentiels de formation et évaluées principalement lors des examens, la réussite des élèves peut être envisagée dans une perspective plus large : la réussite scolaire, la poursuites d'études, l'intégration professionnelle.

Catherine Dugarin présente une série d'indicateurs de la réussite des élèves, de la disponibilité des équipements TIC et de leurs usages.

La question de l'influence des dispositifs TIC sur la réussite des élèves pose aussi la question plus délicate de la valeur ajoutée de TIC à l'apprentissage et de sa mesure.

Selon une étude de l'OCDE [1], les élèves qui maîtrisent l'informatique obtiennent de meilleurs scores à l'école ; cependant, faut-il attribuer la réussite à la maîtrise des TIC ou aux facteurs sociaux ? Le rapport de l'OCDE reconnaît explicitement la difficulté d'interprétation de ce résultat :
" Les médiocres performances des élèves qui n'ont accès que depuis peu à un ordinateur s'expliquent en général au moins en partie par leur situation au foyer : les élèves qui n'ont guère accès à un ordinateur au foyer, notamment, sont souvent issus d'un milieu défavorisé ".

Le débat s'organise autour de la pertinence d'analyser l'apport des TIC à la réussite des élèves.
Il apparaît difficile d'établir une corrélation entre usage des TIC à l'école ou à la maison avec la réussite scolaire.
Pragmatiques, les membres du groupe décident de limiter la portée de cette étude à la recherche d'indicateurs de la contribution des TIC aux enseignements d'Économie et gestion.
Évolution du référentiel des solutions TICE
Structure et portée du référentiel TICE
Première partie
Analyse des programmes du point de vue des TICE : repérer dans les programmes et référentiels les pistes d'usage indiquées. Cette partie pourra présenter les usages TIC génériques et relevant des ENT ou des outils collaboratifs.

Deuxième partie
Référencer des usages sous forme de témoignages. Pour la présentation, la typologie identifiée dans la version 1 sera conservée, comme le cadre de présentation. La contribution au développement des compétences du B2i Lycée-CFA sera systématiquement mentionnée.

Troisième partie
Proposer des indicateurs pour mesurer la contribution des TIC aux enseignements d'Économie-gestion.
Proposer des usages et des scénarios plus " atomiques "
Les scénarios proposés dans le document en ligne montrent une distance importante avec les pratiques actuelles les plus répandues. Il convient de réduire ce différentiel pour favoriser le développement des usages, tout en préservant les scénarios d'usage vers lesquels il faut tendre.

Le référentiel des solutions TICE proposera des usages simples des outils et contenus numériques reposant sur les thèmes ou sous-thèmes des programmes de la voie technologique et des référentiels
de la voie professionnelle.
La recherche de la simplicité et de la sobriété sera privilégiée. Cependant, des usages conjuguant TIC objet d'apprentissage et outils numériques médiateurs des apprentissages seront recherchés dans le but de jeter un pont entre les pratiques actuelles ou immédiatement réalisables et l'horizon dessiné par les scénarios décrits dans la version actuelle du référentiel (1.4 au 08 février 2006).

Les usages décrits porteront sur un ou plusieurs des points suivants :
- la maîtrise des technologies et outils TIC, en référence aux programmes (messagerie, outils d'organisation, PGI, SGBD, etc.) ; sur ce point le référentiel se fait l'écho des productions des centres de ressources et de l'action " PGI " ;
- l'élève acteur d'une organisation simulée ;
- les usages impactant les systèmes ou le réseau ;
- l'atelier logiciel d'expérimentation ;
- l'espace numérique de travail ;
- les outils collaboratifs.
Les programmes
- Ajouter les compléments liés aux programmes des spécialités de terminale.
- Intégrer les éléments TIC des référentiels du lycée professionnel.
- Pour chaque scénario ou usage présenté, mentionner les solutions TIC mobilisées et les éléments de programme concernés.
- Souligner systématiquement la contribution de l'Économie-gestion à l'acquisition des compétences du B2i Lycée-CFA dans les descriptions d'usages.

Le fait de lister les éléments de programme ou les indications complémentaires relatifs aux TIC est jugé insuffisant. Il est décidé de structurer cette dimension du référentiel en deux parties :
- les éléments de programme associés à des usages génériques des TIC ;
- les éléments spécifiques à la discipline.

[1] Les élèves qui maîtrisent l'informatique obtiennent de meilleurs scores à l'école - OCDE, 24 janvier 2006.