convention de coopération entre le ministère de l'éducation nationale et la poste (28 novembre 2000)

  • Objet : ouverture d'adresses et de boîtes à lettres électroniques personnelles prenom.nom.suffixe@laposte.net, pour les élèves dans un contexte pédagogique, à la suite des décisions du Comité Interministériel pour la Société de l'Information du 10 juillet 2000.

L'accord entre la Poste et le ministère de l'Éducation nationale a pour objectif de permettre aux équipes éducatives qui le souhaitent (enseignants, directeurs d'écoles et chefs d'établissement, en relation avec les parents) d'ouvrir une boîte à lettres électronique avec une adresse de la forme prenom.nom.suffixe@laposte.net, aux élèves des écoles, collèges et des lycées, dans un but d'utilisation pédagogique. L'ouverture de la boîte à lettre peut être effectuée au sein de l'établissement, sous la responsabilité des équipes pédagogiques, dans un contexte de sensibilisation et d'apprentissage aux nouvelles technologies de l'information et de la communication et de formation à la citoyenneté, mais elle ne sera effective, pour les enfants mineurs, qu'après accord de la personne détentrice de l'autorité parentale. Cette boîte à lettre électronique reposera sur les principes fondamentaux de l'Éducation nationale de gratuité, de neutralité politique, religieuse et commerciale, de protection de la vie privée et de la liberté individuelle Les enseignants pourront également disposer d'une adresse électronique dans ce cadre, en complément de leur adresse institutionnelle du type prenom.nom@ac-<nom-de-l'académie>.fr, qui reste la seule utilisée notamment dans le cadre administratif.

avenant à la convention de coopération entre le ministère de l'éducation nationale et la poste (28 novembre 2000)

Par cet avenant modifiant la convention de coopération, les titulaires d’une boîte aux lettres ouverte sur le site education.laposte.net bénéficieront de toutes les fonctionnalités à la disposition des utilisateurs de la messagerie laposte.net, en particulier un antispam et un antivirus. La Charte d’utilisation de la messagerie électronique, annexée à l’avenant est légèrement modifiée par le fait que sa validation peut être effectuée en ligne par la personne détentrice de l'autorité parentale et que désormais, la création d'une boîte aux lettres n'entraîne pas l'inscription de l'adresse électronique de l'élève dans un annuaire ;