Les RIA

Des « Réseaux opérationnels de proximité (ROP) » aux « Réseaux inter académiques de l’apprentissage (RIA) »

La loi n° 2015-991 du 7 août 2015, dite Loi NOTRe, a modifié en profondeur l’organisation territoriale des régions, impactant par là-même le fonctionnement des Services académiques d’inspection de l’apprentissage (SAIA) et des Réseaux opérationnels de proximité (ROP).

A l’heure actuelle, les ROP conservent toute leur utilité pour maintenir à la fois des échanges, une réflexion et la production de ressources pédagogiques, mais aussi pour favoriser le travail inter académique et mener une politique cohérente des académies rattachées à une même région.

C’est dans cette optique que le découpage initial en 7 ROP a été revisité et une nouvelle carte établie. La proposition retenue (ci-dessous) répartit les académies en 4 grands secteurs : Nord-Est, Nord-Ouest, Sud-Est et Sud-Ouest.

Cette nouvelle carte est similaire à celle de la formation continue, à l’exception des académies franciliennes qui, au lieu d’être séparées, sont intégrées dans le secteur du Nord-Ouest. Cette analogie entre les deux réseaux (formation continue et apprentissage) devrait faciliter les échanges et la mise en cohérence de la formation professionnelle qu’elle soit initiale ou continue.

Ce nouveau réseau nécessitait, du fait de sa reconfiguration, une nouvelle appellation. Le terme de « Réseaux inter académiques de l’apprentissage » (RIA) a été retenu.

De nouvelles modalités d’organisation des RIA sont également mises en place. Ainsi, il est prévu :

  • La désignation d’un correspondant RIA pour chaque académie ;
  • Une réunion de chaque RIA, entre 1 à 3 fois par an (à définir au niveau de chaque RIA) ;
  • Une réunion nationale annuelle à l’initiative de la DGESCO, comportant 13 membres (1 représentant par région académique), avec la participation par audio ou visio-conférence des académies ultramarines ;
  • La présence aux séminaires des RIA d’un représentant du bureau A2-2 pour au moins une réunion par an.


Par ailleurs, le site collaboratif, pour faciliter les échanges inter-RIA, voire permettre des productions communes, sera réactivé en partenariat avec le CNRAA.

Enfin les travaux les plus intéressants seront présentés lors de la réunion nationale dans l’optique d’une mutualisation.