1995-2003. L'apprentissage aspiré par le haut

Bref n° 217 - Mars 2005

Après une longue évolution où se sont succédées périodes d’essor et de déclin, l’apprentissage a vu ses effectifs s’accroître de 290 000 à 360 000 entre 1995 et 2003. Une période au cours de laquelle il s’est profondément modifié. Son développement a concerné des formations de niveau de plus en plus élevé, dans des domaines nouveaux, et assez peu son espace traditionnel que sont les CAP et les BEP. Cet essor a également eu des effets sur les organismes gestionnaires et la répartition géographique de l’apprentissage. Permettra-t-il d’atteindre les objectifs fixés par les pouvoirs publics, tout en assurant le développement équilibré, aux différents niveaux de formation et sur l’ensemble des régions, des diverses formes de l’apprentissage ?

Source : Jean-Jacques Arrighi, Damien Brochier. CEREQ, Bref n° 217, mars 2005, 4 p.

Pour le télécharger.