Collège

L'organisation du collège

Les modalités d'organisation des enseignements au collège.

Cette page est modifiée dans la perspective de l'évolution de l'organisation des enseignements proposés au collège à la rentrée 2017.

Les objectifs du collège

L'organisation structurelle a pour but d'améliorer les apprentissages de tous les collégiens et de permettre à l'École de mieux mener sa mission de transmission et d'intégration des valeurs de la République.

Les questions/réponses qui suivent abordent les points suivants :

Questions/réponses

En quoi la maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture suffit-elle à assurer la poursuite de la formation de chaque élève ?

Le socle commun est ambitieux ; maîtriser à un niveau satisfaisant chacune de ses huit composantes garantit les acquis nécessaires à la poursuite de la scolarité. Ce niveau n'est pas limitatif, chaque élève pouvant viser une très bonne maîtrise.

Une compétence est l'aptitude à mobiliser ses ressources (connaissances, capacités, attitudes) pour accomplir une tâche ou faire face à une situation complexes ou inédites : développer ses compétences va ainsi plus loin qu'acquérir des connaissances, tout en se basant sur ces dernières.

Le premier des cinq domaines de compétences du socle commun est subdivisé en quatre objectifs de connaissances et de compétences ; huit composantes sont ainsi définies :

Quel est le lien entre le socle commun et les programmes d'enseignement ?

Les programmes déclinent et précisent les compétences et les champs de connaissances du socle commun.
Ils sont définis par cycle de 3 ans et organisés de façon cohérente et progressive.
Dans chaque cycle, les équipes décident d'une progression commune pour faciliter l'acquisition des connaissances et des compétences. Le programme du cycle 3, commun à l'école élémentaire et au collège, doit faire l'objet d'une concertation entre les écoles et le collège.

À quoi correspondent les cycles qui rythment les programmes ?

La scolarité, dès l'école maternelle, est divisée en quatre cycles de 3 ans qui donnent aux élèves un temps plus long pour l'assimilation des apprentissages :

Le cycle 3, cycle de consolidation, est à cheval sur l'école élémentaire et le collège. Sa mise en œuvre nécessite une concertation entre le collège et les écoles de son secteur, dans le cadre du conseil école-collège notamment.

De quels enseignements un élève bénéficie-t-il ?

Les enseignements obligatoires comportent des enseignements communs et des enseignements complémentaires qui leur sont liés (accompagnement personnalisé et enseignements pratiques interdisciplinaires).

Par ailleurs, des enseignements facultatifs peuvent être proposés dans l'établissement. Ils portent sur :

  • les langues et cultures de l'Antiquité ;
  • les langues et cultures européennes ;
  • les langues et cultures régionales ;
  • en classe de 6e, une deuxième langue vivante, étrangère ou régionale.

En quoi consistent les enseignements complémentaires ?

Ces enseignements ne se substituent pas aux enseignements obligatoires, il en sont une forme particulière qui permet le développement de nombreuses compétences : tous les élèves sont concernés et, au cours du cycle 4, chaque élève aura dû bénéficier des deux formes. Ils contribuent à la mise en œuvre des parcours des élèves.

En accompagnement personnalisé, il s'agit d'aider chaque élève à progresser et devenir autonome en prenant en compte ses acquis d'élève et son potentiel propre pour le mettre en action dans un contexte interactif.

Cet accompagnement s'appuie sur la discipline de l'enseignant, mais est aussi un moment privilégié pour développer des compétences plus transversales, faire prendre conscience aux élèves de la transférabilité de leurs acquis, faire de la méthodologie, du tutorat entre élèves...

Les EPI se fondent sur des démarches de projet interdisciplinaires conduisant à des réalisations concrètes individuelles ou collectives.

Ils s'appuient sur les disciplines et permettent une prise de conscience, par leur mise en pratique, de la transversalité des compétences du socle commun. Ils aident à donner du sens aux enseignements par une approche diversifiée des savoirs et éclairent les apports des disciplines par leurs regards croisés.

Les projets menés en EPI peuvent être présentés lors de l'épreuve orale du DNB.

Que signifie "accompagner les élèves" ?

Pour permettre à chaque élève de développer son potentiel et utiliser au mieux ses acquis, l'adaptabilité des méthodes pédagogiques, comme la diversification ou la différenciation, permet à l'enseignant d'offrir un cadre propice à l'acquisition de compétences.

Pour les élèves qui présentent des difficultés scolaires, cet accompagnement pédagogique est un moyen clef pour éviter d'avoir recours à un redoublement en évitant de cumuler les retards et, souvent, en apportant des réponses adaptées à leurs besoins. Pour tous les élèves, c'est une ouverture vers de nouveaux progrès.

Quels sont les parcours éducatifs ?

Au cours de leur scolarité, les élèves suivent quatre parcours éducatifs :

Ces parcours peuvent, comme les projets menés en EPI, faire l'objet de l'épreuve orale du DNB.

Textes de référence

L'organisation des enseignements au collège
Décret n° 2015-544 du 19 mai 2015

Arrêté du 19 mai 2015 modifié

Les cycles pédagogiques à l'école élémentaire et au collège
Article D. 311-10 du code de l'éducation

Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture
Décret n° 2015-372 du 31 mars 2015

Les nouveaux programmes
Programmes d'enseignement du cycle de consolidation (cycle 3) et du cycle des approfondissements (cycle 4)

Mis à jour le 05 juillet 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent