Enseigner (enfin) l'oral à l'heure du numérique. Ateliers pédagogiques 2014 du séminaire "Les métamorphoses de la parole à l'heure du numérique".

Atelier 6 : Genres de l'oral

Comment l'usage du numérique questionne-t-il les pratiques scolaires traditionnelles autour de l'oral ?
Comment l'actualité des formes convoquées permet-elle de dynamiser et de remotiver des exercices scolaires académiques ? Pour quels bénéfices ?

Genres de l'oral
Animatrice : Isabelle Nauche, IA-IPR, académie de Créteil

Objectifs :
• susciter, développer et diversifier les pratiques orales des élèves, revivifier des exercices scolaires traditionnels

Comment l'usage du numérique questionne-t-il les pratiques scolaires traditionnelles autour de l'oral ?
Comment l'actualité des formes convoquées permet-elle de dynamiser et de remotiver des exercices scolaires académiques ? Pour quels bénéfices ?

Les deux expériences ici présentées ouvrent des éléments de réponse :

L'ambition du projet de création d'une web télé littéraire en classe de seconde est de susciter et de développer les pratiques orales des élèves sous des formes diversifiées (oral préparé, plus ou moins improvisé, en continu, spontané, argumentatif, écoute et prise en compte de l'autre). Le format de l'émission littéraire, familier, apporte la régularité et la contrainte d'un rituel, propice au développement progressif des compétences en jeu, tandis que la diversité et la liberté des sujets abordés favorisent l'implication des élèves et leur appropriation d'une culture littéraire (l'émission « Oh les beaux mots ! ») et générale (« Drôle d'actu » ou « Indignons-nous ! »). Ce format permet en outre de gommer l'artificialité de certains exercices oraux scolaires parce qu'il rend concret le public auquel les élèves s'adressent.

L'interview imaginaire d'un auteur de nouvelles en classe de quatrième est une alternative à la fiche de lecture habituelle et permet aux élèves de rendre compte autrement de leur lecture cursive. La compréhension et la production écrites sont ici orientées vers un travail d'expression orale en binômes - interviewer/interviewé - que l'utilisation de la baladodiffusion permet de préparer et d'améliorer à son rythme et en autonomie. L'enregistrement et la diffusion des prestations (l'interview de l'auteur accompagnée de la lecture expressive d'un extrait) sur un espace numérique de travail ou un blog contribuent à ouvrir l'espace de réception et donc à faire prendre conscience aux élèves de leurs destinataires réels, pour lesquels ils n'hésitent pas à reprendre leur travail.

Ces démarches offrent plus d'un avantage : elles proposent des situations de travail concrètes et complexes, intéressantes ; elles rendent évident le travail en équipe, qui favorise de véritables interactions orales entre les élèves et augmente leur autonomie ; l'effet-miroir (écouter sa voix, regarder sa prestation filmée) développe la capacité à s'auto-évaluer ; les outils numériques permettent aussi de multiplier, de reprendre et d'améliorer plus facilement et plus rapidement ses productions orales.

Sans compter le plaisir, pour l'élève, de jouer à la femme ou à l'homme publics et de mettre sa parole ou celle d'autrui en spectacle et, pour le professeur, de savourer parfois des dialogues inattendus, surgis de la confrontation du monde quotidien des élèves avec le monde d'auteurs disparus.

Inspecteurs référents : Isabelle Nauche, IA-IPR, académie de Créteil ; Isabelle Lieveloo, IA-IPR, académie d'Aix-Marseille
Enseignants animateurs :
• Sarah Pépin-Villar, professeure de Lettres au collège Jean de Beaumont, Villemomble, académie de Créteil
• Carlos Guerreiro, IATICE, professeur de Lettres au Collège Arausio, Orange, académie d'Aix-Marseille

Mis à jour le 23 mars 2015
Partager cet article
fermer suivant précédent