Enseigner (enfin) l'oral à l'heure du numérique. Ateliers pédagogiques 2014 du séminaire "Les métamorphoses de la parole à l'heure du numérique".

Atelier 11 : Entrer en lecture par l'écoute, lire pour faire entendre

Impliquer les élèves dans la découverte des textes littéraires grâce à diverses activités d'oral utilisant la baladodiffusion au cours des apprentissages.

Entrer en lecture par l'écoute, lire pour faire entendre : podcasts et livres audio
Animatrice : Elsa Debras, IA-IPR, académie de Grenoble

Objectifs : impliquer les élèves dans la découverte des textes littéraires grâce à diverses activités d'oral utilisant la baladodiffusion au cours des apprentissages.

Travailler l'oral avec des classes de collège est toujours un défi : le temps du cours, l'organisation de l'espace tels qu'ils sont habituellement pensés en cours de français ne permettent pas d'impliquer individuellement les élèves. L'oral, « parent pauvre » de la didactique du français, peine donc à trouver sa place, à moins que, comme c'est le cas dans les deux actions présentées dans cet atelier, l'enseignant n'y associe le podcast comme moyen de découverte des textes littéraires.

• Usage du podcast en français et langues anciennes
La baladodiffusion est ici exploitée à chaque étape de la lecture : face à un long roman, les élèves sont invités à en découvrir les premiers chapitres en les écoutant. Rapidement, la curiosité est éveillée : il faut ensuite « lire des yeux ». Mais certains élèves pourront également, de temps en temps, poursuivre cette lecture audio, outil de différenciation pédagogique. Sur un autre ouvrage, l'enseignante demande la création d'un livre audio : mais pour lire à voix haute, encore faut-il avoir compris l'intention des personnages. L'analyse, par groupes, précède ainsi l'enregistrement qui rend compte de la compréhension du texte. La baladodiffusion permet également aux élèves d'enregistrer un résumé, d'illustrer un passage (son, images, vidéo), de faire le portrait d'un personnage... Quant à la leçon, elle est moins rébarbative quand l'élève lui-même la « rédige » à l'oral et l'offre ainsi à toute la classe.

• Voix de conteurs
Loin de l'évaluation traditionnelle de fin de séquence modélisée par l'épreuve du brevet, l'enregistrement d'une nouvelle lue par un groupe d'élèves est ici la tâche finale à réaliser. Là encore, la découverte des textes proposés se fait grâce à des enregistrements qui suscitent l'intérêt et déterminent le choix des élèves pour choisir tel ou tel texte. Les groupes de travail se constituent sur ce choix, qu'il faudra d'abord justifier. Enregistrer le texte choisi ? Cela semble facile, mais les premiers essais ne sont pas concluants, les élèves s'en rendent compte et s'évaluent à l'intérieur du groupe de travail. C'est à une découverte patiente et collective qu'ils sont alors amenés pour affiner le découpage de cette lecture à plusieurs voix, identifier les émotions portées par les personnages, les intentions de la nouvelle elle-même avant de s'enregistrer définitivement.

Quelle relation avec l'oral ou avec la parole ?
Les activités proposées nécessitent la parole de l'élève : présenter, raconter, débattre, argumenter, expliquer, expliciter, mais aussi théoriser, sont de la responsabilité de l'élève, des élèves (individuellement et/ou collectivement), et non plus du seul professeur. La place de l'enseignant a radicalement changé en redonnant aux élèves la parole et, en même temps, un rôle central dans les apprentissages qui se font aussi entre pairs.

Quel apport du numérique ?
Les activités d'oral sont par nature chronophages, et leur évaluation souvent problématique. Verba volant ? Non, car la baladodiffusion permet de rompre avec l'organisation habituelle du cours de français et de laisser les traces nécessaires à tout apprentissage. Qui plus est, quelle fierté pour les élèves de poster ainsi leurs productions pour que d'autres, élèves mais aussi amis, parents, les partagent.

Inspectrice référente :Odette Turias, IA-IPR, académie de Grenoble
Enseignante animatrice :
• Valérie Clary, professeure de Lettres au collège du Mont des Princes, Seyssel, académie de Grenoble
Liens :

Mis à jour le 23 mars 2015
Partager cet article
fermer suivant précédent