Ateliers 2013 du séminaire « Les métamorphoses du texte et de l'image à l'heure du numérique »

Atelier 7 : Du Louvre au street-art

Bâtir son projet pédagogique annuel comme une équipe artistique bâtit sa saison, cette démarche innovante semble découler naturellement de la proximité d'un grand partenaire comme le Louvre, quand on est collégien ou lycéen parisien, ou comme l'association Ariana, qui apporte aux élèves primo-arrivants le souffle de jeunes artistes de graph, de street-art ou de BD.

Atelier 7 : Du Louvre au street-art, bâtir une saison pédagogique avec un partenaire artistique institutionnel

Référent : Françoise Gomez, IA-IPR, académie de Paris

Bâtir son projet pédagogique annuel comme une équipe artistique bâtit sa saison, cette démarche innovante semble découler naturellement de la proximité d'un grand partenaire comme le Louvre, quand on est collégien ou lycéen parisien, ou comme l'association Ariana, qui apporte aux élèves primo-arrivants le souffle de jeunes artistes de graph, de street-art ou de BD. Mais la numérisation de l'image et les arts numériques bousculent le confort de cette proximité : par le numérique l'image anticipe, escorte, transforme le rapport à l'expression littéraire et plastique, offrant un partage sans limite du partenariat, créant de nouvelles complicités entre les enjeux de programme et l'offre mi-éphémère, mi-permanente, des institutions.

Concentrant quatre expériences emblématiques menées dans quatre établissements conviés pour leurs différences : collège, lycées professionnels, lycée général et technologique, l'atelier choisit d'accuser la singularité des parcours, et donc la liberté créative du professeur, à partir d'une démarche commune : l'intégration initiale du modèle artistique dans le projet de classe et d'établissement, augmenté par le numérique et le multimédia.

Cette réalité artistique augmentée permettra de dégager les racines didactiques d'expériences aussi apparemment différentes que l'apprentissage du latin et du grec par les Antiquités réelles et virtuelles, la pratique du graph et du vidéo-art à la conquête de la langue et de la culture françaises, l'observation de l'œuvre d'art comme déclencheur d'écriture, et toujours, la remontée à fleur de mots, par l'image donnée à voir et à partager, d'une expérience humaine qui sans cela resterait informulée.

Enseignants animateurs :
• Thérèse de Paulis, professeur de Lettres-Histoire, lycée professionnel François Truffaut, académie de Paris, formatrice Lettres, missionnée auprès du service pédagogique du Louvre
• Sandrine Boitière-Kilani, professeur de Lettres, lycée général et technologique Bergson, académie de Paris, professeur en classe d'accueil (classe lauréate du concours Mix-Art 2013)

En présence de :
• Christine Boudière, professeur de Lettres classiques, responsable de la convention Louvre de son établissement, Collège Poquelin, académie de Paris

Partenaires :
• Cyrille Gouyette, chef d'unité Éducation artistique, représentant le service culturel du Musée du Louvre
• Catherine Proust, présidente de l'Association Ariana, avec les plasticiens numériques DUME et FKDL (pour le projet MIX-ART)

Consulter :
Le site du projet MIX-ART à l'école
Présentation de MIX-ART sur Eduscol : découvrir les valeurs républicaines à travers les "Arts de la rue"
Le support de présentation du projet MIX-ART, Sandrine Boitière-Kilani
La fiche n°8 de la brochure 2013 (pp. 61-68) : Une saison pédagogique pour apprivoiser Le Louvre, Thérèse de Paulis.
La vidéo de lancement de l'atelier (pour le projet en partenariat avec Le Louvre, Thérèse de Paulis).


Mis à jour le 05 mai 2014
Partager cet article
fermer suivant précédent