Agenda

Lancement de l'édition 2012-2013 de "À l'école des écrivains, des mots partagés"

14 novembre 2012

L'opération "À l'école des écrivains, des mots partagés" 2012-2013 a démarré le 14 novembre 2012 : deux classes de troisième et leurs auteurs "parrains" ont lancé cette 6e édition au ministère. Les élèves ont posé leurs premières questions aux écrivains sur leur travail, leurs sources d'inspiration, leur manière de travailler... et la rentabilité du métier d'écrivain. George Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative, a ouvert l'après-midi et raconté son rapport à la littérature et aux livres.

 

La lecture, un "plaisir avant tout"

école des écrivains - pau-langevinGeorge Pau-Langevin a évoqué son plaisir de la lecture et le rôle du livre dans sa vie. Dans son enfance, passée sur une île, la lecture occupait une place importante, le soir notamment. La lecture lui a permis de découvrir d'autres univers, de démultiplier sa vie quotidienne. Parmi les auteurs qui l'ont le plus marquée, Boris Vian, qui incarne la rébellion contre l'ordre établi, et Maupassant, qui brosse un portrait sans concession de la France du 19e siècle.

Deux classes de 3e étaient là, avec leur professeur de lettres, pour rencontrer leur parrain et poser leurs questions :

  • une classe du collège Paul-Émile Victor, d'Azé dans l'académie de Nantes ;
  • une classe du collège Eugène Varlin, du Havre dans l'académie de Rouen.

école des écrivains - pau-langevin et élèvesLa ministre a ensuite répondu aux questions des élèves, curieux de savoir ce qu'elle lisait à leur âge, quel parcours elle avait eu, quelle place la lecture occupe dans sa vie d'aujourd'hui. Après avoir évoqué les contes et légendes du monde et son goût pour la littérature en lien avec l'Antiquité, elle a confié qu'être ministre n'était "pas un plan de carrière" : "vous n'avez pas envie d'être ministre, ça vous arrive un jour".

Pourquoi écrire ?

école des écrivains - pau-langevin et auteursÉlise Fontenaille et Hugo Boris, les écrivains parrains, se sont aussi prêtés au jeu des questions-réponses : pourquoi participer à l'opération ? comment ils écrivent ? quels écrivains leur ont donné envie d'écrire ? comment sont-ils devenus écrivains ? est-ce une vocation ? manquent-ils parfois d'inspiration ? ont-ils un autre métier ou vivent-ils de leurs livres ? Parmi les références des écrivains, on retrouve Maupassant, mais aussi Michel Tournier et Herman Melville. Hugo Boris a expliqué sa participation à "L'école des écrivains" aux élèves : "pour que vous soyez plus libres que vous ne l'êtes déjà.".

Les éditeurs ont aussi échangé avec les élèves. Ils ont rappelé que le seul critère pour publier un livre est sa qualité.

Retrouvez le lancement de l'édition 2012-2013 en vidéo

école des écrivains - groupe

 

Une classe, deux livres

Chaque classe travaille sur un roman de son parrain et un deuxième livre dit "classique" que l'auteur choisit.

Élise Fontenaille va travailler sur "Le soleil et la mort". Ils découvriront aussi "L'écume des jours" de Boris Vian.

Hugo Boris va s'appuyer sur "Le baiser dans la nuque" et fera découvrir à sa classe "Miss Harriet" de Guy de Maupassant.

En savoir plus
"À l'école des écrivains. Des mots partagés"

Partenaires

L'opération est soutenue par la Caisse des dépôts et la Maison des écrivains et de la littérature. 

Lectures pour les collégiens

Pour guider au mieux les enseignants, les parents et les élèves dans l'offre abondante de la littérature jeunesse, une sélection de lectures pour les collégiens recense quelque 500 titres de tous les genres : roman, théâtre, poésie, bande dessinée, etc. Elle a une ambition : développer le goût de lire et accompagner les programmes d'enseignement de lectures plus contemporaines.

Retrouvez aussi "À l'école des écrivains. Des mots partagés" sur education.gouv.fr

Mis à jour le 22 novembre 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent