Suivez-nous
Archives événements TICE

Opening up education : consultation publique

Jusqu'au 13 novembre 2012

La Commission européenne, direction générale éducation et culture, prépare une nouvelle initiative « Opening up Education » qui doit être lancée mi-2013. Son but est de développer l'usage des TICE et des ressources éducatives libres afin de moderniser les systèmes éducatifs et de formation par le biais de politiques éducatives innovantes. L'enquête examine de multiples questions (évaluation de l'enseignement, cadres de qualité et accès à des ressources libres de qualité, formation initiale et continue des enseignants, droit de la propriété intellectuelle et matériel éducatif en libre accès).

Déterminer les besoins d'actions de promotion des TICE

La Commission européenne a ouvert une consultation publique afin de déterminer les besoins d'actions de promotion de l'usage des TICE.

Les principaux acteurs de l'éducation et de la formation (particuliers, associations, organisations et parties intéressées) sont invités à y participer, avant le 13 novembre 2012 "Opening up Education - a proposal for a European Initiative to enhance education and skills development through new technologies"

Le questionnaire est en anglais, mais on peut y répondre en français

Le questionnaire interroge sur le bien-fondé d'une initiative européenne visant à promouvoir l'accès aux ressources libres et à établir à quel niveau de l'éducation ce soutien serait le plus bénéfique. A l'heure actuelle, en Europe, l'utilisation de ressources libres et d'une manière générale de ressources numériques sont très variables d'un État membre à l'autre.

Les thèmes de l'enquête

Freins et leviers

Parmi les freins et les leviers à une utilisation plus répandue quels sont ceux qui pourraient justifier une intervention européenne ? L'enquête propose d'évaluer le degré de pertinence de justifications parmi lesquelles:

  • La mise en place d'un cadre légal clair applicable à toute l'Europe qui encadrerait les problèmes de droits de la propriété intellectuelle, de copyright et d'édition,
  • L'absence de standards de qualité qui rend difficile l'identification de ressources fiables,
  • Le potentiel de ces ressources pour accroitre la motivation des élèves et lutter contre le décrochage scolaire,
  • La possibilité d'attirer des adultes ou apprenants ayant quitté le système scolaire ou éloignés des établissements d'enseignement,
  • La réduction du coût de l'éducation grâce à la possibilité de choix entre manuels scolaires et ressources libres,
  • L'ouverture à de nouvelles pratiques pédagogiques innovantes...

Des boites de dialogue invitent les participants à suggérer d'autres pistes de réflexion.

Actions proposées

L'enquête soumet à évaluation des actions proposées à l'échelon européen et regroupées en 4 priorités :

  • Accès, inclusion et équité,
  • Qualité, efficacité et internationalisation,
  • Enseignement, pratiques éducatives et évaluation,
  • Développement des politiques

Interventions à l'échelon européen

La dernière section de l'enquête concerne la proposition d'intervention à l'échelon européen plutôt qu'à celui des pays membres.

  • Ce choix va-t-il potentialiser les bénéfices de l'ouverture de l'éducation ?
  • Déclenchera-t-il des synergies en venant en complément d'actions existantes ou à venir dans les états membres ?
  • Une coopération avancée sera-t-elle nécessaire pour adapter cette initiative aux contextes locaux ?
  • La responsabilité de l'éducation incombant aux états membres, le domaine des ressources éducatives libres peut-il être abordé par la Commission Européenne ?
Mis à jour le 07 octobre 2013
Partager cet article