L'actualité d'éduscol

Transcription du clip "L'accompagnement personnalisé en 6e en classe entière et en groupe"

Voix off
L'accompagnement personnalisé en 6e s'adresse à tous les élèves deux heures par semaine. Il poursuit deux objectifs : en priorité consolider les acquis des élèves, mais aussi approfondir leurs connaissances. Il peut s'organiser selon deux modalités, en classe entière ou en petits groupes. La liaison entre l'école et le collège est renforcée pour personnaliser plus efficacement la prise en charge des élèves qui en ont le plus besoin.

Aurélie Pieterwas-Ziezo, professeure de lettres classiques
Vocabulaire, sur le dictionnaire plus particulièrement.

Dominique Chiaramonti, principal du collège Darius Milhaud de Sartrouville
Durant toutes les premières semaines de la rentrée, les professeurs consultent les compétences validées ou non validées au stade du palier 2. C'est un travail qui est bien sûr complémentaire de la détection quotidienne qui se fait sur les heures de cours.

Anne-Catherine Mourgue, professeure de lettres classiques
Grâce à ce diagnostic assez fin, j'arrive à percevoir les difficultés, mais aussi les progrès des élèves et à les valoriser. J'effectue avec eux également des entretiens d'explicitations des erreurs pour voir comment ils ont travaillé, comment ils ont effectué la tâche, ce qui leur a posé souci, et comment on peut remédier à tout ça. Pour gérer l'hétérogénéité des élèves, nous utilisons deux types de dispositifs. Soit nous travaillons en classe entière, soit nous travaillons en petits groupes.

Aurélie Pieterwas-Ziezo
Vous avez une série de mots à chercher dans le dictionnaire. Il y en a à qui je vais donner des aides, et il y en a d'autres qui vont se débrouiller avec leur dictionnaire. D'accord ?

Élève
Hmm... Marié.

Aurélie Pieterwas-Ziezo
Tout seul !
Viens Alexis, avec ça, vous allez y arriver, vous allez voir.

Anne-Catherine Mourgue
En classe entière, nous travaillons davantage par groupes, de manière à ce que les élèves puissent faire de l'écriture collaborative, du travail collaboratif. Et quand les élèves ont des difficultés, nous leur donnons des aides ponctuelles, soit pendant le cours, soit en amont, par anticipation, pour qu'ils puissent prévoir ces difficultés.

Aurélie Pieterwas-Ziezo
Non. Vous, vous êtes capable d'y arriver toute seule. Mohamed j'arrive, je vais voir Margot d'abord.
Vous avez écouté ce qu'il vous a dit ?

Élève
Non, vas-y.

Aurélie Pieterwas-Ziezo
Eh, vous êtes en groupe pour quoi ?

Élève 1
Redis ! Redis !

Élève 2
Paternité.

Élève 3
Oh merci !

Élève 4
Ah oui ! Paternité ! Merci !

Aurélie Pieterwas-Ziezo
J'ai mis quel sens à votre avis ? Le un, le deux, le trois, le quatre ? À votre...

Élève
Le un.

Aurélie Pieterwas-Ziezo
Exactement. Famille, familial, familier, familialement, et ensuite un synonyme. D'accord ?

Clément, élève de 6e
En classe entière on fait souvent tous les mêmes exercices, on passe souvent au tableau et on parle beaucoup à l'oral.

Aurélie Pieterwas-Ziezo
Les mots de la langue française, ils viennent d'où ?

Élève
Du grec et du latin.

Aurélie Pieterwas-Ziezo
Comment on écrit "grec" ?

Margot, élève de 6e
Ce qui me plaît, c'est qu'on travaille en groupe.

Clément
On peut se lever à notre guise pour aller voir le professeur et lui demander des conseils ou aller chercher des livres d'exercice et des dictionnaires s'il y a des mots qu'on comprend pas.

Anne-Catherine Mourgue
En travail en petit groupe, c'est très différent. Nous essayons de nous intéresser vraiment à chaque élève. J'utilise régulièrement le tableau numérique interactif pour faire de la relecture, de la réécriture avec les élèves. J'utilise également les tablettes numériques, les ordinateurs pour pouvoir personnaliser le travail que je donne aux élèves.

Anne-Catherine Mourgue
On va travailler pour essayer ensemble d'écrire une épopée. Qui est-ce qui peut me citer une épopée ? Saber ?

Saber
L'Iliade et L'Odyssée.

Anne-Catherine Mourgue
Alors L'Illiade et L'Odyssée, qui sont écrites par qui a priori ?

Saber
Homère.

Anne-Catherine Mourgue
Pour répondre au besoin des élèves, je varie les gestes professionnels afin de personnaliser au mieux mon enseignement. J'essaie de faire de la différenciation pédagogique, tout en motivant les élèves, mais aussi en favorisant le travail de groupe, un travail collaboratif.

Anne-Catherine Mourgue
Bon, je vous laisse travailler chacun sur vos ordinateurs, vous partagez vos idées, vous vous mettez d'accord sur une histoire.

Saber
Où ça se situe ? On mettrait au Moyen Âge.

Margot
Et Agapus la cherche.

Saber
En Grèce, Grèce antique.

Élève
"Qui était", t'as oublié un accent.

Margot
Agapus essaie de la sauver.

Saber
Il serait un paysan.

Élève
Ça fait plein d'aventures et tout.

Élève
Il aime une reine !

Saber
Il aime la princesse.

Anne-Catherine Mourgue
Si le premier jet est fini, vous me le récupérez sur clef, vous venez me le mettre sur mon ordinateur et on regarde ça au tableau.

Élève
Un jour, la fille du roi a disparu. Toute la ville était au courant de la disparition de la princesse Élisabeth.

Anne-Catherine Mourgue
Vous allez nous dire au début, les premières phrases, ce qui vous semble bien, ce qui vous semble pas bien dans l'histoire.

Saber
Il y a des fautes déjà.

Anne-Catherine Mourgue
Alors il y a quelques fautes d'orthographe effectivement, il y en a dans tout le texte.

Saber
Faudrait remodeler les verbes "était" et "avait" parce qu'il y a beaucoup de répétitions.

Anne-Catherine Mourgue
Je prends le temps du dialogue, du partage, on confronte les idées, on travaille ensemble, on réécrit, on relit, donc c'est un travail très différent qui permet aux élèves de faire des erreurs, de prendre la parole, puisqu'on est peu nombreux, et qui permet un travail aussi sur la confiance en soi, sur l'image de soi, qui me paraît très importante pour ces élèves-là.

Margot
Nos professeurs nous donnent des exercices adaptés à nos difficultés.

Anne-Catherine Mourgue
Essayez de ponctuer, de modifier un peu.

Élève
Regarde, "Il était une fois une ville qui s'appelait Athènes". Point.

Margot
On s'aide déjà entre groupes et notre prof nous réexplique quand on n'a pas compris les phrases et elle les reformule.

Clément
Le professeur il s'assoit à côté de nous pour nous expliquer et pour nous donner des aides si on a du mal.

Anne-Catherine Mourgue
J'évalue les progrès des élèves en faisant des évaluations par compétence, qui évaluent évidemment la maîtrise de la langue, vu que je suis prof de lettre, mais aussi la culture humaniste, l'initiative et l'autonomie.

Dominique Chiaramonti
Cette nouvelle façon de travailler permet d'apporter un cadre plus apaisant aux élèves. Le fait d'être en petits groupes leur permet d'oser, de confronter leurs idées avec leurs camarades, de lever la main tout simplement.

Mis à jour le 26 juillet 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent