Usage des manuels numériques via l'ENT

Évaluation de la seconde année d'expérimentation

Afin d'évaluer l'expérimentation Manuels numériques via l'ENT, le ministère a commandé une étude sur deux ans à un cabinet extérieur (Klee Group). Cette étude a été menée sur les années scolaires 2009-2010 et 2010-2011.

Le dispositif d'évaluation de la deuxième année d'expérimentation

Ce dispositif a regroupé pour la deuxième année d'expérimentation :

  • l'analyse des résultats de trois sondages (enseignant, élève et parent) ;
  • les interviews réalisées dans un panel de douze collèges auprès des équipes de direction, des équipes disciplinaires des collèges, d'élèves et de parents d'élève ;
  • les interviews auprès de représentants des conseils généraux, d'éditeurs scolaires et de CTICE ;
  • les statistiques de connexion aux manuels numériques.

Les premières observations

Les manuels numériques ont pu être expérimentés dans la plupart des collèges, malgré un contexte de mise en place toujours difficile et des rythmes différents d'un collège à l'autre.

75% de l'ensemble des enseignants concernés déclarent utiliser leurs manuels numériques en classe au moins une fois par mois, dont 64% au moins une fois par semaine.  Ils sont également 65% à déclarer utiliser régulièrement ou occasionnellement leurs manuels numériques en préparation de cours, réalisée le plus souvent à domicile.

Les moyens en équipements et infrastructures des collèges de l'expérimentation sont bien adaptés à l'utilisation collective des manuels numériques mais encore insuffisants pour envisager une utilisation individuelle par les élèves plus régulière.
Cette deuxième évaluation a permis d'observer une adaptation progressive des configurations des salles de classe en fonction de l'expérience acquise depuis deux ans.

Les enseignants ont porté une attention plus forte à la qualité des manuels numériques pour les choisir et aux engagements des éditeurs, même si les contraintes budgétaires restent fortes et que les manuels numériques sont acquis sous forme de licences individuelles, en plus des manuels papier.

La deuxième année d'expérimentation a par contre été marquée par un nombre beaucoup plus important de dysfonctionnements techniques que durant la première année, au démarrage puis pendant toute l'année scolaire, avec des causes multiples et qui ont porté autant sur les versions en ligne des manuels numériques que sur les versions locales délivrées en plus aux enseignants.

La fréquence d'utilisation des manuels numériques constatée a été globalement plus faible que la première année, notamment en 5e, mais est restée régulière pour une part importante des enseignants.
L'utilisation individuelle du manuel numérique par les élèves pendant et en dehors de la classe est restée faible malgré une évolution sensible de l'utilisation à domicile.

Cette deuxième année confirme les résultats positifs de l'expérimentation sur l'allégement du cartable des élèves déjà observés la première année, résultats ressentis à la fois par les enseignants, les élèves et les parents d'élèves.
Néanmoins, une part des élèves reste toujours très attachée au manuel papier, les incitant ainsi à le transporter entre leurs domiciles et le collège.

Les apports du manuel numérique en matière d'innovation pédagogique sont restés, comme durant la première année, assez limités. Ils sont limités en partie par le peu d'évolutions observées au niveau des manuels numériques disponibles cette année et le sentiment des enseignants que les fonctionnalités proposées n'apportent qu'une valeur ajoutée limitée comparée à leurs anciennes pratiques.

Certains manuels proposent ainsi des ressources additionnelles plus nombreuses (enrichissements) et des fonctionnalités avancées correspondant en partie aux besoins exprimés par les enseignants durant la première année d'expérimentation : des activités interactives à destination des élèves, des possibilités de personnalisation des manuels par l'enseignant, des possibilités de mutualisation.

Enfin, le manuel numérique semble continuer à jouer un rôle important au niveau du développement du numérique au collège. Combiné avec les équipements de vidéo-projection d'une part et le déploiement des ENT d'autre part, il contribue à inciter les enseignants les moins familiers du numérique à l'utiliser, en proposant des fonctionnalités et des ressources certes souvent limitées mais assez simples à utiliser.

Les résultats de l'évaluation pour l'année 2010-2011 

Consulter les résultats de l'évaluation pour la première année d'expérimentation (2009-2010)

Mis à jour le 29 octobre 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent