Tablettes tactiles

Des pistes d'utilisation pédagogique intéressantes

Une tablette qui cherche sa place dans le numérique éducatif

Conçue au départ pour un usage personnel (comme pour le téléphone portable), la tablette tactile fait l'objet de nombreuses expérimentations en cours à l'école qui cherchent à en exploiter le caractère innovant. Dans la majorité des cas, un jeu de tablettes vient s'ajouter aux solutions de classes mobiles de notebook, permettant ainsi d'apprécier les avantages comparatifs des unes et des autres. Ou bien, il s'agit de comparer l'utilisation de ces nouveaux équipements mobiles avec l'utilisation des salles informatiques pour les travaux individuels des élèves. Plus rapides au démarrage, plus autonomes et plus légères, on attend qu'elles favorisent une mise en œuvre plus souple du numérique dans la séquence de cours.

D'ores et déjà, des expérimentations en maternelle et dans le premier degré font apparaître des usages nouveaux en particulier grâce aux écrans tactiles. Dans le second degré, des utilisations pédagogiques très pertinentes se développent autour de la lecture et de l'écriture, même si ces apprentissages peuvent aussi être réalisés avec des classes mobiles de notebooks. Ces expérimentations sont récentes et le temps est encore à la découverte des usages, des ressources disponibles et des conditions générales d'utilisation, en particulier via l'ENT.

 

 

Dans le premier degré, une expérience au Puy-en-Velay

L'entrée choisie est résolument pédagogique : celle du socle commun et des compétences et de connaissances à acquérir à l'issue des deux paliers qui concernent l'école primaire (palier 1 : fin de CE1 ; palier 2 : fin de CM2).
La question posée est de savoir si l'utilisation de la tablette tactile permet d'acquérir des compétences ? Trois domaines d'investigation sont choisis : la maîtrise de la langue, les mathématiques et l'enseignement des langues vivantes.
Les pistes de travail sont les suivantes : création de son propre répertoire orthographique ; création de sa propre encyclopédie du savoir (exprimer les résultats d'une recherche en utilisant un vocabulaire scientifique), calcul mental, création d'albums à compter, mais aussi création d'applications à la demande des enseignants (constellations du dé, des doigts de la main, collections ordonnées, écritures chiffrées, écritures en lettres).
Pour la maternelle en particulier, création puis découverte par les élèves d'un ou plusieurs univers virtuels proches de l'environnement de l'enfant, création de récits interactifs ; à partir de vidéos en anglais créées par le groupe départemental langues vivantes, réalisation d'un outil interactif d'apprentissage où on peut s'enregistrer, écrire et réécrire mais aussi échanger entre élèves ou avec l'enseignant ( possibilité d'échanger de fichiers entre tablettes en Bluetooth ou en Wifi)
L'expérience est conduite en partenariat avec la ville du Puy-en-Velay, l 'inspection académique, des enseignants en poste, des conseillers pédagogiques et des partenaires du secteur privé.


Dans le second degré, expérimentation dans l'académie de Grenoble

D'emblée des hypothèses formulées sont que l'arrivée de la tablette représente une révolution du statut de l'écrit (et du livre), qu'elle va donner accès aux savoirs modifiés et à des ressources multiples. Par son interface simplifiée il y aura moins de perte de temps, on évitera la complexité de l'architecture réseau, on bénéficiera de la proximité des outils quotidiens des élèves.
La question posée est de savoir si la tablette est un facilitateur d'apprentissage (apprendre avec les TICE, lire plus et mieux, créer et produire documents, ...) ?
Le pilotage est assuré par le secrétaire général adjoint de l'académie, le conseiller Tice et deux chargés de mission, le CRDP, un chef d'établissement, la Dgesco, cinq IA-IPR (Histoire-Géographie, Mathématiques, EPS, STI, SVT et Lettres, et le CERIAG (DSI). Le choix des établissements est de présenter des situations variées : le lycée d'Alberville (les sportifs de haut niveau), des BTS, un lycée très équipé avec une forte pratique Tice, une établissement où il n'y a pas de pratique très avancée, des collèges avec des élèves dyslexiques, des établissements primaires.
Une évaluation sera publiée en 2012.

Tablettes tactiles : les ardoises numériques de demain ?

Consulter le dossier Tablette tactile et enseignement

Mis à jour le 14 février 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent