Usage des manuels numériques via l'ENT

Transcription de la vidéo « Une recherche en salle multimédia avec le manuel numérique - Français »

Professeur : je vous explique les consignes maintenant et ensuite vous allez passer sur les machines, sur les postes, et remplir en suivant très soigneusement les consignes, la fiche de travail qui est prête. On va aller sur le manuel numérique, et vous aurez un certain nombre de pages et de données à brasser.
Une élève : une fois qu’on est sur le sommaire, on tourne les pages jusqu’à arriver à Ulysse dans l’Odyssée.
Professeur : oui.
Une élève : on clique dessus et on y est.
Professeur : d’accord. Donc on obtient la page 147 ainsi. Très bien.

Véronique Zaercher-Kech, IPR de lettres : alors il est vrai qu’au sein de la séance les ressources vont être plus variées. L’enseignant les aura à sa disposition de façon plus facile. Je crois qu’il faut souligner la clarté, la meilleure visibilité aussi, des documents. C’est important pour les élèves.

Une élève : pour voir en plus grand le paratexte, on clique dessus, c’est ça le zoom. Y’a l’introduction.
Professeur : par exemple.
Une élève : et une image.

Professeur : l’intérêt du manuel numérique dans ce type de démarche c’est que ça permet aux élèves d’avancer à leur rythme, d’être face à un outil informatique qui permet un certain nombre de liens, de brasser aussi l’intégralité de ce chapitre et de pouvoir faire des retours en arrière de manière assez constructive.

Véronique Zaercher-Kech, IPR de lettres : alors il est vrai que quand on voit la motivation des élèves et la forte participation de ceux-ci c’est vrai que la place de l’enseignant a sans doute quelque peu changé. C’est-à-dire que là il y a à gérer davantage la prise de parole. Ça peut même être un petit peu compliqué, quand tout le monde veut participer, veut intervenir. En même temps, par rapport aux ressources, c’est vrai que l’enseignant doit lui-même peut-être davantage sélectionner, davantage préparer en amont pour vraiment utiliser les ressources utiles.

Professeur : est-ce que vous avez une information là dans le paratexte ? Essayez de retrouver dans l’extrait ici (elle le montre du doigt), rencontre avec Nausicaa

Blandine Hombourger, professeur de lettres : alors la particularité de cette situation permet vraiment une individualisation du savoir, ça c’est vraiment une des données primordiales surtout pour un élève de sixième. Alors le manuel numérique permet vraiment, normalement, une interaction directe. Le manuel numérique demeure facile d’accès, on l’a constaté, on peut le constater à chaque usage. Ils n’ont pas peur de l’outil informatique. Aller feuilleter c’est très intuitif, pour eux rechercher une information dans un manuel numérique s’il y a un lien caché derrière un document, tout naturellement ils le trouveront. Mais c’est vrai que, on garde encore en tant que professeur de lettres, un attachement tout particulier à l’objet papier. Donc il faut bien faire un distinguo entre le livre, l’objet livre : découverte, lecture, plaisir, et, le manuel scolaire qui reste quand même un outil de travail pour nos élèves.

Véronique Zaercher-Kech, IPR de lettres : à l’issue de cette année d’expérimentation, on peut considérer que le résultat est particulièrement encourageant et même positif. Les enseignants qui avaient peut-être quelques réticences à utiliser le manuel numérique maintenant l’utilisent presque couramment. Ils se sont vraiment appropriés l’outil et on voit dans les usages vraiment des pratiques intéressantes.


Manuels numériques via l’ENT.

Nous remercions pour leur accueil lors du tournage de juin 2010 : Elisabeth Laurent, principale du collège Jacques Callot de Neuves-Maisons, Claude Schmitt, principal-adjoint du collège Jacques Callot de Neuves-Maisons, Blandine Hombourger, professeur de lettres et les élèves de sa classe de sixième.

Merci à Véronique ZaerCher-Keck, IPR de lettres.

  • Production : Men Dgesco.
  • Production exécutive : CRDP de Lorraine.
  • Réalisation (image/son) : CRDP de Lorraine et CRDP d’Alsace.
  • Interprétation LSF et codage LPC : Institut des Sourds de la Malgrange (54).
  • Transcript et sous-titres : Atalan.

Copyright MEN 2010

Mis à jour le 08 juin 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent