L'actualité d'éduscol

Transcription du clip "Évaluer sans note"

Voix off : Depuis 2005, la loi autorise les équipes pédagogiques à mettre en place des expérimentations au sein de leur établissement. Par exemple, en choisissant des modes innovants d'évaluation des élèves. Dans l'académie d'Amiens, un collège a choisi d'évaluer les acquis des élèves sans utiliser la notation chiffrée.

Grégory Michel, enseignant de français : L'évaluation par compétences s'est mise en place à cause d'une réflexion d'enseignants : "Comment je fais pour lutter contre les mauvaises notes de mes élèves ?" Et c'est vrai que lorsque l'on donne un 8/20, un 9/20 à un élève, il est difficile de pointer ce qui va dans la copie, parce que l'élève souvent est découragé.

Voix off : Depuis 4ans, au collège Aristide Briand, à Chaulnes, les enseignants utilisent des outils sur-mesure pour déterminer quelles compétences les élèves maîtrisent. Ce système favorise l'implication et l'autonomie des élèves en classe. Ils développent une plus grande estime d'eux-mêmes et travaillent plus facilement en équipe.

Grégory Michel : Je mets un point d'honneur, en fait, lorsque l'on est en classe, à ce que les élèves sortent de la classe en ayant à l'esprit la compétence qui a été travaillée. À la fin de la séquence, qui dure à peu près deux-trois semaines, on fait la liste avec les élèves des compétences qui ont été travaillées en classe et on les prépare pour le futur devoir. Lorsque le devoir arrive, les élèves, face à leur devoir, savent quelles sont les compétences qui sont évaluées.

Voix off : Les équipes pédagogiques s'appuient sur le livret personnel de compétences pour mettre en œuvre des pratiques innovantes d'évaluation, qui prennent en compte l'acquisition de compétences.

Grégory Michel : Lorsque l'évaluation est corrigée, je rends, justement, le devoir. Deux points verts, c'est la validation, un point vert c'est en cours en validation, et tout ce qui est rouge, ça sera des compétences qui n'ont pas été validées.

Grégory Michel, en classe : Je vous rends vos évaluation sur la mission 4.

Grégory Michel : Lorsque les élèves obtiennent leurs résultats, ils ont deux choses à faire : la première c'est de le reporter sur la grille de compétence qui est à la fin du cahier, et de reporter aussi leur résultat sur un tableau qui est affiché dans la classe, et ce tableau fait la somme des compétences validées.

Lucille, élève de 6e : Si il nous manque des pastilles, on peut se dire que la prochaine fois on les aura, que comparé aux notes, on aurait pas pu se rattraper pareil. Ou voir notre différence de niveau d'un jour à un autre ou d'une évaluation à une autre.

Stéphanie Naillon, principale : En termes de résultats scolaires, les élèves progressent, c'est incontestable. On sent à travers cette évaluation par compétences un impact sur le goût de l'apprentissage, dans la mesure où l'élève est acteur de sa formation, puisque il sait où il en est quand il valide ses compétences ou, quand des compétences ne sont pas validées, l'élève sait sur quoi il va devoir retravailler.
Nous constatons également en termes de vie scolaire, une amélioration d'un point de vue comportemental. L'évaluation par compétence a un impact positif, dans la mesure où les élèves, même s'ils sont en difficulté, ils n'ont pas le système de la mauvaise note, où ça peut être un élément perturbateur pour l'élève. Nous avons moins d'exclusions de cours, nous avons moins d'heures de retenue, moins d'heures de colle, et c'est un aspect positif au-delà de l'aspect "résultats scolaires".

Séquence en classe
Professeur
: Samantha, je t'écoute !
Samantha : Il est dédié au dauphin.

Voix off : Pour les parents, c'est aussi un moyen d'y voir plus clair dans la progression de leur enfant.

Suite de la séquence en classe
Samantha
: Le fils de Louis XIV.

Grégory Michel : Les parents ont la possibilité, grâce à ce travail par compétences, d'avoir une implication plus directe sur la scolarité de leurs enfants, dans la mesure où, contrairement à une bonne ou une mauvaise note, là, ils peuvent vraiment savoir quelle compétence a été travaillée. Si la compétence était de savoir "je sais définir une fable" et qu'elle n'a pas été validée, ils peuvent retravailler précisément cette compétence-la à la maison.

Voix off : Dans toutes les académies, des établissements mettent en place des expérimentations, qui portent aussi bien sur l'évaluation des élèves que sur l'enseignement des disciplines ou l'organisation pédagogique de la classe, de l'école ou de l'établissement. Ces expérimentations sont évaluées chaque année.

Mis à jour le 30 mai 2011
Partager cet article
fermer suivant précédent