Greta en ligne 17 février 2011 - n°106

Amener les travailleurs handicapés à s'intéresser à la validation des acquis de l'expérience

Le réseau des Greta de Midi-Pyrénées, précisément le Cafoc de Toulouse, a été retenu sur un appel d'offre d'Unifaf* concernant les travailleurs handicapés en ESAT**. L'Opca souhaitait, par une « Action Prioritaire Régionale », favoriser un dispositif de valorisation des compétences, inciter les travailleurs handicapés à entrer dans la démarche et les accompagner tout au long de leur parcours.

La position de l'Education nationale en faveur des travailleurs handicapés

L'action du Cafoc de Toulouse s'inscrit pleinement dans l'implication des Greta en faveur des travailleurs handicapés, conformément aux dispositions ouvertes par le décret de 2009 sur la formation, la reconnaissance et la validation des acquis des personnes handicapées. Il ne s'agit pas de créer un système spécifique de validation pour ces personnes mais bien de favoriser l'accès aux dispositifs existants, dits de « droit commun », en les adaptant par la création de ressources et d'outils favorisant la mise en œuvre.

Une méthode du Cafoc de Toulouse : sensibiliser les travailleurs handicapés en s'appuyant sur leur vécu

Plusieurs journées de formation sont proposées aux travailleurs handicapés. Il s'agit avant tout de les mettre en situation de s'exprimer sur leur métier, de formaliser un descriptif d'activité et d'en déduire une compétence. Ensuite ils bénéficient d'une information sur les possibilités ouvertes par la loi concernant la reconnaissance et la validation des acquis de l'expérience. En même temps qu'il cherche à rassurer les personnes et à les accompagner, le dispositif s'attache à développer une prise de conscience de la nécessité de s'impliquer dans la démarche. Les moniteurs et services de formation des ESAT ont été invités à participer aux journées de formation.

Le dispositif prévoit également une évaluation des effets de la formation sur les pratiques professionnelles, le recueil des ressentis, l'expression des situations résolues, l'analyse des points de blocage, les points à approfondir.

Les premiers enseignements

Cette Action Prioritaire Régionale a d'abord démontré à notre partenaire l'intérêt réel des personnes handicapées à aller vers la reconnaissance professionnelle.

Au delà, plusieurs points d'alerte ont été mis en évidence.

- La collaboration indispensable des moniteurs pour accompagner les personnes dans leur démarche (explicitation du contexte de travail, détermination des aptitudes et des potentiels du public visé, co-construction des étapes du parcours avec chaque travailleur)
- Le besoin de formation des moniteurs aux concepts et principes d'action de l'organisation "apprenante" ;
- La valeur de l'exemple : le fait que d'autres personnes handicapées aient déjà réalisé des dossiers de validation (dossiers communiqués de façon anonymée) rassure les candidats, notamment lorsqu'ils voient que des photos peuvent être utilisées à la place de l'écrit, à l'égard duquel ils sont mal à l'aise ;
- La globalité du processus de professionnalisation : nécessité de prendre en compte, dans la démarche, les portefeuilles de compétences, déjà utilisés dans certains ESAT, et de mettre la démarche en perspective avec les référentiels métiers et compétences et avec la formation ;
- Le besoin de certifications intermédiaires aux CAP pour entretenir la motivation du travailleur et faire évoluer le regard des établissements sur la qualification ;
- La nécessité de tenir compte du niveau de départ de chaque personne, de sa vitesse d'apprentissage, de son environnement de travail ;
- Le rôle du collectif dans une démarche individuelle de valorisation des compétences. La création de situations pédagogiques où les personnes recherchent et trouvent ensemble la solution à une étude de cas contribue à la responsabilisation. L'entraide permet à chacun de progresser dans sa démarche individuelle. La personne handicapée, par modestie ou parce qu'elle a perdu confiance en elle, a tendance à se sous estimer. Le regard des autres lui renvoie du positif et l'éclaire sur des compétences auxquelles, spontanément, elle ne pense pas.


* Fonds d'assurance formation de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif.
**Etablissement et service d'aide par le travail

 Contact

 

Mis à jour le 17 février 2011
Partager cet article
fermer suivant précédent