L'actualité d'éduscol

Un plan pour les sciences et technologies

Le 31 janvier 2011, le ministre chargé de l'éducation lance un plan pour les sciences et les technologies à l'École. Ce plan se fixe trois objectifs principaux : prévenir l'innumérisme, développer le goût des sciences et des technologies et encourager les vocations pour les carrières scientifiques et techniques.

À noter

La culture scientifique et technologique est inscrite dans le socle commun. En complément des enseignements, des actions éducatives, construites en partenariat avec des acteurs du monde scientifique et technologique, permettent aux élèves d'enrichir leur culture scientifique.

À l'école primaire : prévenir l'innumérisme 
Au collège : développer le goût des sciences et technologies 
Au lycée : encourager les vocations pour les carrières scientifiques

À l'école primaire : prévenir l'innumérisme

La prévention de l'innumérisme repose sur 3 actions :

  • l'acquisition des automatismes, outils de la compréhension ;
  • la réflexion guidée par l'enseignant pour résoudre des problèmes ;
  • le développement du goût du calcul et du plaisir de la recherche.

En mathématiques, les élèves doivent acquérir les compétences de base et des automatismes. Ces compétences sont inscrites dans les programmes d'enseignement. Les progressions annuelles rythment le travail des enseignants et des élèves. À chaque palier du socle, si un élève éprouve des difficultés, il doit recevoir les aides nécessaires, comme c'est le cas en français. La brochure « Le nombre au cycle 2 » propose des ressources pour faire la classe.

En sciences, deux objectifs guident le travail des enseignants :

  • généralisation de la démarche d'investigation à toutes les classes avec une priorité au cycle 3 ;
  • acquisition par tous les élèves de la maîtrise des connaissances scientifiques prévues dans les programmes.

La main à la pâte propose des ressources pédagogiques sur un site dédié et un accompagnement des enseignants par des scientifiques. Les actions conduites avec l'Académie des sciences sont poursuivies et amplifiées : centres-ressources de La main à la pâte, accompagnement des enseignants par des scientifiques, etc.

Des progressions annuelles pour l'enseignement des sciences au cycle 3 seront publiées en juin 2011.

Au collège : développer le goût des sciences et technologies

Le plan invite chaque collège à construire et développer un projet collectif de sciences et technologies. Les projets peuvent s'appuyer sur un partenariat avec des acteurs du monde scientifique et technologique : laboratoires, organismes de recherche, entreprises, musées, associations, etc.

S'inspirer d'exemples réussis

Plusieurs dispositifs peuvent être développés en classe.

Course en Cours propose aux élèves et à leurs enseignants une démarche collective et transversale pour concevoir, fabriquer et promouvoir une mini voiture de course. Ce projet innovant vise à susciter des vocations pour les filières scientifiques et technologiques d'excellence. En 2010-2011, 220 collèges et 6000 collégiens participent à cette opération.

Depuis 2008, la fondation C.Génial engage des actions dans les établissements scolaires pour dynamiser la relation entre les jeunes et les sciences. Le concours C.Génial permet ainsi à tous les collégiens volontaires de présenter un projet innovant, réalisé en partenariat avec le monde de la recherche et de l'entreprise. Lors de la dernière édition du concours, 136 projets répartis sur 24 académies ont été présentés. Le ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative et la fondation C.Génial ont souhaité formaliser leur partenariat en signant une convention cadre.

Mettre en place un enseignement intégré de science et technologie (EIST)

L'EIST offre aux élèves de 6e la possibilité de mener à bien une démarche d'investigation, caractéristique de l'enseignement scientifique. Cette démarche est déjà mise en œuvre à l'école primaire. L'élève expérimente, se documente, formule des hypothèses et des conclusions, à partir de questions précises.

L'EIST constitue un autre modèle d'enseignement des sciences et propose un cheminement original et motivant, dans le respect des objectifs et des programmes nationaux.

Cet enseignement conjoint de 3 disciplines, sciences de la vie et de la Terre, physique-chimie et technologie, favorise le décloisonnement disciplinaire. Il met en avant la cohérence de la science. À la rentrée 2010, plus de 50 collèges de 21 académies le proposent.

Au lycée : encourager les vocations pour les carrières scientifiques

Pour encourager les vocations, les équipes pédagogiques et éducatives des lycées doivent aider les élèves, notamment les jeunes filles, à mieux connaître les filières et les métiers scientifiques et technologiques. Les établissements peuvent aussi développer des pôles de culture scientifique et technologique.

Réforme du lycée général et technologique

La réforme introduit plusieurs changements dans l'enseignement des sciences et technologies.

En seconde, les élèves se familiarisent avec la démarche scientifique et technologique. Ils ont la possibilité de choisir, en plus des enseignements scientifiques du tronc commun obligatoire, un enseignement d'exploration scientifique et technologique :

  • "méthodes et pratiques scientifiques" ;
  • "sciences de l'ingénieur" ;
  • "création et innovation technologique" ;
  • "biotechnologies" ;
  • "sciences et laboratoire".

Près de 2 élèves sur 3 ont choisi au moins un de ces enseignements à la rentrée 2010.

En série scientifique, l'approche des sciences est graduelle : les disciplines scientifiques prennent un poids croissant. En terminale, les élèves consolident leurs connaissances pour préparer des études supérieures.

En séries technologiques industrielles et de laboratoire, les élèves suivent des enseignements technologiques communs. Le champ couvert par les sciences expérimentales est élargi.

Promouvoir les sciences et les technologies auprès des filles

Les filles sont sous-représentées dans les études et carrières scientifiques. Pour mieux leur faire connaître ces filières et leurs débouchés, les équipes pédagogiques peuvent s'appuyer sur le site de l'Onisep, "Sur le chemin de la mixité".

Le ministère chargé de l'éducation nationale a décidé de renforcer ses partenariats avec des acteurs qui œuvrent en faveur de la mixité dans le monde scientifique et technologique.

Mis à jour le 16 août 2011
Partager cet article
fermer suivant précédent