Séminaire « Rénovation de la voie technologique »

La réforme de la voie STI2D: principes de la formation des professeurs

Dominique Taraud, Michel Rage
Supports de présentation

Le contenu de cette intervention est disponible sous la forme du diaporama présenté en séance.
Le texte ci-dessous constitue une alternative au diaporama original.

Diaporama de D Taraud et M Rage au format Powerpoint
Diaporama de D Taraud et M Rage au format Impress

Les objectifs

  • Former la totalité des enseignants STI intervenant sur les cycles terminaux des bacs STI actuels
  • Former en priorité aux compétences du tronc commun, qui devront être abordées d'une manière transversale et équilibrée et s'appuyer sur tous les champs techniques
  • Proposer un plan de formation réparti sur 3 ans maxi, la priorité étant donnée aux enseignants susceptibles d'enseigner en classe de première dès la rentrée 2011.

La stratégie globale

  • Accompagner la formation des enseignants aux niveaux :
    • de la stratégie pédagogique (assuré par les corps d'inspection)
    • des compétences professionnelles associées aux enseignements :
      • du l'enseignement transversal
      • de l'enseignement de spécialité (approfondissement)
  • Favoriser le travail collectif, collaboratif ainsi que les formations locales.

Le contexte général

Une articulation générale de la formation sur 3 niveaux

  • national : mise à disposition de contenus validés à partir de la plate forme Pairform@nce adaptée
  • académique : organisation du plan de formation et régulation à partir d'un enseignement collectif présentiel et
  • à distance local : mise en œuvre et suivi de formations locales collectives.

Le niveau national

Formalisation de parcours et de modules de formation, caractérisés par :

  • leurs objectifs de formation (compétences professionnelles)
  • les apports théoriques associés
  • les contenus de formation proposés par des formateurs - concepteurs nationaux
  • les contraintes d'antériorité entre parcours et modules
  • les éléments de validation attendus
  • la durée moyenne de formation (cible formateur).

Le niveau académique

  • Mise à disposition des enseignants de parcours de formation types, constitués de modules de formation associés ou indépendants (à partir de la plate forme Pairform@nce ou d'une autre solution)
  • Formations collectives locales en présentiel (déplacement du formateur)
  • Suivi à distance (en ligne ou téléphone) des travaux des équipes locales (besoin de planifcation des formations)
  • Possibilités d'activités à distance et dans des centres ressources pédagogiques
  • Mise en place d'un groupe de formateurs académiques.

Le niveau local

Définition du niveau local

  • EPLE : nombre suffisant d'enseignants
  • Bassin (district, agglo, etc.) : plusieurs EPLE d'un même territoire minimisant les déplacements.

Type de formation

  • collective : en équipe pluridisciplinaires d'un nombre réduit d'enseignants associés sur des plages horaires de travail collectif à partir de parcours de formation identifiés
  • compagnonnage : travail collaboratif entre pairs compétents dans des champs complémentaires
  • autoformation : possibilité de travaux personnels à partir des modules en ligne.

Les besoins en formation

3 niveaux de formation identifiés : légère, standard, intensive selon les formations initiales et les parcours professionnels de chaque enseignant

  • des compétences professionnelles à atteindre identiques pour tous, conçus par rapport à une durée cible adaptable à chaque personne
  • une adaptation locale et individuelle des parcours de formation, permettant la flexibilité des durées d'enseignement
  • un positionnement initial, issu d'un dialogue entre chaque enseignant, sa hiérarchie pédagogique et de la DRH académique.

L'ingénierie de formation

  • Une plate forme d'enseignement à distance académique (Pairform@nce ou autre), administrée par un personnel identifié et stable
  • Un corps de formateurs académiques (détachés en surnombre ou enseignants en poste) assurant les formations résentielles locales, le suivi à distance de formations collectives et, éventuellement, le fonctionnement de centres de ressources pédagogiques
  • Un accompagnement et un suivi local assuré par le chef de travaux.

Les contenus de la formation

  • Objectifs et horaires cibles définis par l'inspection générale
  • Contenus définis par des équipes de formateurs-concepteur académiques réunis en collège national (pilotage commun DGESCO et IGEN)
  • Charte des productions : charte graphique, contraintes réglementaires, contraintes de mises en ligne(pilotage commun DGESCO et IGEN)
  • Validation de l'IGEN avant publication début janvier 2011.

La validation de la formation

  • l'acquisition, même collective, de compétences professionnelles doit donner lieu à la production d'outils de formation adaptés aux enseignements de STI2D
  • les formateurs et les IA IPR pourront évaluer ces productions, les valider et les mutualiser sur des sites académiques et/ou nationaux.

Les formateurs en académie

  • Les formateurs académiques sont des enseignants chevronnés, retenus pour leurs compétences technologiques, pédagogiques et humaines (animation d'un public adulte)
  • Lorsqu'il est possible de nommer un professeur TZR en surnombre dans leurs établissements pour les remplacer (directement ou par un transfert interne entre professeurs), ils peuvent être détachés à temps partiel pour assurer les formations sur leur temps de service normal.

Des enjeux fondamentaux

  • Réussir la réforme de la voie STI2D :
    • implification des structures
    • amélioration de la lisibilité
    • meilleure préparation des élèves aux enseignements supérieurs
    • augmentation des flux d'élèves et des sites de formation
  • Investir de nouveaux modes de formation :
    • intégration du numérique
    • initiation aux formes d'elearning.

Des « ouvertures » disciplinaires multiples

  • Intégration des disciplines technologiques, socle d'appui des compétences professionnelles à venir
  • Unicité de formation et de compétences, renforçant l'image et la lisibilité de la discipline
  • Obligation réglementaire ou « morale » de collaborer efficacement avec d'autres disciplines: scientifiques (physique chimie et Mathématiques, langues vivantes et toutes les autres
  • Dimension qu'il conviendrait d'intégrer aussi dans chaque plan de formation académique.

Séminaire du 15 et 16 septembre 2010
Programme national de pilotage

Mis à jour le 15 octobre 2010
Partager cet article
fermer suivant précédent