Séminaire « Le livret personnel de compétences au collège »

Un exemple de début de mise en oeuvre du socle commun dans un collège RRS APV

Stratégies de pilotage
Thierry Quétier, principal du collège Camille Corot de Chelles, académie de Créteil
Supports de présentation

Le contenu de cette intervention est disponible sous la forme du diaporama présenté en séance.
Le texte ci-dessous constitue une alternative au diaporama original.

Diaporama de Thierry Quétier au format Powerpoint
Diaporama de Thierry Quétier au format Impress

  • 460 élèves, 50% CSP défavorisés
  • 35 enseignants, moyenne d’âge de 32 ans
  • 50 % des professeurs sont dans l’établissement depuis moins de 2 ans
  • Une CPE bien implantée dans l’établissement mais une équipe vie scolaire avec un fort taux de rotation
  • Une équipe de direction qui termine sa 3e année dans l’établissement

Les leviers

  • la culture pédagogique de l’établissement (les pratiques du travail en équipe en démarche de projet : les IDD, les projets innovants, l’accompagnement éducatif: journal, photographie, step...)
  • la demande des élèves de comprendre ce qu’ils font, ce pourquoi ils le font et comment ils avancent dans ce qu’ils font. Les pratiques de l’utilisation de GIBII par les élèves font qu’ils sont demandeurs de validation de compétences
  • les outils facilitant la mise en oeuvre (GIBIC, A2, Evaluation maîtrise de la langue en 6e)

Les freins

  • le temps vécu comme contrainte : le socle comme un travail en plus
  • les pratiques routinières (modèle de transmission des savoirs déductif et descendant éloigné de la logique de compétences)
  • une représentation prégnante : l’abandon d’exigence de connaissances au profit de savoir faire instrumentaux coupés des contenus (le socle comme un renoncement)
  • le cloisonnement disciplinaire

Les actions de l’équipe de direction

Un contrat d’objectifs qui est élaboré par la communauté scolaire et qui s’appuie sur le socle

  1. Conduire chaque élève à la maîtrise des compétences du socle commun d’une manière générale et en particulier la maîtrise de la langue française et des principaux éléments de mathématiques et de la culture scientifique
  2. Améliorer l’orientation et maintenir la fluidité des parcours des élèves
  3. Induire chez tous les élèves une posture d’élève et une posture de jeune futur citoyen

Un accompagnement formatif par la direction des équipes dans tous les temps institutionnels en complément des animations disciplinaires des IA IPR :

  • les conseils d’enseignement (positionnement des équipes disciplinaires),
  • le conseil pédagogique (positionnement transdisciplinaire et des équipes « éducatives »),
  • les conseils de professeurs et de classe (régulation et synthèse).

Mettre en relation avec des « ressources »

  • la MAPIE,
  • la politique documentaire,
  • les stages de formation continue individuels ou collectifs

Situer le travail dans le collège comme une étape du parcours de l’élève

  1. en relation avec l’amont (les échanges de pratiques dans le cadre du RRS et la formation inter degré)
  2. avec l’aval (le travail avec les lycées de secteurs et les collèges au niveau du district pour l’entrée en seconde) la validation des compétences du socle comme « collecteur de réussites ».

Un exemple : la compétence 1, domaine « lire », de l’évaluation diagnostique aux pratiques de classe

Formation liaison école collège COROT

Modalités de travail :

  • 4 groupes seront formés d’enseignants de différentes écoles et de professeurs de collège.
  • 3 temps dans la réflexion au sein de chaque groupe:
    • Échanger sur les pratiques. Versant CM2/cycle3 et versant 6ème
    • A partir des livrets des élèves, des documents distribués et des outils d’aide, analyser les erreurs des élèves et identifier les difficultés rencontrées.
    • Construire des activités permettant de travailler la compétence en s’appuyant sur une progression dans le cadre de la liaison afin de remédier aux difficultés des élèves.
  • 4 compétences ciblées:
    • Construire une information à partir de documents de nature différente
    • Repérer les accords constituant des indices pour la compréhension d’un écrit
    • Identifier le genre de l’écrit Identifier la chaîne référentielle (= chaîne anaphorique)
    • Identifier la chronologie des événements
La compétence 1, domaine « lire », de l’évaluation diagnostique aux pratiques de classe
Compétences Échanger sur les pratiques Analyser les erreurs des élèves et identifier les difficultés rencontrées Construire des activités
Construire une information à partir de documents de nature différente
Eclairages attendus
Quelle place laissée à l’apprentissage? à la méthodologie centrée sur « la construction d’une information à partir de documents de nature différente » Quels documents travaillés en CM2? Quels attendus en 6ème?
Réponses attendues
Problèmes liés à la lecture de tableau. Problèmes liés au traitement des informations, compréhension, utilisation. Pbl liés aux connaissances de l’élève.
Pistes proposées
Quels supports? quelle hiérarchisation des niveaux de complexité de ces supports? Quelle continuité Cm2, 6ème? Quelle progression sur le cycle? Quels attendus en 6ème?
Repérer les accords constituant des indices pour la compréhension d’un écrit
Eclairages attendus
Quels codages utilisés CM2? 6ème Quelles traces écrites construites? Quelle progressivité des supports proposés? Quelles modalités mises en oeuvre?
Réponses attendues
Liste des obstacles Fréquentation? Quel marquage sur l’architecture du texte? une couleur/personnage? Comment apprend-t-on? Quelle progressivité?
Pistes proposées :
Quelle répartition peut être faite sur le CM2 et la 6ème? Quels essentiels? Progression?
Identifier le genre de l’écrit
Identifier la chaîne référentielle (= chaîne anaphorique)
Eclairages attendus
Quelles mises en oeuvre? Quels critères listés? Quelles traces écrites? Quelle progressivité des supports proposés?
Réponses attendues
Méconnaissance du genre Manque de connaissance pour identifier le genre Manque de méthode Confusion possible
Pistes proposées :
Lister les différents genres Hiérarchiser les niveaux de difficulté Répartir sur les 2 années CM2 et 6ème Reprendre le travail qui se fait à l’école maternelle et voir comment il peut être complexifié au C2 puis au C3.
Identifier la chronologie des événements
Eclairages attendus
Quel apprentissage mené? Quelles traces écrites? Quels supports travaillés? Quelle progressivité?
Réponses attendues
Manque de connaissance (dates historiques), de repères, Manque de logique Problème de méthodologie
Pistes proposées :
Hiérarchiser les niveaux de difficulté Comment repérer un événement? Quels indicateurs sont à considérer? Quels indices prendre? Quelle aide et rôle de l’illustration?

Mise en place à l’échelle du district d’une évaluation 3e sur certaines compétences du socle

« L’essaimage » ou « effet d’entraînement »

S’appuyer sur les personnes ressources dans une démarche d’expérimentation.

Séminaire du 4 mai 2010, Paris
Programme national de pilotage

Mis à jour le 30 juin 2010
Partager cet article
fermer suivant précédent