Séminaire « Nouvelles dispositions relatives aux enseignements généraux et professionnels adaptés dans le second degré »

Atelier n°6 - L'articulation enseignements professionnels/enseignements généraux et TICE

Les points abordés

  • Analyse des liens entre SCCC, B2I et CFG dans le champ des TICE
  • Présentation de deux projets, un du champ HAS, l'autre du champ habitat, mettant en évidence l'articulation enseignement préprofessionnel, compétences du SCCC et TICE,

Les points discutés

  • L'élargissement de l'apprentissage des TICE à d'autres outils que le traitement de texte, le tableur et la recherche sur Internet : les logiciels de PAO et de traitement d'images, les appareils photos numériques, le téléphone, le fax...
  • La mise en relation des activités utilisant des TICE avec les différentes phases du projet

Idées, propositions, ressources

  • Nécessité d'un niveau d'équipement adapté aux orientations pédagogiques de la nouvelle circulaire ; 
  • Demande d'exemples de situations pédagogiques et d'une mutualisation des productions
  • Éviter que l'usage des TICE aboutisse à une trop grande virtualisation des enseignements

Problématique

Celle-ci a été interprétée différemment par les animateurs et certains participants. Certains ont lu : comment articuler les enseignements préprofessionnels et généraux à l'aide des TIC.

Lancement de l'atelier

Un support de présentation sur le cadre général établit que la compétence 4 du SCCC est le B2i et qu'il est à la portée des élèves de SEGPA.

Les TIC permettent également l'intégration des élèves dans le collège, puisqu'ainsi ils peuvent utiliser les ressources du collège : salles dédiées, CDI, TBI, ENT...

Deux projets du domaine préprofessionnel sont ensuite présentés, pour montrer comment les enseignements préprofessionnels amènent progressivement les élèves à acquérir le socle commun et en particulier la compétence 4 :

  • Un projet en hygiène, alimentation, services : organisation d'un petit déjeuner en maternelle ;
  • Un projet en production industrielle : production sérielle de dessous de plats en menuiserie.

Questions et remarques des participants

La circulaire sur les machines dangereuses est trop contraignante. Elle empêche les élèves qui en ont le plus besoin, de se confronter au réel, au concret, au matériau.

Cette contrainte oblige les professeurs à sortir du " faire pour faire ", de l'activisme. Ils enrichissent les projets d'activités TIC de recherche sur les fournisseurs (internet), exercices sur les débits (tableurs), de productions (textes, photos, PAO...) mais surtout d'informations sur les métiers du domaine.

Une mise en garde est à nouveau faite sur les dangers de la simulation et du tout virtuel.

L'utilisation des TIC pour apprendre, notamment pour les élèves en situation de handicap est rappelée et les outils mis à disposition énumérés (Cf. : le INS HEA - Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés). La diversification et l'individualisation des apprentissages sont favorisées par les TIC.

Le travail en réseau est illustré par des témoignages : sites urbains et ruraux ; déplacements des élèves ou des enseignants, échanges de compétences entre établissements...

Les différentes interprétations du titre de l'atelier parasitent les discussions et les éloignent des TIC.

L'initiation, le déroulement du projet et le rôle de chaque type de professeur intervenant sont discutés. Le travail pluridisciplinaire entre PLP et PE est évoqué. La question de la co-animation est posée.

L'évolution entre le préapprentissage d'un métier vers l'initiation aux domaines professionnels est explicitée ; on sort d'un métier unique pour aller vers des installateurs de systèmes. Ceux-ci sont des assemblages de composants standardisés.

Une demande d'information sur l'heure de concertation des professeurs de SEGPA est demandée. La place des professeurs de technologie en SEGPA et l'utilisation du matériel de cette discipline sont évoquées.

Intervention de Patricia Banon, académie de Versailles

Articulation enseignements pré professionnels/enseignements généraux et TICE

Cette problématique va être ici illustrée au travers d’un exemple de projet du champ HAS conçu par Karine COSTANZO, PLP BTSE dans l’académie de Versailles où:

  • Les savoir-faire et les connaissances associées représentatives du champ professionnel sont listées et mises en regard des compétences du socle ..
  • Les stratégies pédagogiques de différentes étapes du projet sont mises en place au travers les TICE et contribuent ainsi à l’évaluation du pilier 4. Nouvelles dispositions relatives aux EGPA

Contexte

La nouvelle circulaire du 30 avril 2009 répond à deux impératifs :

  • Adapter les enseignements généraux dispensés en EGPA aux exigences du socle commun des connaissances et des compétences (Décret n°2006-830 du 11 juillet 2006 relatif au socle commun de connaissances et de compétences et modifiant le code de l'éducation.)
  • Inscrire les activités liées à une première approche de formation pré professionnelle (dans le cadre des contraintes résultantes de la proscription de l’utilisation des machines dangereuses par des élèves ne relevant pas de l’enseignement professionnel Directive européenne sur la protection des jeunes au travail - 94/33/CE du 22 juin 1994)

Démarches et méthodes

  • Les enseignements en EGPA s’appuient sur les programmes et compétences visées en collège
  • Les apprentissages sont à mener sur les 7 compétences du socle commun
  • Chacune des disciplines enseignées contribue à l’acquisition progressive de compétences du socle commun.

Objectifs de la formation

Deux types de certification sont prioritairement visés:

  • le certificatde formation générale,
  • la validation d'un nombre aussi grand que possible de compétences du socle commun de connaissances et de compétence
  • Pour quelques élèves, le diplôme national du brevet (DNB) peut aussi être envisagé.

Didactique et champ professionnel

Recommandation extraite du BO n°18 du 30 avril 2009:
Des pratiques de projet sont mises en oeuvre tout au long de la scolarité. Leur réalisation ne doit pas être conçue comme une fin en soi, mais comme un moyen d'inscrire les objectifs d'apprentissage définis par les programmes dans des dynamiques qui rendent les élèves pleinement acteurs de leur formation.

Séminaire du 6 octobre 2009, Paris
Programme national de pilotage

En savoir plus
Mis à jour le 12 juillet 2010
Partager cet article
fermer suivant précédent