Principes du partenariat

Acteurs

La relation école-entreprise mobilise de nombreux acteurs. Dans les académies, elle est animée par des personnels de l'Éducation nationale et des cadres détachés de leur entreprise.

Conseiller de l'enseignement technologique (CET)

Employeur, salarié ou artisan, le conseiller de l'enseignement technologique exerce une activité professionnelle. Il peut aussi être une personnalité reconnue pour sa compétence et son autorité dans les domaines concernés. Il concourt à la concertation permanente entre l'État et les organisations professionnelles.

Missions

  • Participation à des conseils, comités ou commissions
  • Information des élèves sur les emplois et les professions
  • Conseil des établissements sur l'organisation des formations
  • Participation aux examens (élaboration des sujets, contribution au contrôle en cours de formation, jury)

Il préside des jurys d'examens de CAP, BEP et mention complémentaire de niveau V, assure la vice-présidence des jurys du brevet professionnel et la participation à l'ensemble des examens professionnels.

 

Les CET sont répartis dans des groupes professionnels correspondant aux commissions professionnelles consultatives.

Conseiller en formation continue (CFC)

À la croisée du système éducatif et du monde économique, le conseiller en formation continue est un spécialiste en ingénierie de formation. Agent de développement et animateur d'équipe, il conseille les entreprises pour organiser la formation des salariés dans le réseau des Greta.

Missions

  • Analyse des besoins de formation des entreprises et des branches professionnelles
  • Conception, en partenariat avec l'entreprise cliente, des actions adaptées aux besoins des salariés
  • Négociation avec les acheteurs et prescripteurs de formation
  • Diversification des prestations en faveur des adultes : conseil, orientation, accompagnement, validation des acquis de l'expérience
  • Développement de l'activité de formation d'adultes dans l'Éducation nationale
  • Pilotage des actions mises en œuvre, au niveau local, académique ou ministériel

Chargé de mission école-entreprise (CMEE)

Le chargé de mission école-entreprise développe des partenariats entre le monde éducatif et le monde professionnel dans son académie. Il met en réseau les établissements et les acteurs du monde économique.

Missions

  • Organisation de la complémentarité des interventions des différents partenaires entre les différents niveaux et voies de formation et entre les différents secteurs géographiques et d'activité
  • Promotion des différents accords et conventions nationaux pour en assurer la mise en œuvre académique en prenant en compte le tissu économique local
  • Contribution à la mutualisation, la valorisation et l'évaluation des réalisations de l'académie

Ingénieur pour l'école (IPE)

Pour contribuer au rapprochement entre école et entreprise, des ingénieurs et des cadres peuvent être détachés de leurs entreprises dans certaines académies, à titre transitoire, pour qu'ils puissent mettre leur expérience professionnelle au service du système éducatif.

 

Les Ingénieurs pour l'école (IPE) font bénéficier les jeunes de contacts directs avec les entreprises. L'objectif est d'accroître leurs chances d'accès à l'emploi en les familiarisant avec les méthodes de travail et la culture du monde professionnel.

 

Le dispositif ingénieurs pour l'école est le résultat d'un partenariat entre l'Éducation nationale et de grandes entreprises, comme Schneider, Air France, EADS, EDF, France TELECOM, Thales.

L'association "Ingénieurs pour l'École", régie par la loi de 1901, associe ces entreprises à l'Éducation nationale et contribue à gérer le dispositif. Le 1er mars 2007, la convention-cadre avec le ministère a été renouvelée pour quatre ans : elle fixe le cadre et détermine les objectifs du dispositif et précise le rôle de chacun des partenaires.

Mis à jour le 22 juillet 2011
Partager cet article
fermer suivant précédent