L'opération école ouverte

Chiffres-clés et bilans

L'opération École ouverte est réalisée en année civile. Des enquêtes annuelles menées auprès des académies permettent d'établir le bilan de l'année passée et de connaître les prévisions de l'année en cours.

Les prévisions 2015

  • 768 établissements prévoient de participer à l'opération, dont 88 % de collèges ;
  • 65 % des établissements réalisateurs relèvent de l'éducation prioritaire et/ou sont situés en ZUS ;
  • Environ 2 582 semaines d'ouverture sont prévues dans les établissements ;
  • Environ 1425 994 participations d'élèves sont attendues.

Le bilan 2014

  • 617 établissements du second degré ont participé à l'opération École ouverte, dont 92 % de collèges ;
  • 60 % des établissements réalisateurs relèvent de l'éducation prioritaire et/ou sont situés en zones urbaines sensibles ;
  • Près de 2 015 semaines d'ouverture des établissements ont été comptabilisées, dont 38 % pendant l'été, 49% pendant les petites vacances scolaires et 13% les mercredis et samedis ;
  • Environ 92 776 participations ont été comptabilisées aux différentes sessions de l'opération ;
  • 7 886 personnes ont assuré l'encadrement, dont 39,3 % d'enseignants ;
  • 8,4 M d'euros de financements nationaux et 718 000 euros de financements locaux ont été consacrés à l'opération.

Les bilans annuels

Depuis la mise en place d'École ouverte, les bilans annuels font état d'une expansion puis d'une constante du dispositif. 

Les acteurs soulignent par l'enquête qualitative les effets positifs de l'opération sur : 

  • le climat général à l'intérieur de l'établissement (climat plus serein, diminution des phénomènes de violence),
  • l'image de l'établissement (dans le quartier et auprès des partenaires locaux),
  • l'ouverture de l'établissement sur son environnement ( accroissement des partenariats avec les acteurs locaux et les associations)
  • les relations entre les jeunes et les personnels de l'établissement (enseignants notamment par un cadre d'apprentissage favorisant la bienveillance et le bien-être des élèves) et entre l'établissement et les familles (meilleure implication des familles dans la scolarité de leur enfant)
  • le comportement des jeunes (baisse des phénomènes d'incivilités, diminution de l'absentéisme et des exclusions,comportement plus respectueux à l'égard des lieux et des personnes),
  • l'intégration sociale et scolaire des élèves de primaire,
  • le rapport des jeunes à l'école.   

Les bilans depuis 2001:

  

Mis à jour le 02 juin 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent