Sensibilisation aux bonnes postures

Prévention du mal de dos par l'éducation gestuelle

Posture à genoux
La prévention par l'éducation gestuelle fait appel à l'acquisition de bonnes habitudes, développées aussi bien dans la famille qu'à l'école. L'apprentissage de postures et de gestes adaptés, notamment en éducation physique et sportive (EPS), doit être associé à des habitudes d'hygiène de vie, qui alternent des périodes de travail, de détente et jeux, d'alimentation et de sommeil.


Recommandations

L'éducation gestuelle comprend : les postures, l'activité gestuelle et l'activité physique dynamique.

Elle peut être favorisée par :

  • une activité d'éducation physique ou de sport qui permette de diversifier les pratiques corporelles des élèves,
  • une activité physique dynamique, qui favorise la mobilisation de l'ensemble du corps dans le cadre d'activités sportives ou de jeux,
  • la limitation du temps de position assise, devant une console de jeux, un ordinateur ou la télévision….,
  • l'alternance de postures et d'activités de mouvement.

L'activité physique régulière, si possible quotidienne, a pour objectif de développer, dans la durée, les ressources physiques des élèves et les habiletés motrices qui demandent du temps et de la répétition. La variété des activités est à conseiller.

Chez les jeunes enfants, il est souhaitable de privilégier les activités qui favorisent le mouvement par rapport à la statique. Il s'agit en effet de préserver toutes les potentialités de l'enfant en termes de mouvement.

Pour éviter l'apparition de comportements susceptibles d'entraîner des douleurs ultérieures, il conviendra d'attirer l'attention sur les techniques de lever et de port de charges. De nombreuses activités physiques et sportives s'y prêtent, même lorsqu'il ne s'agit que de mettre en place du matériel sportif.

La charge doit toujours être le plus près du corps, le lever se faisant par extension des jambes, celles-ci ayant été fléchies au maximum pour la prise de charge. Ne pas se pencher en avant pour amener les mains à hauteur de la charge ! Ce sont les jambes qui se fléchissent.

Il convient de prendre soin, en EPS, de travailler symétriquement afin de renforcer, de façon équilibrée, aussi bien la mobilité articulaire que les ressources musculaires.

A cet égard, les activités d'acrosport et de gymnastique au sol, qui peuvent se dérouler dans ou à proximité de l'école, sont particulièrement indiquées.

Les activités de pleine nature, qui font souvent appel à du matériel encombrant ou lourd qui doit être déplacé (voiliers, canoë-kayak, ski), mais aussi la randonnée, offrent des situations concrètes d'apprentissage du port de charges. Il conviendra d'exploiter ces situations, à chaque fois que l'on fera appel à elles pour l'EPS à l'école ou à l'occasion d'activités de loisirs.

Mis à jour le 31 octobre 2008
Partager cet article
fermer suivant précédent