Réseau académique des services d'information et d'orientation

Organisation de l'activité des centres d'information et d'orientation (CIO)

Circulaire du 25 février 1980 (extraits)

I. Principes généraux

[...]

1 - L'organisation de l'activité des CIO doit répondre aux besoins de la population du district considérée dans son ensemble. Compte tenu de ce principe :

Les demandes qui expriment spontanément auprès du centre un besoin d'aide de la part de jeunes ou de leurs familles sont considérées comme prioritaires.

Le centre apporte son concours à tous les établissements d'enseignement secondaire publics du district. Il répond aux demandes des élèves des établissements privés sous contrat.

2 - Qu'elles procèdent de l'observation ou de l'information, qu'elles relèvent de l'adaptation ou de l'orientation, les activités des centres ont pour objet de favoriser, à plus ou moins long terme, l'insertion sociale et professionnelle du jeune.

Dans cet esprit seront privilégiées les activités qui préparent aux choix scolaires et professionnels ou, plus généralement, qui contribuent à faire naître et à développer chez le jeune les projets d'avenir nécessaires à une orientation personnellement assumée. L'un des rôles des conseillers d'orientation à cet égard est notamment d'accroître la richesse et le réalisme de ces projets par la prise en compte des données individuelles et des contraintes extérieures, ainsi que par la mise en évidence des étapes pouvant conduire aux buts visés.

3 - Sans préjudice des actions continues menées depuis l'entrée des élèves dans les collèges, les CIO interviennent de façon particulière au profit :

  • des élèves des classes au niveau desquelles s'effectuent des choix scolaires ou professionnels, en cours ou à l'issue de leur formation ;
  • des élèves susceptibles de sortir de l'appareil éducatif sans formation professionnelle ou avec une formation professionnelle incomplète ;
  • des jeunes adultes en quête de moyens de reconversion, de perfectionnement ou de promotion professionnels.

4 - Afin d'accroître l'efficacité de cette aide, les CIO

  • enrichissent en permanence leur connaissance de l'environnement économique et social dans lequel ils se situent ;
  • participent, dans le cadre de leurs attributions, à la collecte et à l'analyse des données relatives au fonctionnement de l'orientation dans le district ;
  • recueillent et exploitent les informations qualitatives relatives à l'adaptation et au déroulement de la scolarité et de la formation professionnelle des élèves du district.

II. Activités dans le cadre du centre d'information et d'orientation

1 - L'accueil du public est l'une des missions essentielles du CIO

[...] La nature de la prestation offerte doit répondre aux besoins exprimés, avec le souci constant de la liberté du consultant. Elle peut donc prendre les formes les plus variées, de la simple fourniture d'un renseignement à des interventions approfondies ou passer d'une forme à l'autre avec le maximum de souplesse et dans les meilleurs délais possibles.

[...]

2- Sont organisées au centre des activités appelant le concours de tous ses personnels afin de renforcer la cohésion de l'équipe qu'ils constituent et l'efficacité de son action.

Parmi celles-ci, on peut notamment citer les travaux de documentation ou d'information, les études conduites en commun portant sur le district, l'analyse du fonctionnement de l'orientation, le contrôle des résultats de l'orientation, les techniques et les méthodes utilisées.

Parmi ces actions seront naturellement privilégiées les confrontations sur des expériences vécues, des cas concrets ou des résultats d'observations qui permettent d'enrichir l'équipe du centre par des informations directement issues du terrain.

3 -Chaque fois que son installation le permet, le centre doit devenir un lieu d'animation, de rencontres et d'échanges pour tous ceux qui, au sein du district, sont concernés par l'information et l'orientation : représentants du monde du travail, des collectivités locales, des parents d'élèves, des chefs d'établissement, des personnels des établissements scolaires.

III. Les activités dans le cadre des établissements scolaires

Les interventions qui se situent à un niveau déterminé et qui donnent lieu à une organisation prévue pour l'année sont complétées d'une façon également systématique par une action auprès des élèves ayant manifesté l'intention de quitter l'appareil scolaire sans avoir achevé le cycle d'études en cours afin de les encourager à rester dans l'établissement. Si ce résultat ne peut être obtenu, les conseillers d'orientation les incitent et les aident à entreprendre ou à poursuivre une formation professionnelle dans le cadre du système éducatif, ou les informent sur les conditions d'accès au premier emploi et sur les possibilités offertes dans le domaine de la formation continue.

Les études relatives au suivi des élèves qui changent d'établissement ou qui entrent dans la vie active constituent un élément d'appréciation de la fiabilité des pronostics et conseils formulés. Leur réalisation est donc vivement encouragée, de même que les liaisons entre les collèges et les lycées et L E P et les liaisons entre les lycées et les universités

Au niveau des actions collectives, un équilibre sera maintenu entre celles qui relèvent de l'observation des élèves et celles qui sont du domaine de l'information.

Ces actions collectives doivent être prolongées par des actions personnalisées rendant possible l'aide individuelle, qui est l'aboutissement de toutes les interventions mises en oeuvre. L'individualisation sera naturellement d'autant plus poussée que le besoin d'aide apparaîtra important.

Les formes d'intervention sont choisies en fonction de l'âge des élèves et la nature des problèmes posés. A cet égard doivent être plus particulièrement mises en oeuvre notamment au niveau des lycées et des L. E. P., les méthodes faisant appel aux recherches personnelles et favorisant chez le jeune une attitude responsable à l'égard de son avenir.

Au niveau des collèges notamment, les rencontres avec les familles sont systématiquement recherchées.

La participation des conseillers d'orientation aux conseils de classe et de professeurs sera effective aux niveaux où leur intervention est préconisée. Elle demeure également souhaitable au premier trimestre de la première année de chaque cycle d'enseignement.

L'action du conseiller d'orientation est de nature éducative et s'exerce dans une perspective de continuité, en liaison avec les personnels enseignants, d'éducation et médico-sociaux ; elle est intégrée à l'activité globale de chaque collège, lycée et LEP.

Mis à jour le 03 mai 2011
Partager cet article
fermer suivant précédent