Au sommaire de Greta en ligne Numéros 2007

Greta en ligne n°86 16 mai 2007

Bulletin d'information du bureau de la formation professionnelle continue



Sommaire



Rubrique : Clients et partenaires
Greta en ligne n°86 - 16 mai 2007

Sécurité au travail : partenariat entre l'OPP BTP et l'Éducation nationale

Jean-Pierre Stasi, secrétaire général de l'Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP*), et Madame Elisabeth Arnold, sous-directrice des formations professionnelles du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, ont signé le 29 mars dernier une convention de partenariat pour 4 ans. En 2007, ce partenariat fait l'objet d'une expérimentation dans l'académie de Reims.

Cette convention vise à développer un réseau de partenaires, entre les Greta* et l'OPPBTP*, pour contribuer à la promotion de la prévention dans le secteur du bâtiment.

Les formateurs des Greta s'approprieront et utiliseront les outils pratiques de prévention élaborés par l'OPPBTP. Ensuite ils pourront former les salariés pour aider les entreprises du BTP à progresser dans la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Dans un premier temps, l'OPPBTP va lui-même former des formateurs de Greta à la démarche ADAPT-BTP (aide à la démarche d'amélioration des situations et des postes de travail dans le bâtiment et les travaux publics). Cette démarche est basée sur 4 points :

  • l'observation des situations de travail et l'analyse de l'activité des opérateurs ;
  • l'identification des risques différés spécifiquement liés à l'activité, comme, par exemple, le bruit, les vibrations, la poussière et l'environnement du poste de travail ;
  • l'élaboration de pistes de progrès ;
  • la mise en œuvre de solutions concrètes d'amélioration...
* L'OPPBTP, c'est 300 collaborateurs, majoritairement ingénieurs et techniciens, au service des 300 000 entreprises du BTP, afin de les conseiller, les former et les informer quant aux méthodes à mettre en œuvre et aux outils à utiliser pour anticiper les risques divers.

Norbert Jaouen


Rubrique : Qualité en formation
Greta en ligne n°86 - 16 mai 2007

GretaPlus : comité national de labellisation de mars 2007

3 Greta ont obtenu le renouvellement de leur label : Greta Rouen tertiaire, Greta Tertiaire Paris Centre et Greta des Landes.
Le Greta Vaucluse Nord obtient le label pour la première fois et pour la totalité de ses prestations. Il y a maintenant 46 Greta labellisés.

Rappelons que les labels sont accordés suite à un audit sur site. Plus généralement on peut dire que l'engagement dans des démarches qualité est un atout, non seulement par rapport aux exigences des clients, mais aussi par rapport aux évolutions qui impactent l'organisation des services : fusion de Greta, introduction de nouveaux systèmes d'information et de gestion... Le dernier numéro des Brèves de la qualité est d'ailleurs entièrement consacré à l'articulation entre les démarches qualité, le nouveau système de gestion de l'activité des Greta centré sur le suivi du stagiaire tout au long de son parcours et la rationalisation du pilotage de l'activité.

Dominique Chryssoulis

Les Brèves de la qualité


Rubrique : Clients et partenaires
Greta en ligne n°86 - 16 mai 2007

Le réseau des Greta s'engage dans la formation des "diagnostiqueurs" immobiliers

La situation règlementaire

Le concept de développement durable appliqué au logement a fait émerger celui de " Logement Décent " qui prend en compte 3 dimensions, la sécurité, la santé et la qualité de vie des habitants. Les Directives Européennes et leur déclinaison dans les textes réglementaires en France conduisent peu à peu à l'élaboration d'un véritable " carnet de santé " du logement qui donne une traçabilité des travaux qui y sont effectués et leur conformité aux normes instituées.
A ce jour, les diagnostics obligatoires en amont de toutes transactions immobilières (achat/vente, location) sont : les diagnostics " parasites " (suivant les territoires), " risques naturels et technologiques ", " amiante ", " performance énergétique " et " plomb ".
A terme, les diagnostics obligatoires seront environ d'une quinzaine. Les principaux donneurs d'ordre sont les notaires, les agences immobilières et les particuliers.
A partir du 1er novembre 2007, l'exercice de l'activité de "diagnostiqueur" sera conditionnée à l'obtention d'une certification donnée par des organismes accrédités (AFAQ, SOCOTEC, VERITAS, etc...) en s'appuyant sur la norme ISO 17 024.

Les besoins en terme de compétences

Aujourd'hui les diagnostiqueurs sont environ 5000, et il n'y a ni formation diplômante, ni CQP pour cette profession, seulement une licence professionnelle dans la région nantaise. Les personnes s'autoproclament et se forment sur le " tas ".

Les compétences de certains diagnostiqueurs sont insuffisantes au regard des exigences à venir.
Par ailleurs un grand nombre d'entre eux vont partir à la retraite, alors que les besoins sont évalués, suivant les sources, entre 12 000 et 22 000 personnes dans les années à venir (à priori 11 000 semble une estimation plus réaliste)

Comment former les flux attendus ?

Le CAFOC de l'académie de Rouen a élaboré un référentiel d'activités et de compétences du certificateur de diagnostiqueur immobilier. Ce qui lui a permis de former les principaux cabinets certificateurs à leurs futures responsabilités dans ce domaine.
Aujourd'hui il s'agit de former et de préparer à la certification les "diagnostiqueurs immobiliers".

Fort de sa première expérience auprès des cabinets certificateurs, le Cafoc de Rouen a élaboré et conçu, de façon modulaire, une formation de niveau IV pour les diagnostiqueurs immobiliers. Transferée dans les autres académies, cette formation pourrait répondre aux demandes sur l'ensemble du territoire.


Norbert Jaouen


Rubrique : Clients et partenaires
Greta en ligne n°86 -
16 mai 2007

Partenariat Cnasea / réseau des Greta pour réaliser des entretiens individuels


Le Cnasea* a choisi de confier à un prestataire expérimenté, les espaces bilan du réseau des Greta, les entretiens individuels de conseil, en amont du plan de formation, dont il va faire bénéficier un grand nombre de ses gestionnaires.

Ces entretiens, appelés "conseil pédagogique" visent, pour chaque agent, à définir, en relation avec les responsables RH, un projet de formation et ou de validation des acquis de l'expérience (VAE), notamment en vue de formations certifiantes de niveau IV et III (diplômes délivrés par différents ministères certificateurs, titres, CQP...).

Les espaces bilan de l'Éducation nationale ont été retenus suite à un appel d'offres. Plusieurs dimensions ont retenu l'attention :
- une expérience dans la conduite d'entretiens professionnels pour de grandes entreprises et les OPCA (SNCF, RATP, EDF, INSEE, La Poste, Axa, l'Oréal...), notamment les entretiens à mi-parcours professionnel,
- un potentiel, déployable dans toute la France, de conseillers bilan, tous psychologues qualifiés,
- la possibilité de mobiliser, en tant que de besoin, les experts métiers des Greta
- la conception d'une démarche totalement individuelle,
- un pilotage national.

Près de 280 personnes réparties sur 30 sites du CNASEA seront concernées par le projet : les premiers entretiens ont démarré au mois d'avril. C'est le Gip FCIP de Limoges qui est chargé de coordonner la mise en oeuvre des entretiens (24 académies sont mobilisées sur ce projet) en co-animation avec le bureau de la formation professionnelle continue du ministère.

*Centre national pour l'aménagement des structures des exploitations agricoles, dont la mission, dans la domaine de la formation professionnelle et de l'emploi, est d'assurer la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle pour le compte de l'Etat et des collectivités territoriales et de payer des aides pour l'emploi.

Dominique Chryssoulis


Rubrique : Evènements
Greta en ligne n°86 - 16 mai 2007

Les Trophées du Dif

Le Dif, droit individuel à la formation, est la politique phare de l'ANI. A l'initiative du groupe Demos, les premiers "trophées du Dif" viennent d'être remis aux entreprises lauréates. Le jury a distingué deux catégories d'entreprises : les grandes entreprises de plus de 500 salariés et les PME PMI.

Pour les grandes entreprises, c'est Vinci Park, entreprise de services à l'automobile, qui a reçu le premier prix pour un projet Dif orienté vers la professionnalisation.

La deuxième place a été attribuée à Sodexho pour l'opération "à vos difs" orientée vers la bureautique et la remise à niveau dans les savoirs de base. Greta en ligne avait déjà fait part de cette expérience (n°81 du 30 octobre 2006) dans laquelle 157 Greta sont impliqués et assurent la formation de près de 2 000 salariés.

Greta en ligne n°81

Lydie Brinet


Mis à jour le 08 septembre 2009
Partager cet article
fermer suivant précédent