Au sommaire de Greta en ligne 2008

Greta en ligne n°93 18 avril 2008

retour au sommaire de Greta en ligne

Bulletin d'information du bureau de la formation professionnelle continue


Sommaire


Coopération Agefos PME / Réseau des Greta

Rubrique : Partenariats
Greta en ligne n°93 - 18 avril 2008

A la suite de l'accord-cadre national signé le 13 juin 2006 entre l'Agefos-Pme et le ministère de l'Éducation nationale, de nombreuses relations se sont tissées en région entre les acteurs de terrain.
Plusieurs conventions opérationnelles régionales pour la mise en œuvre du partenariat, 9 au total, ont été conclues. Une dizaine d'autres sont en train d'être finalisées. Quelques exemples illustrent la variété des dispositions régionales souhaitées par les Agefos-Pme et rendues possibles par les réponses personnalisées du réseau des Greta dans les académies concernées.

Si les actions envisagées intègrent naturellement les réponses aux grands dispositifs souhaités par les partenaires sociaux - validation des acquis, droit individuel la formation, professionnalisation - elles visent des objectifs très différenciés.

Lutte contre l'illettrisme
Pour la région Centre, les Greta conçoivent une offre de formation harmonisée sur l'ensemble de la région.
Développement de l'égalité professionnelle
En région PACA et en partenariat avec le ministère en charge du travail, les Greta de l'académie de Nice proposent des produits pédagogiques adaptés.
Formations courtes qualifiantes individualisées
En Ile-de-France, articulation des contrats et périodes de professionnalisation pour favoriser la GPEC dans les PME et TPE, la mobilité, l'emploi des seniors, avec l'accent mis sur l'accompagnement pour sécuriser les parcours. L'Agefos s'appuie ici sur le réseau très dense des Greta en Ile-de-France.
En Haute-Normandie, création par les Greta d'une offre de formation courte individualisée avec un outil d'accompagnement des entreprises.
Parcours de professionnalisation et droit individuel à la formation
En Auvergne et Champagne-Ardenne, les Greta travaillent à favoriser les parcours par des actions de formation, sensibilisation, information.
Coopération transfrontalière
En Champagne-Ardenne, création de parcours professionnels communs à 7 pôles d'activités avec mise en place d'un centre de formation virtuel à distance Belgique / France.
Développement du tutorat
Les régions Alsace, Centre, Haute et Basse-Normandie, Nord-pas-de-Calais, Picardie visent une variété d'objectifs : adaptation du référentiel de formation, validation des acquis des tuteurs, formation des tuteurs y compris à distance ...
Formations transversales
En Alsace, sensibilisation des Pme au vieillissement des salariés et à la GPEC.
Accompagnement vers l'emploi

En Franche-Comté, un projet Equal intitulé Eqquipage vise l'insertion des demandeurs d'emploi dans les PME qui connaissent des pénuries de main-d'oeuvre. Ce projet, qui réunit les Agefos PME, l'Opcalia, la CGPME et les Greta, notamment les ateliers de pédagogie personnalisée, travaillent à ajuster les compétences des personnes au poste précis envisagé pour le recrutement dans l'entreprise via le plan de formation.
Validation des acquis de l'expérience et gestion des ressources humaines
En Auvergne, Lorraine et Rhône-Alpes, plusieurs axes sont développés : la VAE en entreprise comme outil de la GPEC, le développement de la VAE sur un territoire, la VAE comme outil de GRH d'une entreprise multi établissements, une plate- forme inter certificateurs.
Intervention pour des branches adhérentes à l'Agefos-Pme
En Bretagne, création d'un CQP pour la branche Industrie nautique, Expérimentation d'un CQP vendeur de chaussure pour la branche Commerce de détail associant le technico-commercial et l'anglais.

Deux dimensions stratégiques vont être développées en 2008 entre les Agefos Pme de plusieurs régions et les réseaux académiques des Greta : l'individualisation des parcours appuyée sur la modularisation des formations et les métiers émergents du développement durable.

Ces réussites incitent les partenaires à renforcer encore plus le co-pilotage régional des projets, la communication interne et externe et la création d'indicateurs de suivi et d'évaluation.

Claire Ariston


CNPTLV / Etude sur la sécurisation des parcours professionnels

Rubrique : Formation professionnelle
Greta en ligne n°93 - 18 avril 2008

Le groupe de travail du Conseil national pour la formation professionnelle tout au long de la vie (CNFPTLV), missionné sur la sécurisation des parcours professionnels, a présenté ses conclusions et notamment sept axes de progrès lors de la séance plénière du Conseil le 27 février.

Ceux-ci devraient également alimenter les réflexions du groupe quadripartite sur la réforme de la formation. Après avoir souligné le contexte particulier de ces travaux (rapport de la mission sénatoriale sur la formation professionnelle, accord du 11 janvier 2008 sur la modernisation du marché du travail, fusion Assedic-ANPE, préparation de la réforme de la formation professionnelle), le groupe a présenté ses conclusions. Celles-ci, alimentées en particulier par l'étude réalisée par le groupe Amnyos Consultants, se veulent des orientations, auxquelles pourrait se référer l'ensemble des partenaires de la formation professionnelle "pour participer pleinement et efficacement à la sécurisation des parcours professionnels". Le groupe de travail souligne que la sécurisation des parcours professionnels est au carrefour de plusieurs politiques : le développement économique, l'emploi, la formation professionnelle et l'action sociale. Sept axes de progrès ont été identifiés par le groupe de travail du CNFPTLV.

Donner corps à la notion de parcours professionnel sécurisé. Quand commence-t-il (dans l'emploi, au moment de la rupture d'emploi, lors de l'entrée en formation initiale professionnelle) ? ; quand s'achève-t-il (à la fin de la formation, à l'entrée dans l'emploi, à la confirmation d'un emploi stable) ?
Reconnaître et professionnaliser la fonction d'accompagnement global. Tous les témoignages recueillis montrent que l'accompagnement est un facteur clé de la sécurisation. "Sans accompagnement tout au long du parcours, considère le groupe de travail, la formation professionnelle ne suffit pas à sécuriser et peut même s'avérer inutile, voire contre-productive si elle n'est pas correctement insérée dans un parcours de vie et dans la relation à l'emploi."
Encourager une ingénierie de coordination des parcours et des dispositifs et en favoriser le financement.
Faire évoluer les logiques de financement et garantir aux individus une continuité de moyens (revenu, santé, transports, logement, garde d'enfants...) pour s'impliquer à plein temps dans un parcours de formation.
Inscrire les politiques de formation professionnelle dans des stratégies d'anticipation des besoins en compétences et en qualifications pour un développement durable des ressources humaines.
Clarifier le rôle des différents niveaux de coordination
. Le cadre de l'étude (mise en œuvre au plan local d'un ensemble cohérent de projets de formation professionnelle mobilisés en faveur de la sécurisation) fait ressortir clairement la nécessité d'une meilleure articulation des différents niveaux d'intervention en matière de formation professionnelle.
Inscrire la nécessité d'une "programmation pluriannuelle de partenariats régionaux de parcours sécurisés". L'ingénierie de sécurisation vise à remédier aux difficultés rencontrées par trois types de publics : ceux sans formation initiale validée ou adaptée aux besoins du marché du travail ; ceux sans formation continue dans l'emploi dans l'incapacité de s'adapter à l'évolution du marché du travail ; ceux implantés dans des bassins économiques en reconversion. D'où la nécessité d'une meilleure coordination régionale entre les actions de formation initiale, de formation continue et les schémas de développement économique, pour permettre à la fois une meilleure anticipation et une sécurisation des parcours par la formation, qui n'oblige pas à réinvestir dans les fondamentaux à chaque transition rencontrée.

En conclusion, le groupe de travail souligne que si la formation professionnelle fait partie intégrante de la sécurisation des parcours dans un environnement économique et technologique mouvant, elle n'en est qu'une partie. Il rappelle que "la sécurisation est la mise en œuvre de droits collectifs mis à la portée d'individus, c'est-à-dire de personnes inscrites dans un territoire et dans un temps déterminé". Ces conclusions se veulent des orientations, sans préjuger des solutions à mettre en œuvre, afin d'éviter toute ingérence dans les négociations en cours sur la réforme de la formation.


Formation en langues / partenariat entre les Greta et l'Afdas

Rubrique : Partenariat
Greta en ligne n°93 - 18 avril 2008

Dans le secteur de la culture, de la communication et des loisirs, l'Afdas est engagée dans une démarche de qualification et de sécurisation des parcours professionnels des intermittents du spectacle. Le partenariat avec l'Éducation nationale fonctionne depuis de nombreuses années. La collaboration vient d'être renouvelée par la signature d'un nouvel avenant, le 8ème, à l'accord-cadre signé en 2000. Les formations en langues, notamment en anglais, sont toujours au coeur des actions organisées par les Greta en région. Des propositions existent également pour des formations en allemand et espagnol dans certains Greta.Tout stagiaire se voit d'abord proposer un positionnement, puis est inscrit dans un groupe de niveau. La formation elle-même conserve sa spécificité : 60 heures d'apprentissage guidé à distance, 20 à 30 heures en médiathèque utilisant obligatoirement l'outil Webscene pour les niveaux 2, 3, 4 et 5,42 heures de regroupement, 6 séquences par téléphone. A l'issue de la formation il est délivré une attestation de compétences. Des candidats sont aussi encouragés à passer le diplôme de compétences en langues. Quelques dimensions de cette de formation sont particulièrement originales :

  • un module de tutorat individualisé à distance pour les intermittents qui ne peuvent suivre les regroupements et les heures de médiathèques
  • un module de formation tutorée préparatoire au diplômes de compétences en langue
  • des stages intensifs en immersion qui facilitent la mobilité géographique et professionnelle.

29 Greta répartis dans 19 académies sont impliqués dans la réalisation des actions.

Thierry Pelletier


Les Greta et les Gip FCIP dans le Code de l'Éducation

Rubrique : Textes réglementaires
Greta en ligne n°93 - 18 avril 2008

Les textes réglementaires sur les Greta et les Gip FCIP font désormais partie du Code de l'Éducation.

Le décret n°2008-263 du 14 mars 2008 relatif aux dispositions réglementaires du livre IV du code de l'éducation, publié au JO du 18 mars 2008, abroge le décret n°92-275 du 26 mars 1992, certains articles du décret n°93-432 du 24 mars 1993, et le décret n°2001-757 du 28 août 2001, désormais codifiés aux articles D.423-1 à D. 423-27 du code de l'éducation, qui reprennent les dispositions afférentes à la formation professionnelle tout au long de la vie.

La Note d'information juridique du mois de novembre 2000 (LIJ 49/2000) précise que la codification s'accompagne de l'abrogation des textes dans lesquels se trouvent les dispositions codifiées, de manière à ne pas laisser subsister deux formulations des mêmes règles, celles du texte d'origine et celle de sa codification, qui pourraient, au gré des modifications ultérieures, évoluer différemment. La mission de codification fera paraître au BO la table de correspondance.

Vous trouverez dans le lien ci-dessous l'annexe au décret n°2008-263 du 14 mars 2008, comportant la partie réglementaire du livre IV du Code de l'éducation :
Legifrance


Les Greta s'engagnent au côté de l'Agefiph

Rubrique : Partenariat
Greta en ligne n°93 - 18 avril 2008

Le contexte législatif (loi du 11 février 2005) implique aujourd'hui un renforcement important de la prise en compte des personnes handicapées : égalité des chances, intégration progressionnelle dans les entreprises, accessibililité... De nouvelles exigences apparaissent en terme de formation : intégration des personnes dans les dispositifs de droit commun, mais aussi différenciation des approches pour favoriser les évolutions professionnelles quels que soient les lieux d'activité (entreprise privée ou service public, milieu normal ou protégé, salarié ou usager des établissements et services d'aide par le travail (ESAT).

Les Greta sont totalement partie prenante de ces préoccupations, dans la continuité de l'action en faveur des élèves handicapés au sein du système scolaire. Pour marquer cet engagement, la direction générale de l'Enseignement scolaire, plus particulièrement le bureau de la formation professionnelle continue, fait de l'animation du réseau des Greta sur ce thème une priorité.

Le 18 mars dernier, elle a organisé une journé de rencontres avec les correspondants Handicap et l'Agefiph. Cette dernière a souligné l'importance du partenariat avec les réseau des Greta. D'abord du point de vue du lien qu'il permet d'établir entre l'accueil du jeune à l'école et l'accueil du jeune travailleur en formation continue. En second lieu du point de vue territorial, par les réponses de proximité, mais cohérentes d'un lieu à l'autre, qu'il offre aux publics handicapés les plus éloignés de l'emploi, et en général faiblement qualifiés.

On peut donner de ce partenariat quelques élèments chiffrés pour la période 2006/2007 :
- environ 2 000 bénéficiaires de formation par an
- en majorité sur prescription des Cap emploi
- 59 % avaient entre 31 et 49 ans
- 77 % de niveau V et infra V
- 35 % inscrits depuis plus de 24 moisà l'ANPE
- place particulière pour les déficIts auditifs : 9 % des bénéficiaires
- 22 % accèdent à l'emploi dans les 3 mois suivant la fin de la formation.

Nouvelles orientations de l'Agefiph

Pour mettre en place son plan d'actions 2008/2010, l'Agefiph va proposer une offre de services élargie en direction des entreprises comme des personnes handicapées elles-mêmes. La présentation des prestations attendues a permis aux Greta de mesurer les attentes nouvelles de l'Agefiph. Pour les entreprises, ces services s'organisent autour de 2 axes :
une aide aux entreprises à "quota zéro" pour qu'elles remplissent leur obligation d'emploi, se rendent accessible et recourrent à la sous-traitance. La prestation comprendra un diagnostic personnalisé, un accompagnement à la mise en oeuvre d'une action, par exemple une embauche, la promotion du concept d'accessibilioté totale pour les entreprises de 20 à 100 salariés.
un service d'accompagnement à la vie au travail pour pérenniser les emplois des collaborateurs handicapés et accroître la durée de carrière ; ce service comprendra un diagnostic personnalisé du salarié et des préconisations facilitatrices, avec un appui financier et technique.

Pour les personnes les prestations porteront sur :
un service d'appui au projet professionnel des personnes éloignées de l'emploi avec des parcours de découverte métiers grâce à la mobilisation des entreprises locales : ce service d'appui sera individualisé.
le renforcement de la formation professionnelle en favorisant l'accès aux formations de droit commun dans le domaine des compétences de base comme dans celui des formations professionnelles qualifiantes.

Jean-Michel Dupont


Trois témoignages de terrain sur des collaborations Greta / Agefiph

Rubrique : Partenariat
Greta en ligne n°93 - 18 avril 2008

Convention entre l'Agefiph et les Greta en Ile-de-France

Les académies de Paris, Créteil et Versailles sont donc concernées par cette convention, plus particulièrement les 3 structures support : le Greta Paramédical et social de Paris, Le Greta Geforme 93 dans l'académie de Créteil et le Gip FCIP de Versailles. 30 Greta sont associés au dispositif qui prévoit surtout des actions de formation courtes de moins de 210 heures. Les personnes, demandeurs d'emploi ou non, sont adressées par un prescripteur : Cap emploi, une agence locale de l'emploi ou une mission locale. Toutes les formations pré-qualifiantes ou qualifiantes mises en oeuvre par les Greta peuvent être proposées aux personnes handicapées qui peuvent aussi bénéficier d'un accompagnement renforcé si elles engagent une démarche de validation d'acquis. Ces formations, dont la durée est renouvelable une fois, sont articulables avec d'autres modules de formation proposés par le Conseil régional ou mis en oeuvre dans le cadre d'un contrat de professionnalisation. En 2008, la convention est renouvelée et étendue : possibilité de formation diplômante de 810 heures avec rémunération, promotion du partenariat par la production d'un livret valorisant les parcours de formation de 30 personnes ayant participé à une formation dans un Greta, organisation d'une journée porte ouverte inter-académique.

Anne Verger

Partenariat entre l'Agefiph et les Greta en région Lorraine (académie de Nancy-Metz)

Le développement de l'activité à destination des personnes handicapées s'est appuyé sur l'accord cadre national. Les premières analyses ont porté sur les flux de formation à partir de statistiques académiques, ainsi que sur les "caractéristiques" des personnes handicapées. Un programme sur cinq ans a été construit visant à faire que l'accueil des personnes handicapées soit aussi naturel que celeui des personnes valides. Une mobilisation des GRETA a été organisée pour les aider à être en capacité d'accueillir le public. Un travail a eu lieu avec l'AGEFIPH sur les dispositifs d'insertion. Dans ce cadre il est apparu utile de faire appel à un cabinet d'ergonomie. Le flux identifié est de 800 personnes handicapées dans l'académie. La proximité a également été un facteur important. Une étude sur les besoins des personnes dans les Ateliers de pédagogie personnalisée est en cours de réalisation, et des actions de professionnalisation des auxiliaires vie scoalaire existent depuis plusieurs années.

Jean-Paul Bruger

Partenariat entre l'Agefiph et les Greta en région Languedoc-Roussillon (académie de Montpellier)

Soixante personnes sont rentrées en 2007 dans le dispositif DEPARE (Dispositif d'Évolution Professionnelle Agefiph sur le Rapport à l'Emploi) sur cinq sites, Greta ou centres de bilan. Le lien avec les CAP emploi a été déterminant dans le recrutement des stagiaires, essentiellement des personnes ayant des handicaps suite à un accident du travail (dans le bâtiment notamment) ou psychique.30 personnes sont en formation afin de devenir diagnostiqueurs immobiliers, elles ont toutes réussi la partie théorique de la qiualification. 80% de ces personnes sont issues du bâtiment et la moyenne d'âge se situe entre 40 et 55 ans. Dans le cadre des échanges avec l'AGEFIPH, les entreprises d'entrainement pédagogique (EEP) sont apparues comme un outil très pertinent pour répondre aux nouveaux programmes que l'AGEFIPH met en place.

Natacha Destreez


Rencontres du Cafoc de Paris - Formation et gestion des compétences dans la fonction publique

Rubrique : Evènements
Greta en ligne n°93 - 18 avril 2008

Une refonte globale du dispositif de formation professionnelle est engagée dans la fonction publique (loi n°2007-148 du 2 mars 2007) à l'instar de celle mise en oeuvre en 2004 pour l'ensemble des salariés du secteur privé. Il s'agit donc de proposer aux agents et fonctionnaires des formations adaptées à leurs projets professionnels mais aussi d'accompagner les déroulements de carrière et les mobilités en fonction des besoins du service public.

Le Cafoc de Paris organise le 22 mai prochain une matinée de réflexion, ouvertes aux acteurs de la formation continue pour appréhender la réforme dans ses différentes dimensions, plus particulièrement dans ce qu'elle peut apporter à la gestion des parcours professionnels et à celle des ressources humaines. Cette conférence se situe dans le cadre de la réflexion en cours sur les impacts de cette réforme pour les Greta.

22 mai 2008 - Auditorium du lycée Raspail
9 heures / 13 heures
5 bis, avenue M. d'Ocagne
75014 Paris

Madame Nadine BONHOTAL, responsable de la formation continue à la direction générale de l'administration et de la fonction publique (Miinistère du budget, des comptes publics et de la fonction publique et Monsieur Thierry DELANOE, chargé de mission à la direction générale des ressources humaines (ministère de l'Éducation nationale) apporteront des éclairages sur les enjeux de cette réforme et les différents dispositifs mis en place.

Inscription

Téléphone : 01 44 62 39 51
Edith Pecher

Mis à jour le 08 septembre 2009
Partager cet article
fermer suivant précédent