Au sommaire de Greta en ligne 2008

Greta en ligne n°99 24 novembre 2008

Bulletin d'information du bureau de la formation professionnelle continue


Sommaire


Parcours modulaires qualifiants / Nouvel accord cadre entre l'Éducation nationale et 6 branches du Forthac

Rubrique : Partenariat
Greta en ligne n°99 - 24 novembre 2008

Un partenariat ancien et vivant

Le 4 novembre vient d'être signé un nouvel accord cadre avec 6 branches de l'OPCA Forthac* : chaussure, entretien textile, habillement, pressing - blanchisserie, tannerie - mégisserie, textile. L'Éducation nationale et l'OPCA témoignent ainsi de la qualité d'un partenariat à la fois ancien, puisqu'il remonte aux années 90, et vivant parce qu'il renouvelle et étend le champ de la collaboration.

Années 1990/2000 : l'innovation se concentre sur le positionnement des salariés et les formations modulaires "PMQ".

En 1994, une première expérimentation est conduite dans l'académie de Lyon par l'Éducation nationale et le Forthac. Il s'agissait d'élever le niveau de qualification des opérateurs textiles.
Cette action, intitulée "Parcours Modulaires Qualifiants" (PMQ), permet aux salariés les moins diplômés de préparer un CAP (exploitation d'installations industrielles ou conducteur d'installations de production par procédés). Un dispositif de positionnement pédagogique permet d'adapter la durée de la formation de chaque salarié à ses acquis et de délivrer des unités capitalisables constitutives du diplôme au vu des résultats du positionnement. Une proposition de formation " modulaire " est établie pour combler les manques repérés et préparer l'obtention du diplôme.

En 1995, le dispositif s'étend à cinq académies (Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Lyon et Toulouse). Entre 1995 et 2000, une centaine de salariés bénéficient de PMQ grâce au partenariat entre les organismes de formation de la profession et les Greta.

A partir des années 2000, l'émergence du concept de validation d'acquis et l'accord interprofessionnel sur la formation professionnelle accélèrent l'extension des PMQ.

En 2000, soucieux d'augmenter le nombre de bénéficiaires, le ministère de l'Éducation nationale et les représentants des branches professionnelles du textile et de l'habillement signent un second accord-cadre. Entre 2000 et 2003, près de 1000 salariés ont bénéficié du dispositif, 500 d'entre eux ont obtenu un diplôme complet.

En 2002, la loi de modernisation sociale instaure la validation des acquis de l'expérience.

En 2004, les nouvelles dispositions réglementaires et l'élargissement de l'expérimentation à l'ensemble des diplômes professionnels de niveau 5 et 4 des secteurs du textile et de l'habillement conduisent les partenaires à redéfinir les conditions de leur coopération dans un nouveau texte.
En 2007, environ 3000 personnes sont dans le dispositif PMQ et 1305 ont été admises au CAP et au BP.

En juillet 2008, le Forthac souhaite étendre l'accord avec la Fédération française de la chaussure (FFC), la Fédération française de la tannerie mégisserie (FFTM), le Groupement des entreprises industrielles de service textile (GEIST), l'Union française des industries de l'habillement (UFIH) et l'Union des industries textiles (UIT).

Un partenariat plus que jamais d'actualité qui renforce l'articulation entre VAE et PMQ

Le nouvel accord cadre signé le 4 novembre va permettre d'inscrire durablement la VAE dans les politiques de l'emploi des entreprises des branches. Il confirme l'intérêt commun que l'Éducation nationale et les professions portent au renouvellement et au développement du dispositif PMQ comme outil de ces politiques. Enfin l'accord va chercher à améliorer la lisibilité des certifications, à simplifier les procédures et à développer l'accompagnement des candidats.

* Organisme paritaire collecteur agréé des branches professionnelles du textile et de l'habillement

Contact : Jeanne Bourdin


La formation professionnelle / projet de loi de finances 2009

Rubrique : Bilans et statistiques sur le marché
Greta en ligne n°99 - 24 novembre 2008

Les annexes "formation professionnelle" du projet de loi de finances 2009 contiennent, à la suite des prévisions et axes d'orientation pour 2009, un très grand nombre de données statistiques. Parmi ces quelques 160 pages, des éléments peuvent servir de repère et d'ordre de grandeur. 27, 1 milliards d'euros ont été consacrés en 2006 à la formation professionnelle continue et à l'apprentissage, soit +3, 9% par rapport à 2005 et 1, 5% du PIB. Les dépenses de fonctionnement représentent 61% de cet ensemble et la rémunération des stagiaires 37%.

Répartition des dépenses entre les différents acteurs

Entreprises
11,18 milliards d'euros, en augmentation de 6% par rapport à 2005. Les données provisoires de 2007 renforcent cette impression de dynamisme dans l'évolution des dépenses ainsi que dans la collecte via les Opca, qui avoisine les 6 milliards d'enros.
Etat
4, 4 milliards d'euros pour le formation professionnelle des jeunes, des demandeurs d'emploi et des publics cible salariés
2,97 milliards d'euros pour la formation des agents publics
Régions
3.89 milliards d'euros pour la formation professionnelle et l'apprentissage, soit +10% par rapport à 2005. Les jeunes sont le proncipal public cible (68%), vient ensuite la formation des demandeurs d'emploi (18.5%) et les actifs occupés (8.4%).
Collectivités territoriales
1,79 milliard d'euros pour la formation continue des agents publics
Fonction publique hospitalière
0.65 milliard d'euros
Autres acteurs publics : Unédic, Agefiph...
1.2 milliard d'euros
Ménages
1,03 milliard d'euros

Les organismes de formation

48 500 organismes ont effectivement réalisé des actions de formation pour un chiffre d'affaires de 9.6 milliards d'euros, soit +7 % par rapport à 2005. Avec un total de 10 millions de stagiaires, leur nombre est en augmention de 10%, soit une durée moyenne de 71 heures par personne. Parmi ces organismes 13 773 ont la formation comme activité principale, couvrent 62% du marché et réalisent 5.9 mililliards d'euros de chiffre d'affaires. 94 % des organismes de formation relèvent du secteur privé qui réalise 72% du chiffre d'afffaires et accueille 80 % des stagiaires. Le secteur privé à but lucratif progresse davantage (+ + 5 %) que le secteur privé à but non lucratif (associations, coopératives, mutuelles...). Le secteur public et parapublic forme 1 stagiaire sur 5. Il a lui aussi bénéficié du développement de l'activité. L'Éducation nationale (Greta) reste un acteur important avec 6, 7 de part de marché.

Le secteur de la formation se renouvelle

En 2006, parmi les organismes dont la formation est l'activité principale, la moitié avait créé leur activité après 2000 et 1 181 ont fait pour la première fois une déclaration d'activité en 2006. Mais le marché reste très concentré : seulement 2% des organismes réalisent plus de 3 millions d'euros de CA (42 % du CA) et forment 30 % des stagiaires ! Les organismes réalisant plus de 750 000 euros de CA, soit 12 % des organismes, réalisent 74 % du CA et accueillent 62 % des stagiaires. Ces "gros" organismes sont plus anciens que la moyenne.

Les financeurs

Les employeurs restent les principaux financeurs de formation (52 % du CA des organismes dont la formation est l'activité principale) et ont acheté pour 2, 9 milliards d'euros auprès des organismes, principalement privés (81% des dépenses). 1 milliard de ces dépenses transite par l'intermédiaire des OPCA. Les employeurs publics ont peu recours au marché (3% du CA) et privilégient la formation en interne. Les pouvoirs publics constituent l'autre grande ressource des organismes (28% du CA ; en moyenne : régions 42%, Etat 18%, Europe 6 %, autres sources publiques 34%).

Les bénéficiaires de formation

Les salariés constituent les 2/3 des stagiaires ; il y a 1 demandeur d'emploi sur 7 stagiaires. Le nombre de particuliers est en forte augmentation (+16 %) notamment via le CNED. Les particuliers s'adressent principlement aux orgainsmes publics et parapublics.

En savoir plus sur PLF 2009 (1,47 Mo)


Greta Nord Alsace : préqualification "sur mesure "des aides de laboratoire pour la société Eurofins Environnement

Rubrique : Alternance
Greta en ligne n°99 - 24 novembre 2008

Une formation " sur mesure " a lieu en Alsace du Nord, pour intégrer des publics nouveaux dans un laboratoire d'études des matériaux.

Intégrée dans le groupe mondialisé Eurofins environnement depuis 2005, une entreprise locale, la " LEM " - Laboratoire d'étude des matériaux - se développe et se spécialisé sur certaines prestations d'analyse d'échantillons d'eau et de sol. Issu d'un marché désormais européen, le volume d'activité augmente, ce qui rend nécessaire une extension du site. L'entreprise souhaite alors embaucher une trentaine de nouveaux salariés sur ce site à Saverne en Alsace du Nord qui emploie environ 130 salariés. A côté des techniciens de laboratoire (niveau BTS), des postes d'aides laboratoires doivent être créés, avec une réorganisation interne en vue d'une plus grande spécialisation des tâches.

Campagne de recrutement

L'entreprise fait alors appel à la Maison de l'emploi du territoire pour conduire la campagne. L'ensemble des structures locales sont activées. En lien avec la mission locale et d'autres organismes d'insertion, le recrutement, en début d'année 2008, s'adresse à des publics en parcours d'insertion, sans qualification particulière pour ce type de métier. Il est également souhaité d'intégrer des travailleurs handicapés. Des organismes spécialisés sont alors mobilisés pour accompagner leur intégration dans l'entreprise.

Mise en place d'un dispositif sur mesure de préqualification par le Greta Nord Alsace

Financée par la région Alsace, un dispositif de préqualification est conçu et mis en œuvre, de juin à janvier 2009, par le Greta Nord Alsace. Après l'analyse des postes de travail concernés et la création d'un référentiel de formation adapté au besoin de l'entreprise, un dispositif permanent, ouvert trois jours par semaine de juin à janvier, accueille désormais les apprenants. Ceux-ci sont entrés par trois " vagues ". Leurs parcours sont individualisés. La préqualification se fait en alternance, les apprenants sont mis en situation sur poste avec un tuteur, en lien avec les formateurs en " centre ". Tout au long de la formation, et selon les besoins individuels, un accompagnement spécifique peut être sollicité auprès des référents des organismes d'insertion. Le dispositif prendra fin en janvier 2009 ; l'entreprise s'est engagée à proposer des CDI aux candidats validés par elle, issus du dispositif. L'année prochaine, sous statut de salarié, l'acquisition d'une qualification leur sera proposée en lien avec le Greta. Pour le Greta Nord Alsace justement, cette action s'avère être un moteur de développement pour les équipes locales, puisqu'une dizaine de formateurs issus de deux lycées des métiers sont mobilisés ; ils interviennent avec leurs collègues de l'APP, ce qui donne lieu à un partage des pratiques d'individualisation et d'ingénierie pédagogique.

Lors de sa récente visite de l'entreprise, le secrétaire d'état à l'emploi, Laurent Wauquiez, a souligné l'aspect " sur mesure " de l'action et l'originalité du mode de recrutement au regard du besoin de l'employeur et des ressources du territoire.

Contact : Greta Nord Alsace

Jochen Reitnauer / Fabien Dorsival / T 03 85 39 53 56


CNRQ / Les Brèves de la qualité n°33

Rubrique : Qualité
Greta en ligne n°99 - 24 novembre 2008

Le n°33 des Brèves de la qualité vient de paraître. Il est accessible sur le site des Centres nationaux de ressources.

Brèves n°33 (378,13 ko)

Ce numéro rappelle dans son éditorial l'actualité particulièrement riche des questions de qualité : projet de norme Iso formation, version 2008 de la norme Iso 9001, recommandation européenne en cours d'adoption, groupe de travail sur la qualité de l'offre de formation dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle, rénovation du label GretaPlus en collaboration avec l'Afnor.

Ce numéro retrace également les résultats d'une enquête sur les exigenecs qualité des financeurs et prescripteurs de formation et détaille les enjeux de la rénovation en cours du label GretaPlus.

Contact : CNRQ

Mis à jour le 08 septembre 2009
Partager cet article
fermer suivant précédent