Prévention des conduites addictives

La prévention des conduites addictives en milieu scolaire

La prévention des conduites addictives en milieu scolaire s'inscrit dans une démarche globale d'éducation à la santé à l'école. Cette prévention est intégrée dans les programmes dès l'école primaire et tout au long du cursus scolaire.

Contexte

  • L'article L312-18 du code de l'éducation dispose qu'une "information soit délivrée sur les conséquences de la consommation de drogues sur la santé, notamment concernant les effets neuropsychiques et comportementaux du cannabis, dans les collèges et les lycées, à raison d'au moins une séance annuelle, par groupes d'âge homogène".

  • Le nouveau plan gouvernemental de mobilisation contre les conduites addictives coordonné par la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et les conduites addictives(MILDECA), place l'Ecole comme un acteur de premier plan dans la politique de prévention des conduites addictives.

L'enquête HBSC (Health Behaviour in school-aged children) donne tous les quatre ans un état des lieux de la situation des collégiens quant aux consommations de tabac, d'alcool et de cannabis. Cette enquête montre l'évolution des consommations de substances addictogènes, les derniers résultats, parus en décembre 2015 et relatifs aux données collectées en 2014 tendent à montrer que les consommations de ces produits par les collégiens sont à la baisse. La France reste toutefois l'un des pays d'Europe où la consommation de cannabis reste la plus forte, notamment parmi les populations les plus jeunes.

Objectifs

La prévention des conduites addictives vise à développer chez l'élève des compétences psychosociales lui permettant de faire des choix éclairés et responsables, pour lui-même comme vis-à-vis d'autrui et de l'environnement. Elle permet de le préparer à exercer sa citoyenneté avec responsabilité. 

Elle vise à apporter aux élèves :

  • des connaissances relatives à leur santé et leur bien-être, notamment dans le domaine des addictions ;
  • des informations sur les produits (tabac, alcool, drogues illicites), leurs effets et sur la législation en vigueur ;
  • une mise à distance critique des stéréotypes et des pressions sociales poussant à la consommation ;
  • une information sur les ressources d'aide et de soutien dans et à l'extérieur de l'établissement.

Mise en oeuvre

 La prévention des conduites addictives s'appuie sur :

  • les objectifs et les contenus des enseignements : par le socle commun des connaissances et des compétences de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'Ecole ;
  • des séances d'information et de prévention, à raison d'au moins une séance annuelle, planifiées dans l'emploi du temps des élèves. Ces séances abordent en priorité la prévention des produits les plus fréquemment consommés selon les niveaux de classe ;
  • la vie quotidienne des établissements, par l'attention que chaque membre de l'équipe éducative porte aux élèves, et en particulier à ceux présentant des signes d'alerte.

Réglementation des produits psychoactifs

  • Tabac : il est interdit de fumer dans les lieux publics et notamment dans ceux qui accueillent des mineurs (centres sportifs ou culturels) et dans l'enceinte des établissements scolaires, y compris les cours de récréation. L'interdiction de fumer est totale en tout lieu d'un établissement scolaire, qu'il soit fermé et couvert ou non et s'applique aux personnels comme aux élèves ;
  • Alcool : la vente de boissons alcooliques comme l'offre gratuite d'alcool est interdite à tous les mineurs dans les débits de boissons et tous commerces ou lieux publics. Aucune boisson alcoolique ne peut être servie dans un établissement solaire ;
  • Drogues illicites : l'usage (consommer) et le trafic de stupéfiants (cannabis, cocaïne, heroïne, ecstasy...) constituent un délit. L'usager encourt une peine d'emprisonnement allant de 1  à 5 ans et/ou une amende allant de 3750 à 75 000 euros.    

Guide de prévention du dopage et des conduites dopantes

Les élèves, de plus en plus jeunes, peuvent être tentés, dans le cadre de leur vie personnelle ou scolaire, de recourir à des produits pour améliorer leurs performances intellectuelles, notamment dans la perspective d'examens, ou pour modifier leur apparence physique (perte de poids ou augmentation de la masse musculaire).

Le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports ont décidé d'engager, en 2017, une action de sensibilisation pour lutter contre les conduites dopantes et le dopage auprès des collégiens et lycéens. Un guide de prévention à destination des enseignantsayant pour objectif de les aider à réaliser une action de sensibilisation sur ces thématiques auprès de leurs élèves a ainsi été élaboré.

Dossier documentaire et ressources complémentaires

Dossier documentaire

Un dossier en ligne est disponible pour apporter des éléments complémentaires aux acteurs de prévention. Il est composé d'un certain nombre de fiches thématiques qui concernent notamment :

  • les liens avec les programmes du collège ;
  • les produits psychoactifs ;
  • les actions des drogues sur le cerveau ;
  • les données géopolitiques et les données épidémiologiques ;
  • des exemples de projet de prévention.

Consulter les fiches thématiques (Lutte contre le tabagisme)


Ressources complémentaires

  • L'ouvrage "Jeunes et addictions"
    Publié en décembre 2016 par l'observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) retrace les évolutions dans les pratiques des 11-25 ans par rapport aux substances licites et illicites, mais aussi aux addictions sans produits ( jeux vidéos, jeux d'argent et de hasard, usages d'internet).
    Quels produits psychoactifs les jeunes Français consomment-ils ? Comment leurs usages évoluent-ils? Filles et garçons sont-ils également concernés? Qui sont les jeunes les plus fragiles?
    Cet ouvrage ambitionne de mieux comprendre les pratiques des jeunes tout en évoquant leurs conséquences.

Télécharger le document.

  • Vidéo du Dr Bruno FALISSARD sur les compétences psychosociales et la prévention des conduites addictives et à risques

  • La plateforme "MAAD Digital"
    Partant du constat que l'information scientifique sur les addictions n'est pas toujours vérifiée et qu'elle peut être entourée de nombreux mythes, l'institut national de santé et de recherche médicale (INSERM), soutenue par la MILDECA et l'association de chercheurs l'Arbre de connaissances, a décidé de piloter un dipositif digital et interactif adapté aux usages et langages des 13-25 ans. Depuis 2016, la plateforme MAAD Digital permet aux participants d'aborder la question des addictions sous l'angle de la recherche scientifique, en neuroscience en particulier.
    Film
    de présentation Maad Digital
Mis à jour le 24 janvier 2019
Partager cet article
fermer suivant précédent