L'opération école ouverte

« L'École Ouverte : un assouplissement de la forme scolaire »

Florence Wallez et Paul Wallez
Centre de recherches économiques sociologiques et de gestion (CRESGE) 60, bd Vauban B.P. 109 59016 Lille cedex, mai 2000.

Cette étude poursuit deux objectifs : observer d'une part, le fonctionnement du dispositif École Ouverte et d'autre part, les relations entre École Ouverte et l'école au quotidien.

La démarche retenue s'inscrit dans une perspective générale d'analyse de l'organisation et du fonctionnement du système éducatif sur les dix sites retenus. Le modèle d'analyse utilisé est celui de l'analyse stratégique, en considérant chaque établissement comme un site d'observation du fonctionnement d'École Ouverte.

La première hypothèse suggère qu'École Ouverte affirme l'existence d'une autre logique que celle de l'établissement scolaire, qui repose sur la dimension de liberté, le changement de rôles, la volonté d'innover. Cette logique entre en tension avec le projet d'établissement, au niveau des missions qu'elle poursuit, des règles qu'elle valorise, de l'image de l'établissement qu'elle propose à l'extérieur.

La seconde hypothèse suppose que l'ensemble des éléments du projet d'École Ouverte donne lieu à une configuration propice à l'ouverture et donc au démarrage de l'action. Cette configuration implique les acteurs - chef d'établissement, enseignants, élèves- dans une représentation qui privilégie la structure établissement par rapport à la classe, des activités qui assurent à l'établissement une visibilité favorable de l'action éducative. Si les éléments ne sont pas réunis le dispositif École Ouverte ne peut trouver sa place.

Enfin il s'agira de s'interroger sur ce que signifie l'ouverture de l'école: ouverture sur qui, sur quoi et comment?

Mis à jour le 03 septembre 2009
Partager cet article
fermer suivant précédent