Actions éducatives

Slam-à-l'École

Arts et culture

Slam-à-l'École est un dispostif qui s'adresse aux élèves de collège. Il repose sur une démarche pédagogique qui permet de créer un espace d'expression libre propre à mobiliser la créativité des élèves.

La poésie Slam est composée pour être déclamée et interprétée devant un public actif en interactivité avec celui qui dit son texte. Entre poésie et performance, le Slam donne à chacun la possibilité de monter sur scène pour présenter sa production poétique, sans accessoire ni costume avec pour seule évaluation la réaction du public.

Objectifs d'un projet Slam-à-l'École

A la fois auteurs, interprètes et public, les élèves développent :

la confiance en soi et l'estime de soi par :

  • la prise de conscience de ses propres ressources linguistiques et de sa créativité ;
  • la capacité à s'exprimer publiquement devant un auditoire et à vaincre ses difficultés ;
  • la reconnaissance de la qualité de son travail par les autres élèves, les professeurs, les parents (lors de la restitution finale notamment) ;

des compétences d'expression personnelle écrite et orale par :

  • la capacité à faire émerger son ressenti, sa pensée propre ;
  • la capacité à concevoir des écrits et des mises en voix personnalisées.

Ainsi une dynamique de classe se crée dans le rapport des élèves à eux-mêmes et au groupe-classe grâce à :

  • une nouvelle situation d'expression pour les plus réservés ;
  • de nouvelles modalités de travail scolaire moins directives ;
  • une nouvelle appréciation de l'écoute, du jugement, de l'analyse critique et de l'argumentaire.

Lancer un projet Slam-à-l'École

L'articulation de Slam-à-l'École avec les parcours éducatifs de l'élève (PEAC et parcours citoyen)

La pratique du Slam dans le cadre scolaire participe à la construction duparcours d'éducation artistique et culturelle de l'élève (PEAC), inscrit dans la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République ainsi qu'au parcours citoyen.

Slam-à-l'École permet ainsi de répondre à quelques-uns des grands objectifs de formation et des repères de progression inscrits dans le référentiel du parcours d'éducation artistique et culturelle (PEAC) qui repose à la fois sur des rencontres (directes et médiatisées, avec des œuvres, des artistes...), des pratiques individuelles et collectives dans des domaines diversifiés et des connaissances en termes d'appropriation de repères culturels, d'expression des émotions esthétiques et d'un jugement critique.

L'inscription de Slam-à-l'École dans le socle

La pratique du Slam en milieu scolaire permet la mise en place de situations d'apprentissage favorisant l'acquisition des domaines 1, 3 et 5 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir :

  • les langages pour penser et communiquer ;
  • la formation de la personne et du citoyen ;
  • les représentations du monde et l'activité humaine.

Un projet Slam-à-l'École dans le cadre de la mise en oeuvre des EPI

La mise en œuvre des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) depuis la rentrée 2016 est un cadre favorable au déploiement du Slam comme pratique possible dans toute sa dimension interdisciplinaire. Les EPI offrent la possibilité de travailler différemment les contenus des programmes. Un cycle Slam-à-l'Ecole peut contribuer à la mise en place par exemple, d'un enseignement pratique interdisciplinaire "Culture et création artistique".

Une expérimentation Slam-à-l'École

En 2016, une recherche-action expérimentale a été menée dans sept collèges de sept académies (Créteil, Paris, Reims, Toulouse, Strasbourg, Aix-Marseille, Rennes). L'enjeux de cette expérimentation était la création d'un document cadre pour la mise en oeuvre d'un cycle Slam-à-l'Ecole complet, sur une période de l'année scolaire, de la recherche de l'artiste à la restitution par les élèves, et ainsi créer une ressource lisible au service des équipes enseignantes.

Ce travail initié au départ par Grand Corps Malade et son association Appui, a été mené en collaboration avec La Ligue-Slam-de-France et les deux fondations, Fondations Culture et Diversité et Fondation France-Télévision.

Mis à jour le 04 mai 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent