Arts plastiques

Ressources d'accompagnement du programme d'arts plastiques au cycle 4 : pour aller plus loin

Les ressources rassemblées permettent d'accéder à des informations complémentaires (méthodologiques, culturelles, théoriques, etc.) liées aux attendus et enjeux du programme, aux savoirs pédagogiques et didactiques de la discipline, à sa contribution aux enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), aux différents parcours.

Compréhension, usages et résonances du mot « projet » dans l'enseignement des arts plastiques

Cette ressource adopte la forme d'un glossaire. Elle revient sur les différentes acceptions en fonction du contexte d'utilisation du mot dans la conduite de l'enseignement des arts plastiques. En effet, le mot projet est incontournable dans l'enseignement des arts plastiques. Il est employé de façon récurrente dans les nouveaux programmes, de longue date dans les échanges entre enseignants, dans les textes, dans les descriptifs de leçon, etc. Pour autant, il ne recouvre pas toujours le même sens ni la même réalité.

Les usages du numérique en arts plastiques

Cette ressource recense les principaux usages du numérique dans l'enseignement des arts plastiques. Aujourd'hui, la présence importante du numérique au sein de l'espace pédagogique et de l'espace social induit en arts plastiques de nouveaux objectifs d'enseignement, de nouvelles pratiques pédagogiques, des opérations plastiques dématérialisées mixées parfois avec des techniques plus traditionnelles et un champ de diffusion à la portée de tous... Ainsi peut-on répertorier trois grandes familles d'usages récurrents dans l'enseignement des arts plastiques : se documenter, créer, diffuser.

Quelques enjeux éducatifs de l'image numérique en arts plastiques au collège et au lycée

Cette ressource permet de situer des enjeux éducatifs de l'image numérique en arts plastiques. Quand de nouvelles pratiques artistiques apparaissent à l'aune des innovations technologiques, il convient d'éduquer les élèves à l'usage de ces langages dont les possibilités deviennent désormais infinies.

Qu'apporte l'analyse d'œuvre à l'élève en arts plastiques, à quoi lui sert-elle ?

Cette ressource présente quelques jalons, pour les situations d'apprentissage et à partir des capacités des élèves, afin d'aborder l'observation, la description, l'analyse, l'interprétation des œuvres d'art, précisément au moyen de leurs images (reproductions) dans l'enseignement des arts plastiques.

Faire la différence entre problème et question ; construire des problématiques et problématiser

Le programme d'arts plastiques du cycle 4 articule compétences travaillées, questions et questionnements. Il s'agit bien, dans le contexte d'un programme d'enseignement scolaire, de problématiques structurantes en arts plastiques qui se travaillent régulièrement dans les composantes plasticiennes, théoriques et culturelles de l'enseignement. Pour le professeur, c'est une prescription qui suppose bien d'enseigner des problèmes, donc que son enseignement est problématisé. Ce document, s'appuyant sur diverses ressources théoriques, propose des éléments de réflexion pour : définir et construire une problématique, construire des problématiques et problématiser ; comprendre la modélisation de la structure logique d'une problématique ; établir une différence entre problème et question.

Enseigner par compétences en arts plastiques

Approche par compétences : historique, conceptions, mise en perspective dans l'enseignement des arts plastiques. Cette ressource a été produite par un professeur d'arts plastiques de l'académie de Strasbourg. Ce document, par son ampleur et sa consistance, relève d'un dossier organisé en six parties précédées d'un avant-propos.

Cette synthèse croise trois parcours qui fonde l'invention de la notion de compétence : celui de la formation professionnelle dans une approche liée au travail et à l'économie, celui de la recherche universitaire où s'élabore une définition alliant éducation et travail et enfin celui de l'éducation qui, chemin faisant, repense les approches pédagogiques et élabore le socle commun de connaissances, de compétences et de culture.
 Le choix de ce croisement permettra de comprendre comment, au fil du temps, la notion de compétence se construit, comment les pensées se rejoignent.

Comme le dit Vincent Guédé en novembre 2009 dans les Cahiers pédagogiques, « la compétence reste une notion aux contours flous » ; elle fait l'objet d'une vaste littérature, de nombreux articles où s'expriment les pro- et les anti compétences montrant ainsi que le débat n'est pas clos. L'objectif des extraits rassemblés n'est pas de participer ou même de relayer ce débat ; leur citation doit permettre d'appréhender à la fois l'origine de la notion de compétence et sa complexité.

« Entrer par les compétences, c'est gagner en rigueur et en exigence, avons-nous dit, c'est déplacer les accents et faire porter son regard sur ce qui va constituer le potentiel de l'élève, c'est accompagner la construction de la personne adulte ». 
« Entrer par les compétences signifie ne pas se satisfaire de mesurer l'apprentissage par la reproduction et le perfectionnement d'un savoir-faire. Entrer par les compétences consiste à viser le développement de la capacité à affronter des situations "complexes" qui, pour nous en art, sont principalement des situations d'expression fondées sur la prise d'initiative (autonomie réflexive et capacité de créer). Au-delà, entrer par les compétences, c'est viser le développement d'aptitudes pour le long terme, "pour la vie". » Bernard-André Gaillot, L'approche par compétence en arts plastiques.

« Être compétent, c'est être autonome dans le sens d'être capable de "se débrouiller seul" face à la résolution d'une tâche complexe. », Bernard-André Gaillot, L'approche par compétence en arts plastiques. « Les compétences ne s'enseignent pas, elles se construisent au gré d'une confrontation à des situations complexes que la dynamique d'un projet peut engendrer sans que le professeur ait besoin de les créer de toutes pièces. », Philippe Perrenoud, Le projet, un générateur de situations complexes.

Quelques principes posés par Bernard-André Gaillot sur l'évaluation et par là même l'enseignement des arts plastiques. Des analyses portant sur les questions que pose l'évaluation par compétences : évaluer par compétences ; évaluer la capacité à reproduire une même performance dans des situations différentes ; être compétent ? ; placer les élèves en situation ; devenir observateur pour évaluer ; développer l'évaluation formative ; évaluer pour apprendre ; connaissances, capacités, attitudes ; donner du temps ; évaluer peu de compétences à la fois ; faire la différence entre critères et indicateurs.

Comme elle renouvelle le travail préparatoire de l'enseignant et les modalités de l'évaluation, l'approche par compétences amène très logiquement à repenser ses outils de travail, de saisie et de synthèse des différentes évaluations.
 Une boîte à outils est aisément constituable tant les documents disponibles sont nombreux en ligne et hors-ligne, mais ils ne correspondent pas forcément au terrain d'exercice ou aux habitudes de chacun. Il a donc été fait le choix de livrer quelques pistes de réflexion plutôt que d'accumuler les exemples de grilles d'évaluation.

Mis à jour le 31 mars 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent