Éducation musicale

Ressources d'accompagnement du programme d'éducation musicale au cycle 4 : Du travail collectif à la singularité de l'élève

Les ressources d'accompagnement proposent des éclairages didactiques et pédagogiques pour aider les enseignants à s'approprier le programme d'éducation musicale au cycle 4 et à le mettre en œuvre dans les classes. Les fiches thématiques qui les constituent peuvent aussi bien éclairer certains aspects du programme qu'en approfondir d'autres. Elles permettent également de tirer tous les bénéfices de la mise en œuvre des programmes précédents, bénéfices susceptibles de venir enrichir le nouveau programme du cycle 4.

Accompagner les élèves vers l'autonomie

L'autonomie de l'élève ne se décrète pas ! Elle se construit patiemment durant les trois années du cycle 4 qui concluent le parcours de formation obligatoire et durant lesquelles la singularité de chaque élève s'affirme de plus en plus. Au-delà de la diversité des situations d'apprentissage en éducation musicale (du collectif au petit groupe), comment accompagner les élèves sur ce chemin ? Cette fiche pose les termes de la problématique et précise les leviers qui permettent de construire une pédagogie appropriée.

La différenciation pédagogique

En éducation musicale, les situations d'apprentissage les plus fréquentes mobilisent le collectif classe. Pourtant, les élèves qui le constituent ne sont pas tous les mêmes, loin s'en faut, et le professeur doit adapter sa pédagogie aux besoins de chacun, aux réussites et aux difficultés des uns et des autres. Après avoir précisé ce qu'il fallait entendre par différenciation pédagogique, cette fiche propose des pistes susceptibles d'aider le professeur à tenir simultanément les deux logiques qui font la pédagogie de l'éducation musicale : une progression collective et une attention portée aux besoins de chacun.

L'enseignement de l'éducation musicale à l'heure du numérique

L'omniprésence du numérique dans le fonctionnement des sociétés contemporaines est une donnée incontestée. Elle affecte notamment le rapport des jeunes à l'information en général et à la musique en particulier (première pratique culturelle des adolescents). Parallèlement, et cette fois au service de la pédagogie, des outils de toutes natures ne cessent d'être développés, nombre d'entre eux traitant du sonore et de la musique. Après avoir porté un regard rétrospectif sur l'évolution très rapide des contextes culturel et social bousculés par la montée en puissance du numérique, cette fiche pose quelques principes à respecter pour que cette dynamique devienne une incontestable plus-value pédagogique pour l'éducation musicale des élèves ; elle donne enfin quelques repères pour un équipement de base adapté à la plupart des situations d'apprentissage.

L'espace et le temps de la pédagogie

Développement du numérique aidant, de la salle de classe à « la chambre », les espaces éducatifs se sont multipliés. Si le collège en reste le centre de gravité indispensable, il cherche de plus en plus à s'articuler à d'autres lieux dont l'extériorité scolaire n'est pas forcément incompatible avec l'action éducative. Le temps s'est également distendu. Si l'intensité du moment régulier qui voit élèves et professeur travailler en présence reste essentielle, cette relation éducative peut aussi se démultiplier, passant par les réseaux numériques de toutes natures. Et reste l'espace de la classe, lieu déterminant où tout converge et dont la disposition et l'équipement doivent favoriser une pédagogie de qualité. Cette fiche interroge ces nouvelles dimensions de l'action éducative et en déduit quelques conseils et repères pour en tirer pleinement parti.

Le travail personnel de l'élève

Certes « l'école doit être son propre recours ». Mais, l'éducation musicale étant une « discipline de la sensibilité » et recoupant une activité culturelle parmi les plus investies par les adolescents, ne peut-elle gagner à mobiliser les élèves en dehors de la classe, sur leur temps personnel ? Cette potentialité ne peut cependant être dévoyée au bénéfice d'exigences qui seraient à la périphérie, sinon étrangères aux objectifs de formation poursuivis. Cette mobilisation des élèves suppose alors de prendre quelques précautions, aussi bien dans la nature du travail demandé que dans la façon dont le travail collectif peut en tirer parti. Cette fiche questionne ces perspectives et présente les conditions d'une mobilisation pertinente des élèves à cet égard.

La trace en éducation musicale

La trace est l'outil de la mémoire. Mémoire d'un parcours de formation et de ce que l'on y a rencontré. Elle est essentielle à l'élève pour lui permettre d'organiser ses connaissances sans en oublier certaines. Du papier à l'écran, du cahier au cahier de textes numérique, nombre de média sont mobilisables. Lesquels privilégier et dans quel but ? Et comme il se trouve que, la plupart du temps, le professeur d'éducation musicale est son propre éditeur (il constitue le manuel de la classe), il dispose en regard de possibilités considérables parmi lesquelles il doit en choisir certaines avec la pertinence adaptée. Cette fiche précise les enjeux de la trace en éducation musicale et liste un ensemble de possibilités en en précisant à chaque fois les vertus comme les limites.

Mis à jour le 24 novembre 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent